Après le point Godwin, Le Quatremer.

Et ben… je viens de voir ce qui suit… ça vaut son pesant de cacahuètes ! Le(s) parallèle(s) sont osés… Mais c’est à ça qu’on reconnait Quatremer :

http://t.co/aeTpGDEh

(merci à David Desgouilles pour son tweet…)

(Mais il croyait quoi, le gars ?  Qu’en disant cela en Belgique, il passerait  inaperçu ?)

En tous cas, moi, bouche bée, pour une fois… Je laisse les commentaires et l’analyse à d’autres. Décidément, c’est à la mode, ce genre d’idées, dans une certaine gauche, non ? Déja, avant, Mélenchon… Jusqu’où donc iront-ils, les libéraux ?

Blogueurs, à vos claviers ! Voilà une belle idée de billet, non ? A vous de juger…

.

14 réflexions au sujet de « Après le point Godwin, Le Quatremer. »

  1. Je t’accorde qu’il y a plusieurs formes de nationalismes (à ce titre, on ne peut pas confondre le nationalisme d’un De Gaulle, d’un Clémenceau ou d’un Lepen). Mais concrètement, qu’est-ce qui est choquant dans ce que dit Quatremer? N’étant pas épidermiquement de Gauche, je ne saisis pas ce qui gêne…

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s