doit-on voter pour une gauche de transformation ou pas ?

Custinda, du blog 365 mots, pose à un certain nombre de blogueurs dont je suis une question simple : Doit-on voter utile à la primaire PS ?

 Comme disait ma grand-mère, des goûts et des couleurs, il ne faut point disputer…. Pour la parodier, je dirais donc que  de l’utilité d’un candidat mieux vaut n’en point disputer, d’autant plus que  je me suis déjà amplement exprimé sur le sujet. Je me sentirais donc fort coupable de rajouter une seule once de prétendue haine (terme bien excessif pour désigner la force de mes convictions) à la polémique… inutile lancée par Nicolas, qui pour protéger contre vents et marées son idole (manifestement aussi indéboulonnable que la statue de Staline ou de Mao  pour d’autres…), elle seule lui semblant utile au débat à l’exclusion de tous les autres,  nous fait un cours magistral de vocabulaire. Tous ceux et celles qui n’ont pas plus compris que moi l’arrogance de Moscovici (qui s’exerçait auparavant avec la même conviction au profit de DSK, il n’est pas inutile de le rappeler), apprécieront.

 Aussi, à question simple, réponse simple : je voterai pour un(e) candidat(e)  porteur d’un projet de transformation sociale, économique et écologique, parce que le contexte et la nécessité pour notre société de tourner la page du libéralisme carnassier le nécessite ardemment.  Point barre. Suis-je assez clair ? Ou faut-il que je vous fasse un dessin ?

Un autre monde est possible et je suis (même pas) désolé de marteler qu’Hollande ne l’incarne (vraiment)  pas. Quitte à passer pour un con aux yeux de ceux qui me jugent intolérant et qui, paradoxalement, ne tolèrent  pas mes prises de position… : s’ils savaient comme je  m’en fous, mais d’une force !

.

5 réflexions sur “doit-on voter pour une gauche de transformation ou pas ?

  1. Je sans frontières
    http://www.lejournaldepersonne.com/2011/10/je-sans-frontieres/

    De moi, je ne m’en sors pas.
    Je vibre… mais je ne suis pas libre…
    Dans un monde où on parle de libre circulation des capitaux, des marchandises, des services et des hommes…
    On vous ment gentiment en vous disant que le nomadisme est revenu à la mode…
    néocapitalisme est le nom de code de ce mensonge planétaire… où l’argent fait office d’identité…
    je suis dollar, tu es yen, il est euro… tous voisins de zéro!
    Identité provisoire… illusoire… dérisoire… y en a marre…

    J’aime

  2. Le Front de Gauche étant vraiment le minimum vital, je peux comprendre combien un Hollande n’a aucune chance de te satisfaire. A plus forte raison un Valls, évidemment.

    Schivardi ne se présente pas. (gros soupir) On fera avec Mélenchon…… pourvu qu’il soit intransigeant dans les faits avec les chacals de la finance !

    J’aime

  3. Je vais voter aux primaires, avec mon euro en poche, c’est quand même plus citoyen que les mallettes de Bongo. Pourquoi je ne voterai pas Hollande, parce que… Idem pour le reste. Vals ministre de l’intérieur, moi je dis Corbeille pour l’essonne.
    Je voterai Montebourg, parce qu’il représente une idée pleine de bonne volonté et pour dire au PS, arretez le char, Ben-Hur est mort et puis, entre nous, Ben-Hur, rime avec droit dans le mur. Jusqu’au coude qu’il s’étai fourré le doigt dans l’oeil, le Ben-Hur !
    Et parce que j’emmerde les sondages !

    J’aime

Les commentaires sont fermés.