« habemus papy »… ou la folie des JMJ

Quand l’argent (espagnol) ne fait pas le bonheur… du pape.

 Certes, on peut réprouver certains faits d’arme regrettables d’une jeunesse désoeuvrée qui a scandé « le pape nazi »  ou   « Benedicto [pour Benoît XVI, ndlr] : pédophile »,  ou d’autres conneries de ce genre (source). En mes tendres années, je me souviens ainsi, dans le même registre de (mauvais) goût, d’ avoir apposé un autocollant (de ce genre) sur un car de pèlerins, à l’époque où j’étais libre penseur, par pure provocation, lors de la venue du pape précédent, à Reims. C’était ridicule, je le confesse. Mais comme ça m’a fait du bien ! j’avais à l’époque tant d’amertume et de frustrations liées à l’action de catholiques de peu de foi…

Cette parenthèse personnelle refermée, on ne peut toutefois contester et encore moins nier le droit de chacun à exprimer des opinions légitimes. Aussi, la manière dont les manifestants pro-laïcité (pour de vrai cette fois-ci…) ont été traités sur la Place des indignados mérite qu’on s’y attarde.

 Tout d’abord, leur droit bafoué de dire haut et fort  qu’organiser sur la place publique et en partie avec des deniers publics une manifestation religieuse de cette ampleur est particulièrement choquant et d’autant plus qu’on ne cesse de nous bassiner en hauts lieux européens sur la nécessité d’austérité. Ne devrait-elle toucher que ceux qui se résignent ? Le pape et les hauts dignitaires de sa délégation qui ont organisé ces JMJ en sont-ils conscients, par delà les déclarations morales officielles de bon aloi ? Ainsi, cet amusant titrede 20 minutes : L’éthique doit être au coeur de l’économie, dit Benoît XVI. Ferait bien de commencer par les propres deniers des espagnols, le gars… 😉

  » el Gobierno « contribuya con 25 millones de euros a la visita del Papa y a la celebración de un acto confesional » (el Publico) (traduction : le Gouvernement « contribue pour 25 millions d’euros à la visite du Papa et à la célébration d’un acte confessionnel)

Ensuite, cette curieuse disposition d’esprit qui en dit long chez les mêmes de vouloir procéder dans le même temps à une opération de stigmatisation des communautés arabes en Europe (au besoin en hurlant à « l’invasion »),  tout en ne voyant absolument aucun problème à ce que des fidèles  prient dans la rue… sur la Place.  Ces jeunes qui  se regroupent par milliers à la Puerta del Sol ne seraient-ils donc pas soumis aux mêmes lois de la République,  peu de temps après  que l’on ait crié au scandale, notamment lors des événements de la rue Myrha… ?

 Il faut dire que nous ne sommes pas là en France, mais en Espagne, patrie du catholicisme triomphant,  qui a produit bien des monstres sanguinaires…

 Toutefois, il ne s’agit pas ici de rallumer une nouvelle guerre des religions à laquelle s’applique si bien une certaine droite. Il serait en effet nécessaire de creuser ce qu’en disent les lois espagnoles quant au respect de la laïcité et de la séparation éminemment nécessaire sous peine de régression sociétale majeure de l’église et de l’Etat, comparativement à ce qu’on peut observer en France.

Aussi, je mentionnerai dans ce billet une note plus positive, à l’intention de mes éventuels lecteurs croyants, dont je respecte les droits… Mais qui doivent demeurer simplement, comme ceux de tout un chacun, dans le cadre strict de la sphère privée… Ou alors, y a le Vatican pour ça.

Je voulais donc mentionner l’initiative heureuse du pape de procéder si généreusement  au pardon de l’avortement Il faut dire qu’à force d’excommunications, dans notre époque particulièrement troublée, il risquait fort de se retrouver avec un nombre de pèlerins réduit à peau de chagrin. Entre les divorcés, ceux qui pratiquent le pêché de chair, les homosexuel(le)s, les drogués, ceux qui ne se confessent plus depuis bien longtemps déjà….  Y a du pain (béni) sur la planche ! Plus sérieusement, voilà qui me semble en tous cas  le signe d’une évolution positive, d’une  plus grande ouverture qu’on n’aurait pu espérer il n’y a pas si longtemps encore… Ainsi,  après cette si peu judicieuse marche pour la vie, les cathos nous devaient bien ça…

Ceci écrit, pour moi, de toute façon, le droit à l’avortement va de soi… A moins qu’on ne veuille revenir à l’époque de l’aiguille à tricoter. Et quand bien même ce gouvernement tenterait d’étouffer tous les centres de planning familial de France et de Navarre en les privant de financement…  et en réduisant les centres hospitaliers qui pratiquent l’avortement à des aiguilles dans des bottes de foin… sous la pression de lobbies intégristes.

