En Israël aussi, « Le peuple exige la justice sociale »

  Plus de photos sur la révolte des tentes ici

.

« Toute une génération veut un avenir »

« On nous a dit que le mouvement marquait le pas. Ce soir, nous avons démontré le contraire« , a proclamé à la tribune l’une des figures du mouvement, Itzik Shmuli, secrétaire général de l’union des étudiants israéliens. (source). La réalité ne peut que lui donner raison, alors que le mouvement de contestation en Israël atteint un nouveau record après six semaines de manifestations : 400.000 Israéliens ont en effet déferlé hier dans le centre de Tel Aviv et dans une quinzaine de localités pour dénoncer le coût de la vie. Cette mobilisation est la plus importante dans l’histoire d’Israël sur une thématique sociale.

Regroupant une quarantaine d’organisations, la « révolte des tentes » comme on la nomme là-bas dénonce la politique de privatisations à outrance menée par les différents gouvernements qui se sont succédés en Israël depuis plusieurs décennies, ainsi que la dégradation du service public.  Ce mouvement a pour particularité de dépasser tous les clivages habituels entre religieux et non religieux, droite et gauche, musulmans et juifs. Comme dans toutes les révoltes d’indignés à travers le monde, il refuse les récupérations politiques.

« Les jeunes se plaignent de faire l’armée, de se sacrifier pour l’Etat et de ne rien recevoir en retour », déplore Florence Heymann, historienne au Centre de recherche français de Jérusalem. (source)

Le fait que ces indignados d’Israël soient si massivement présents sur la place de l’État (l’une des principales places de Tel-Aviv) représente vraiment tout un symbole. Là où d’autres, en Europe, font table rase du passé et vouent un véritable culte au marché libre et non faussé, en détricotant tous les acquis sociaux et en réduisant l’État à sa portion congrue, ces israéliens réclament l’instauration d’un véritable état providence… La seule solution qui pourrait constituer à leurs yeux un garde-fous contre la brutalité de l’économie non régulée. Ils demandent une protection contre la cherté de la vie, qui ne permet plus même aux classes moyennes d’avoir une vie digne. Alors, les plus modestes, c’est dire… Là-bas aussi, ravages du capitalisme prédateur.

 Là-bas aussi, la part du logement dans les dépenses quotidiennes devient indécente, tant la flambée des prix de l’immobilier les saignent à blanc. Manque de logements à bas prix. De plus, certains secteurs comme l’agriculture et l’agro-alimentaire, par exemple, qui étaient auparavant subventionnés, ne le sont plus, ou beaucoup moins. Cela a entraîné une importante hausse des prix à la consommation qui explique également en partie cette révolte.

 Face à cette révolte, Benjamin Netanyahu a créé une commission d’experts pour examiner un train de réformes. Mais les protestataires le soupçonnent de ne pas vouloir remettre en cause son credo ultra-libéral et de miser sur un essoufflement de la contestation. Malheureusement (pour lui), ce point d’orgue des mobilisations lui donne tort.

A force d’être centrés de manière obsessionnelle sur le conflit israelo-palestinien, les gouvernements successifs ont négligé pendant vingt ans la question sociale et oublié les attentes fondamentales de leur peuple… Le gouvernement actuel, composé d’une alliance entre droite, extrême-droite et partis religieux s’en trouvera donc très certainement affaibli pour avoir omis certaines priorités vitales. La guerre n’en est pas une. Il fallait que ce soit dit, et écrit.

(plus de détails sur le contenu et le parcours de la manifestation ici (article en anglais)

.

16 réflexions sur “En Israël aussi, « Le peuple exige la justice sociale »

  1. Israël, n’étant qu’une grande caserne, qu’attendent donc ces « indignés » pour remettre en cause la militarisation (qui coûte des sommes folles) de toute une jeunesse que cela ne semble pas « indigner » plus que ça !
    Ces « indignés » étaient peu nombreux à s’indigner, alors que depuis des années leurs concitoyens d’origine Arabe sont traités en citoyens de troisième zone dans leur propre pays !
    S’ils pouvaient se réveiller pour mettre en cause non seulement leurs problèmes personnels mais toute la politique de leur gouvernement, là ce serait une vraie révolution, sinon ….

    J'aime

  2. Si toute forme de revendication portant sur  » + de justice sociale » est légitime face aux accapareurs, le mouvement qui survient en Israël est des plus confus, et scandaleusement grotesque, voire insolent, nous l’avons d’ailleurs déjà dit.

