éducation : le travail (très) inégal des candidats socialistes

Pas de blabla, des résultats… Le jour de la mobilisation sans précédents des enseignants à la fois du public et du privé pour protester contre le démantèlement du système scolaire français, au point que l’on puisse se demander si ce ne serait pas volontaire, dans le but de favoriser une école à deux vitesses dans laquelle les boîtes à fric pourraient plus facilement éclore et se gaver,

… et à la veille du deuxième débat télévisé des primaires socialistes, sur i-télé cette fois, il m’a semblé intéressant de comparer les propositions des candidats… par delà le fait de recréer 60 000 postes d’enseignants, mesure démagogique destinée à tromper l’ennemi mais qui cache bien mal l’indigence du propos… et du travail de l’équipe du chouchou des médias… La preuve ici. Je me suis basé pour cela sur l’excellent travail de Maryline Baumard pour Le monde, en changeant simplement la présentation, pour rendre le tout plus synthétique. Ceux et celles qui me lisent régulièrement savent où va ma préférence… Il se trouve que c’est aussi celui qui a accompli le travail le plus abouti en la matière… Désolé pur les groupies du joueur de flûte… Les autres jugeront sur pièce, objectivement, par delà les phrases chocs qui dissimulent bien mal le vide idéologique… et le flou artistique.

Arnaud Montebourg

32 propositions pour une transformation en profondeur du système scolaire, dont les principales :

Instaurer des rythmes scolaires adaptés à ceux des enfants

Créer des dispositifs de différenciation

Fonder une école commune à taille humaine du CP à la troisième

Créer un vrai lycée polyvalent

Réformer les cartes scolaires

Développer une organisation du travail collectif des enseignants

Favoriser l’école des quartiers populaires

c’est sans doute celui qui a la vision la plus achevée d’un « autre système ».

 Manuel Valls

 Idée force de son programme : élargir la construction des élites

« la classe moyenne est de plus en plus écartée de la construction des élites »

Être de gauche, c’est justement se battre pour une école plus juste »

« Enseigner à Neuilly, ce n’est pas enseigner à Evry. Qu’on arrête d’y envoyer ceux qui ne sont pas prêts »

 > accroître la présence des enseignants dans les établissements

 > allongement de l’année scolaire

 > revalorisation des salaires et de la formation

>  travail sur les années charnières comme la classe de 6e

>  autonomie accrue des établissements

Ségolène Royal

idée force du programme : Un 2ème adulte dans les classes des zones difficiles

rétablir l’année de stage de la formation initiale et envoyer les stagiaires dans les établissements difficiles au côté de l’enseignant

contrat donnant donnant »avec les familles.

développer les internats de proximité

généraliser le soutien scolaire gratuit

lissage des moments de rupture comme le passage entre l’école et le collège, notamment par une scolarité obligatoire dès 3 ans.

fin de la destruction des postes d’enseignants et moratoire sur les suppressions déjà annoncées pour 2012

pas opposée à ouvrir le dossier des « missions » pour les enseignants

Martine Aubry

« une refondation de l’école »

parcours scolaire cohérent, adapté à chacun, de l’école maternelle à l’enseignement supérieur.

scolarité obligatoire, de 3 à 16 ans

maîtrise d’un socle de culture commune, intégrant l’enseignement technologique et professionnel, mais aussi l’ouverture à la culture et aux sports

remettre en place une formation professionnelle des enseignants

adaptation des moyens accordés aux établissements en fonction de la réalité des élèves et des territoires concernés : moins d’élèves par classe dans certains établissements en difficulté, plus d’élèves où tout fonctionne bien.

allongement des rythmes éducatifs

négociation avec les enseignants d’un nouveau contrat

dans les zones d’éducation prioritaire, moins d’heures devant leurs classes

François Hollande

mettre fin à l’hémorragie des postes (sa fameuse proposition choc des 60 000 postes)

réforme du temps scolaire

travail sur les transitions (le passage de l’école au collège et du lycée au supérieur).

formation rapide à la formation des enseignants

recommencer à accueillir en classe des très jeunes enfants

aborder le dossier du métier d’enseignant de manière globale

discussion sur les missions des enseignants, leur formation, leur revalorisation.

Une réflexion sur “éducation : le travail (très) inégal des candidats socialistes

Les commentaires sont fermés.