soupe Hollandaise (avec des morceaux de Valls, de Bayrou et de Villepin dedans)

Résumons la situation politique du PS pour le néophyte, celui qui reviendrait de la jungle amazonienne, et celle qui n’avait ni la télé ni internet lors de son année sabbatique sur le plateau de millevaches…Suivez bien, c’est compliqué. Mais pas tant que ça si l’on est attentif.

Demain, il y aura une primaire destinée à départager les 6 candidat(e)s socialistes et radical de gauche (enfin, qu’il dit…). L’ultra super grand favori des sondages, c’est François Hollande (dit le batave pour les intimes), un tenant de la gauche molle qui se révèle à l’usage tellement floue que faire la différence entre son genre de gauche et une certaine droite qui a le même type de raisonnement économique relève de l ‘exploit analytique. Lors de l’avant-dernier débat des primaires à la télé, il a été prouvé qu’il était de mèche avec Manuel Valls, un sarkozyste qui s’est trompé de camp, est entré au PS, a vu de la lumière et y est rentré quand il était jeune. Ils se sont mis d’accord entre deux prises de vues dans les coulisses pour faire tomber Aubry, et s’échangeaient même des petits papiers pendant les interviews en loussedé et ça, se mettre à deux mecs pour glisser des peaux de banane sous les pas  d’une femme (même moche), je ne trouve pas cela très joli joli...

Donc Valls et Hollande se soutiennent. Vient un troisième larron qui vient sur l’entre-fait la gueule enfarinée  (mais après tout,  n’y avait-il pas  été indirectement invité par le roquet aux dents longues qui rayent le parquet ?),  nous dire tranquillement qu’il est je cite « politiquement très compatible avec Valls »… C’est François  Bayrou, le croisé des Landes,  qui fut ancien ministre de l’Éducation nationale des gouvernements Édouard Balladur et Alain Juppé.

Tout cela pour vous dire que si vous voulez vraiment que cela change, et que vous voulez voter pour quelqu’un qui fasse la différence à la Présidence de la République en 2012, si vous ne savez pas pour qui voter, vous aurez au moins une idée de ceux pour qui il ne faut pas…

Car assister à ce spectacle pitoyable des élites dominantes et concordantes malgré leurs pseudo-différences,  qui incite même des gens de droite  à venir tendre la main à cette bande de gais lurons libéraux,  cela prouve bien qu’ils ne vont pas changer grand chose et que leur programme est soluble dans lle libéralisme carnassier et les intérêts bien compris de l’oligarchie qui nous gouverne déjà…

Or, un autre monde est possible.

Virez les tous !