 Pour mémoire, aux fins d’édification des masses laborieuses et des autres dangereux gauchistes athées habitués de ce blog, rappelons pour terminer qu’il reste encore, comme coupables potentiels susceptibles d’excommunication :

  • l’apostat, le schismatique et l’hérétique (can. 1364-1) ;
  • celui qui commet un acte de violence physique contre le pape (can. 1370-1) ;
  • le prêtre qui absout « le complice d’un péché contre le sixième commandement du Décalogue » (c’est-à-dire une personne qui avait librement commis avec ce prêtre un tel péché contre la chasteté [3]  ; excommunication dont la levée est réservée au « Siège Apostolique », can. 1378 § 1, cf. can. 977) ;
  • celui qui profane, jette ou recèle « à une fin sacrilège » des matières (pain ou vin) consacrées (can. 1367) ;
  • l’évêque qui ordonne un évêque sans mandat du pape, ainsi que celui qui a été ordonné (can. 1382). La situation canonique de Marcel Lefebvre ou de Emmanuel Milingo est une illustration récente de ce cas ;
  • le prêtre qui viole le secret de la confession, ainsi que l’interprète le cas échéant (can. 1388)  (source)

Après avoir ouvert la boîte de Pandore de ce sujet épineux, je passe donc la parole à Koz, directement concerné (tant il est vrai qu’il n’est pas bon d’opérer des réquisitoires sans que l’accusé n’ait de possibilités de se défendre…),  lui qui fût autrefois défenseur du pape. Et à Rimbus, qui mentionnait tout à l’heure sur twitter l’argument (pertinent à mes yeux) de la différence de traitement médiatique entre les musulmans et les catholiques. Qu’il développe, cela me ferait plaisir. Un peu plus sérieusement s’il te plait qu’ à cette occasion là.

.

Publié par

GdeC

"Un jour, les successeurs des fascistes d'hier arriveront à vous convaincre que les antifascistes d’aujourd’hui sont vos ennemis ". * électron libre, blogue en sniper, avec une fâcheuse tendance à graviter plus volontiers à gauche (j'ai dit à gauche... Vraiment !). Politique et société, droits humains, défense des libertés fondamentales. #athee #antifa - Lutte contre les discriminations (LGBTQphobies - sexisme - racisme - fat shaming) - Anti-autoritaire ("et avec ça, faut-il vous l'envelopper ?")

2 réflexions au sujet de “« habemus papy »… ou la folie des JMJ”

  1. Jeudi 18 août 2011
    Benoit XVI: Hommage aux milliers de Madrilènes qui ne veulent pas s’en laisser « Papauter ».

    Des milliers de Madrilènes ont hier décidé de tanner un peu le cuir aux calotins des JMJ, et dans sla foulée d’exprimer toute l’estime dans laquelle il tiennent le « souverain poncif ».

    Les espagnols et autres résidents du pays déjà contraints de se serrer la ceinture tels des ascètes sans assiette ne l’entendirent pas de cette oreille et l’ont crié bien fort. L’idée de cette bonne leçon à donner ayant mené bon train au delà des frontières mêmes, quelques ressortissants de l’hexagone s’étaient joints aux prometteuses festivités.

    Des hordes de keufs bien entendu étaient dépêchées sur place pour protéger la très sainte jeunesse rumuglesse de bénitiers et bouffeuse d’hosties des joyeux iconoclastes.

    Mal leur en prit: on relèvera dans leurs rangs casqués un bon nombre de blessés //pourront toujours aller se faire soigner à Lourdes!//.

    Les madrilènes et leurs visiteurs ne s’en tinrent pas là et à la faveur de la confusion occasionnée par les gaz lacrymo, les diverses fumées, certains prirent les JMJ à revers de soutanes ou de shorts à de Scouts et leur infligèrent quelques bonnes paires de claques assorties de quelques autres bons coups de pieds au cul.

    Quelle jolie raclée!!!

    Quelques vitrines, abris-bus et murs de la ville portent encore les traces de ce jeu des rues.

    // Olé! //

    Ceci méritait d’être salué avec l’enthousiasme qui convenait.

    Dont acte.

    Steph.

    Par Nosotros.Incontrolados//Les Amis du Négatif Publié dans : LA NIQUE DES BELLES INSOLENCES Communauté : les amis du negatif
    Jactons-en! A vous de jouer! Cliquez ici!!! Voir toutes les contributions et jouir…

    J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.