Canal + : le côté obscur de la force…

« les moyens utilisés pour lui nuire font froid dans le dos » (Maître Hervé Temime. Avocat de Bruno Gaccio).  Un guignol de l’Info ? Pas seulement…

Canal+ et d’ex-responsables de la sécurité de la chaîne, soupçonnés d’avoir espionné Bruno Gaccio, alors en conflit avec la direction du groupe, comparaissent de nouveau à partir d’aujourd’hui devant le tribunal correctionnel de Paris. Leur délit ? Avoir commandité une filature de Gaccio et perpétré l’idée d’une opération définie dans un scénario de 37 pages destiné à faire plonger le réalisateur des guignols de l’Info. Le style : planquer de la schnouff dans son scooter, payer une prostituée pour faire une fausse déclaration de nature à l’accuser de viol, agression physique… (source). Tout était bon pour le faire taire. Définitivement. Des méthodes de voyoux.

 A l’origine du scandale, le livre d’un ancien agent de la Direction Générale de la Sécurité Extérieure (DGSE), Pierre Martinet, employé à l’époque des faits par les services de sécurité de la chaîne et qui avait révélé l’affaire en 2005 dans « un agent sort de l’ombre , paru en 2005. D’où l’illustration de ce billet.

 L’auteur y affirmait avoir personnellement filé et photographié Bruno Gaccio à la demande de l’ancien responsable de la sécurité de Canal+, Gilles Kaehlin, et de son adjoint, Gilbert Borelli. L’ancien auteur des Guignols avait aussitôt déposé plainte.

 Selon la chaîne, les coupables ne feraient plus partie de l’organigramme et certains s’accordent à penser que cela fait partie d’une époque révolue… Pourtant, Libération, en 2010, nous apprenait que Canal+ employait toujours Mr Kaelhin via une société privée. Serait-ce un pur mensonge ? Bien entendu, la société nie tout en bloc.

 Je serais curieux en tous cas de savoir ce qu’il en est, dans la mesure où canal+ vient en outre et concomitamment de se voir infliger une amende de 30 millions d’euros, et de se faire épingler par l’Union Européenne (comme d ‘autres chaînes françaises d’ailleurs, qui ont donc tout intérêt à la salir..), ce qui remet en cause sa fusion avec TPS…

 Puisque l’affaire de Gaccio date de maintenant 6 ans, et qu’elle n’en est pas à son premier rebondissement, mon esprit embrumé et quelque peu suspicieux (paranoïaque, moi ? Non…) se voit caressé subrepticement par l’idée que peut-être, ceci et cela ne sont pas étrangers l’un à l’autre. Quel intérêt médiatique en effet de ressortir cette vieille histoire maintenant, précisément, en faisant croire à ceux qui n’auraient pas de mémoire ou qui n’ont pas le temps de l’investigation que c’en est une nouvelle, qui vient se surajouter à d’autres, tout aussi médiatiques ? Hasard du calendrier ? Mouais. On verra. J’attends la suite. Peut-être que je me fais un film…

 N’en demeure pas moins que l’histoire qu’a subie Gaccio me fait effectivement froid dans le dos.

 La France, une démocratie, vraiment ? Ça reste à prouver…

Une réflexion sur “Canal + : le côté obscur de la force…

  1. Je ne sais pas si c’est c’est moi qui faillit mais les mails que je reçois de mon abonnement à ton blog sont entiérement vides
    Que dois-je faire ou toi ?

    merci et ne t’inquiete pas je vais tous les jours lire tes mots pertinents de qualité dont je partage très souvent l’idée

    à+

    J'aime

Les commentaires sont fermés.