Montebourg fixe son prix : « trop cher, mon fils »…

Montebourg a donc diffusé sa lettre aux finalistes de la coupe des champions socialistes, dans un premier temps sur Libération, puis sur Politis, à l’heure où j’écrivais ces mots. Il y parle bien évidemment des thèmes sur lesquels  on l’attendait, la maîtrise d’un système financier sans morale ni sens de l’intérêt commun :

j’ai beaucoup aimé la deuxième partie de cet extrait, particulièrement d’actualité… J’arrêterai là puisqu’ après tout, vous êtes biens assez grand(e)s pour lire la suite seuls… Mais je sais déjà que, sauf surprise de dernière minute et au risque de renier leur vulgate économique telle qu’exposée précédemment, ni Aubry ni (encore moins) Hollande ne sauraient accepter la prise en compte des éléments proposés par Montebourg.

Aussi,  je sais déjà pour qui je voterais dimanche. Ou pas.

Quant à Montebourg, je ne le prends pour un imbécile, ni son équipe, et je sais très bien qu’il a pleinement conscience que les conditions qu’il pose sont une manière de renvoyer les deux candidats dos à dos, comme on le dit tant en ce moment… Et la bête à deux dos fera un bien mauvais couple… politique, demain soir. Beaucoup qui attendaient du changement risquent fort d’être déçus : aucun ne courra le risque de s’aliéner les banques, hélas.

Alors que le peuple, lui, en aurait tant besoin, s’il ne veut pas payer les pots cassés de cette crise qui n’est pas la sienne…

Oui, un autre monde est possible. Mais ce ne sont pas ces deux là qui le mettront en œuvre. A moins, que, demain… ?

Laissons leur encore le bénéfice du doute…

(l’est trop gentil, le GdeC…)

PS.  je serais curieux de savoir ce qui leur fait dire ça, au Monde…  je vais aller y voir de plus près. Bien le bonjour par chez vous.

PS2. Tiens ? Mélenchon répond aussi à Montebourg ? Mais cette lettre ne lui était pas destinée, de quoi se mêle-t-il ? Ceci écrit, il ne fait que confirmer ce que je disais ce matin : Montebourg, vient donc chez nous, tu y auras meilleur accueil ! Et puis nous, on est davantage prêts à leur mettre une muselière, aux banques…

5 commentaires

  1. LE TROISIÈME HOMME DÉBOULE DU BOURG….

    nosotrosincontrolados

    Après avoir en 2007 soutenu Ségolène qui ce coup-ci s’est rétamée devant l’obstacle comme un canasson perclus de rhumatismes à l’école militaire de St-Cyr , après avoir brillamment taclé F. Hollande qui non sans raison selon lui préfigurait le mieux -mais en très illustré – « le plus grand tort  » de la candidate du Poitou, après avoir déclaré il y a quelques jours que F.H et M.A étaient « les deux faces de la même pièce » et non pas comme nous aurions pu désobligeamment l’entendre “les deux fesses de la même farce”, après avoir tonitrué qu’il soutiendrait loyalement le candidat le mieux pacsé avec la presse…Euh…le mieux placé sur sa chaise, l’avenir palacé du brillant avocat, fils de boucher dont l’échoppe ruisselante de cotelettes et d’andouilles se tenait dans un petit bourg des Ardennes, juste en face de la gare, après avoir lorgné l’enviable position très didactique de Garde de sots, Arnaud Monte-là-dessus-tu-verras-Montmartre sans doute devra t-il rebondir en 2017 en prenant fait et cause pour le Front de Gauche, si tant est que ce dernier existe encore jusque-là?

    D’ailleurs le Front de Gauche aurait lui aussi et déjà grand besoin d’une rénovation précipitée de fond en combles.

    Mais ça c’est pas nos oignons.

    C’est une affaire de sénateurs plutôt cabotins.

    steph

    http://nosotros.incontrolados.over-blog.com

  2. Nouveau: “Le troisième homme à l’huile” maintenant en boite par six.

    On se souvient encore avec émotion et hilarité qu’aux Pestilentielles de 2007, le “Troisième Homme” se nommait François…(déjà) Bayrou, -ce qui était déjà pas mal oufdingue- à qui nul n’a seulement tenté de lui faire la peau des glandes depuis; songeant peut-être -à tort ou à raison- que faute d’être recyclable tout à fait, il pourrait peut-être bien servir à nouveau.

    C’est dans les sphères plombées de l’UMP clopin-clopantes et pour faire barrage à on ne sait quoi au juste. qu’a été tenté un moment plus ou moins adroitement l’effet Bayrou au cassoulet….Tout ça pour des haricots!

    Puis, la mayonnaise n’ayant pas pris comme il convenait, il s’agira (beaucoup pour l’UMP et plus mezzo-voce pour le PS) de remettre en scène l’inusable épouvantail “FN”, toujours prompt à flotter avec maintenant l’élégance grasse d’une truie suintante le pus brun dans l’air puant des temps.

    La question maintenant qui se pose fortement est donc bien: combien de “troisième homme” convient t-il d’avoir sous les deux coudes de chacun/chacune des impétrants pour “les Pestilentielles de mes douze”.L’œil discrètement rivé toutefois à l’horizon palpable des échéances de 2017 (n’oublions pas la Boutin qui se lance dans “le bowling à trois quilles” avec bien peu de chances d’être quoique ce soit à la finale, même dans le peloton de queue, en 2017 itou).

    Nous n’en doutons pas, il doit y avoir encore un bon lot de surprises non expérimentées directement mais qui ne tarderont plus trop….Là, pour le moment, au stade où on en est: on risque l’essoufflement par le haut..

    Steph

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s