    Ceux là ne se battent que pour une redistribution plus équitable de ce que le gouvernement Israélien confisque aux Palestiniens: Terre, espace, ville, sources, puits, accès à l’eau comme aux terres cultivables, à la dignité d’être palestinien ou même seulement citoyen du monde aussi…

    Ce mouvement « d’indignés » prétendus me laisse on ne peut plus perplexe d’autant que rien dans ses « formulations » ne remet en cause les colonies, la politique d’extension dans les territoires, la situation de Gaza, le Mur, les accès à la mer, la situation à Gaza…Ils sont indignés de quoi bordel???Pas même par l’ensemble des exaction militaire comme « plomb durci » contre leurs voisins opprimés.

    Keski les emmerdes les « sionistes démocrates et faux partageux »? Certainement pas de chier insolemment tous les jours au visage des populations qui sont là confinées dans la misère et la précarité des camps, sous la menace des armes de Tsahal dans une gigantesque prison à ciel ouvert quand ce n’est pas directement dans les geôles obscures de l’armée d’occupation et de colonisation totalitaire Israélienne elle même…

    -« Indignez-vous! Indignez-vous !!! » enjoignait Stéphane Hessel en oubliant que de demander à un oppresseur des améliorations pour soi-même, dans certaines conditions revenait aussi à faire peser tout le poids de celles-ci sur la tête des autres…des palestiniens en l’occurence, et autres communautés arabes de la région.

    Les « indignés » d’aujourd’hui, en Israël ne demande certes pas la fin de l’État d’Israël, la libération des palestiniens, l’arrêt des discriminations et de la colonisation des territoires, bien au contraire ils en renforcent la légitimité de façade. la fasciste réalité au service de l’OTAN.

    Ils ne veulent seulement que « jouir un peu » à leurs tour, des produits de la spoliation systématique des populations otages de l’OTAN. Ils exigent voracement comme le font toutes les « classes moyenne leur part de pitance, leur part de miettes ramassées sur le dos et les ventres des morts, des femmes mortes, des enfants mort, des vieillards morts, des mémoires assassinées…

    L’Israélistan est une base militaire avancée en veille maintenue là en prévision d’autres assauts dans moult autres régions du monde.

    Commencent à nous foutre la gerbe…
    STEPH.K

    J'aime

  3. LA GONDOLE DES CHIMÈRES/

    Le peuple Lillois exige aussi une meilleure répartition des orages, des pluies, des revenus pour cette kermesse traditionnelle de la giga dégustation de mollusques et de patates. LA FÊTE SE DOIT ELLE AUSSI DE FAIRE SA PART DE CHIFFRE!

    En effet, ce que demande le peuple en liesse -sinon en liens- est toujours plus d’équité dans la nourriture à cochons, une immense accumulation de nourriture à cochons…
    La joie se résume sobrement à la moule et à la bière qui refile une patate d’enfer…
    Chacun devient un moment combiné de la marchandise, vend autant de produits avec lequel à leur insu il fait corps, devenant ainsi marchandise lui-même.
    La fête est un moment du chiffre que contrarie ici un peu la météo…ailleurs les bombes.
    Gasp!!!

    J'aime

  4. @raannemari @nosotros : en Israël aussi, il y a une gauche, qui critique la politique belliqueuse du gouvernement Netanyahu, et de l’extrême droite… et qui appelle à une pacification du pays avec ses voisins palestiniens. tout le monde ne ferme pas les yeux devant ce qui se passe dans les territoires occupés, Il est mensonger d’affirmer cela.

    J'aime

  5. Il serait mensonger d’affirmer cela dis-tu?
    Si la population Israélienne se souciait réellement des conditions qui sont faites au peuple environnant, sans doute ce mouvement « indigné » aurait-il d’autres consonances que celles-ci à l’ombre des drapeaux de l’occupation et de la terreur..
    Les revendications sociales véhiculées par ces « Indignés-ci » ne font qu’exiger un durcissement de la politique fasciste de « Nettoietout ». Ne pas le voir c’est se crever les yeux!!!
    S.

    J'aime

  6. Pour une fois que des nouvelles encourageantes nous parviennent de ce pays,et que ce soit le fait d’israéliens eux-même,je ne peux qu’applaudir. C’est un premier pas qu’il faut encourager,Paris ne s’est pas fait en un jour.J’attend d’ailleurs avec une certaine impatience que les tentes ne fleurissent à Paris , partout en France et en Europe.

