Le fou du blog rouge (et noir) a dit : c’est la criiiiise !

 

  

« Bon, faudrait quand même que les gens prennent conscience que nous vivons une véritable guerre ¹, quand bien même elle diffère en sa forme non conventionnelle : avant tout économique et idéologique, puisque ultra-libérale, sa violence risque de faire bien des ravages. La Grèce en vit déjà les prémices (entre parenthèses, toutes mes félicitations à ce courageux socialiste qui ne cautionne pas le pire par sa présence),   et j’ai toujours pensé qu’après eux, les italiens et les espagnols, le tour de la France viendrait aussi (patience, poussez pas, les autres…). Même les allemands, du haut de leur suffisance Merkélienne,  ne seront pas épargnés, soyez en assurés ! Déjà, après l’exemple que l’on croyait indestructible des USA, les indices de croissance teutons battent de l’aile…Alors pensez donc, la France !

 « Mais dites moi, justement, tant qu’on en parle, qu’est-ce que cette menace à peine voilée de Moody’s ? Voudraient peser sur l’issue de la prochaine présidentielle française qu’ils ne s’y prendraient pas autrement Faire cette annonce au lendemain des primaires, faut pas pousser, quand même, ça sent le coup fourré, non ? Suis-je parano ? Dites moi, les gens, me laissez pas m’enfoncer dans ma folie blogosphèrienne… Sinon, je vous attaque pour non assistance à blogueur en danger ! »

 » Déja que je me sens quelque peu étrange(r) en cette belle gauchosphère unanime, dans laquelle j’ai l’impression d’être l’un des seuls à voir combien ce héros au sourire si doux est si peu fait pour le combat… et à quel point il va se faire laminer par les marchés et les spéculateurs de tous poils, de France et de Navarre… »

 

 ¹ d’où, en partie, mon pseudo, dont l’histoire reste à écrire…

.