Nicolas Sarkozy : « la France, pays de merde ! »

Résumons nous. Alors que l’UMP ouvrait hier son campus (est-ce le bon mot, pour tous ces vieux cons, à la tribune ?) à Marseille, en ordre de bataille, le doigt sur la couture du pantalon, sous le signe de l’unité obligatoire, le premier qui osait sortir des rangs avait le droit d’être exécuté ( dans un coin sombre, d’une balle dans la tête, de préférence… à la façon des fascistes italiens).

 Le premier fût Raffarin qui eut le toupet de demander une clarification à « celui dont on ne doit pas dire le nom », et bien mal lui en a pris puisqu’il fut aussitôt victime d’un tir de lance -roquettes du chef de l’État himself qui lança à son encontre une sentence d’ irresponsabilité, suivi d’un tir de snipper en la personne de Lionel Lucas, qui le traita de « has been ». Insulte suprême d’un homme épris de modernité (il est pour la peine de mort…entre autre) envers celui qui osa remettre en cause les ordres sacrés du duce : il avait osé critiquer le principe d’une augmentation de la TVA sur les tickets d’entrée des parcs de loisir, cet hérétique !

 La belle unité de façade fut ensuite brillamment brisée par Devedjian qui osa dire que le roi est nu : « La situation actuelle exige un grand projet de société. Je ne le vois encore nulle part » (…) « Il n’est pas nécessaire de pousser Nicolas Sarkozy au suicide politique. » (si, si!). Moi j’aime bien quand la droite se fout sur la gueule, c’est tellement jouissif…

 Puis nouveau coup de canon du belliqueux qui nous gouverne… Cette fois-ci vers l’extérieur de la citadelle assiégée.. L’opposition ayant eu l’impudence d’exprimer tout le mal qu’elle pensait de la règle-d’or-à-taper-sur-les-doigts-des-plus-modestes-d’entre-nous-alors-que-c’est-pas-eux-qu’ont-fait-la-crise, le naboléon d’opérette a ressorti l’arme du patriotisme qu’on pensait enterrée depuis la dernière guerre mondiale… Il a raison, quoi. Si le PS ne la vote pas, c’est que ce sont de mauvais français ! Forcément… L’argument est imparable.

 D’ici qu’il aille dire comme son ami Silvio que la France est un pays de merde parce que les juges rouges ne font rien qu’à l’embêter…

.

(N. B. : la source de l’illustration est ici)

.

6 réflexions sur “Nicolas Sarkozy : « la France, pays de merde ! »

Les commentaires sont fermés.