    J'aime

  7. Je n’ai pas dit que tout le monde fermait les yeux, mais bien « qu’ils étaient peu nombreux … ». 🙂
    Je sais qu’il y a d’anciens soldats qui parlent, un petit nombre de jeunes qui refusent le service militaire et pour cela font de la prison, … mais je ne suis pas certaine que ce sont ceux-là qui sont dans la rue.

    J'aime

  8. je pensais bien en écrivant ce billet qui n’y est pas consacré que cela bousculerait certaines gens de gauche…. qui ne pourraient s’empêcher de relier le thème traité avec l’occupation palestinienne, ce qui n’était pas mon propos. j’ai justement pris soin d’écarter toute référence à ce sujet, sachant combien il était de nature polémique, et entraînait les réactions des trolls antisémites. Mais autant je suis sensible à ce sujet et à l’injustice qu’il y a à ce que le peuple palestinien ne puisse pas bénéficier d’un territoire suffisant et soit victime de tant d’humiliations, autant je suis vigilant à ce que cela ne se mue pas en haine des israéliens…. Ne mélangeons pas tout, comme c’est malheureusement un peu trop le cas dans une certaine extrême gauche qui dissimule bien mal son antisémitisme derrière un anti-sionnisme quelque peu convenu… je ne mangerai jamais de ce pain là., et je tiens à garder une position équilibrée et juste en la matière. Je ne dis pas que c’est votre cas, ques vous êtes antisémites par vos propos, raannemari et nosotros, mais je profite de cette lucarne que vous m’offrez pour appeler à davantage de discernement. Les jeunes à l’origine de cette révolte peuvent-ils être condamnés pour les erreurs de l’extrême droite et des intégristes religieux qui sont leurs aînés ? Comme le peuple français n’est pas totalement sarkozyste, on ne peut pas dire que le peuple israélien est totalement anti-palestinien et d’extrême droite.

    J'aime

  9. @nosotros : Le fait que ce mouvement remette en cause la politique ultra-libérale du gouvernement, et lui reproche de s’occuper davantage du conflit israelo palestinien que des conditions de vie de son peuple est une chance, il faut aussi avoir de la merde dans les yeux et être aveuglé par sa haine des israéliens pour ne pas le voir… Si l’état consacre davantage son budget à l’amélioration des conditions de vie des israéliens, ce sera toujours de l’argent qu’il ne mettra pas dans les armes, non ? je suis quant à moi également épouvanté, pour seule exemple, par ce mur de la honte là… Alors que partout ailleurs on les détruit (ceci dit, les américains ne font pas mieux avec celui entre eux et le Mexique…).

    J'aime

  10. Juste mise au point si besoin, en cas de « trollisme antisémite » qui heureusement au moins ne saurait devoir s’appliquer aux nosotros. en tous cas.

    Dans l’exposé un peu court, tu oublies peut-être de souligner que sous le drapeau à l’effigie de l’État d’Israël, cette « jeunesse » et pas seulement elle, en appelant à « plus de justice sociale » n’aura pas eu un seul mot pour la situation des voisins d’Israël, des arabes ou des Palestiniens en Israël, du mur, de l’exploitation éhontée des juifs séfarades, par les ashkénazes, et à l’identique des arabes et des palestiniens « autorisés » à turbiner du « bon côté du mur », du fait que depuis 1948, cet État existe par le terrorisme et l’expropriation continue des peuples présents sur ces terres, aux côtés des juifs rappelions-le, avant cette date, avant cet acte de colonisation au service et des dessins de toute la politique américaine se foutant d’ailleurs comme d’une guigne du sort des « juifs », d’où qu’ils soient pourvu que feindre de les défendre, de leur accorder un État soit conforme à une politique globale US, à long ou moyen terme. Et tu ne sembles pas t’en étonner. Mieux à mon grand étonnement tu ne sembles touché par aucun doute ni animé de la moindre critique. Ce qui est surprenant. En revanche tu ne manues pas de mots pour tancer ceux qui élève une quelconque protestation contre cette « indignation » là, contre sa nature même qui n’est rien moins qu’un appel au durcissement de la politique de « Netoietout »., à l’extension de colonies, à la discrimination à l’embauche comme à l’accès au logement…enfin quoi.
    Kestabu?
    Cordialement.
    Nosotros.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.