blogueurs politiques, tous sur le ring !

 

Question subsidiaire aux blogueurs de droite : Sarkozy est-il vraiment le mieux placé pour vous représenter ?

 Question subsidiaire aux blogueurs de gauche : quel candidat vous semble le mieux répondre à ces items et pourquoi ?

 Question ultime aux blogueurs du Centre : Pouvez-vous vraiment vous positionner clairement sur ces thèmes ?

 .

 donatien Donatien

Le Baromètre des réformes de Nicolas Sarkozy par L’institut Thomas More http://ow.ly/649lA

 .

 Le lien est précieux. Merci Donatien. Car il nous renvoie sur un baromètre des réformes de Nicolas Sarkozy qui n’indique pas précisément le beau fixe, ni même le temps variable avec éclaircie… ça, on le savait déjà. Il a beaucoup déçu, même (surtout ?) à droite. Cependant, disposer d’un outil un peu plus objectif qui nous dise sur quels points plus précisément il a failli pourrait servir à l’opposition de support de structuration des discours (et des actes…) plus  audible du grand public. Les attentes sont fortes, nombreuses, et pas toujours conciliables. Aussi, l’outil me semble précieux pour trier le bon grain de l’ivraie.

 En étudiant ce document, je me suis tout d’abord intéressé à la méthodologie. Celle-ci me semble effectivement difficile à remettre en cause dans la mesure où il s’agissait pour l’Institut Thomas More (dont je n’ai pas détecté de marqueur politique visible) d’opérer une analyse et un suivi quinquennal des 1219 mesures abordées à ce jour par le gouvernement. Il suffisait donc de procéder à la lecture des mesures au travers de critères  laissant le moins de part possible  à l’interprétation partisane : « réalisée », « altérée », « en cours », « annoncée », « en retard », « reportée ou abandonnée ». Les thèmes : de « Agriculture » à « Société », le Tableau Récapitulatif Général classe les promesses en 22 thèmes (de A à V) couvrant l’ensemble des champs de l’action politique du Président et du gouvernement. Nous ferons le choix ici, certes arbitraire mais rendu indispensable par la nécessité de brièveté de la forme du billet de blog, de nous intéresser aux 3 thèmes les plus favorables, et  aux 3 autres les plus défavorables pour le futur candidat Sarkozy, par ordre de notation.

Tout d’abord, le verdict général : à la question « Nicolas Sarkozy peut-il encore convaincre ? »,  la note globale est de 9,5/20… Pas vraiment réjouissant pour le chef de l’Etat qui tente de se présenter comme le plus à même à droite de la représenter. Les chiffres disent autre chose. Et il me semble peu probable qu’il puisse nous faire de nouveau le coup de l’ouverture… Bernés une fois, les gens ne le seront pas deux.

 Attardons nous à présent sur la note obtenue pour chaque item proprement dit. Quand on creuse la lecture, les seuls points où il obtient la moyenne sont les suivants :


 RETRAITES

Retraites : le gouvernement droit dans ses bottes

La meilleure note de notre Baromètre pour les retraites… Vu les manifestations que la réforme de2010 aprovoquées, certains s’en émouvront ! Nicolas Sarkozy avait fait de la réforme des retraites un test et n’a pas plié devant la mobilisation (Lire la suite)

.

 

 FISCALITE ET POUVOIR D’ACHAT

La politique fiscale : un marqueur du sarkozysme voué à disparaître ?

Une bonne note qui étonnera mais qui s’explique par le maintien jusqu’ici des fondamentaux du candidat Sarkozy en matière fiscale. Quant au pouvoir d’achat, sujet de préoccupation des Français, notre Baromètre sanctionne que le gouvernement a fait (Lire la suite)

 .

                                   

INSTITUTIONS

Institutions : peu de mouvement, lente évolution

Une note satisfaisante pour un thème qui n’a globalement pas bougé depuis les actions entreprises dans la première partie du quinquennat. La réforme des institutions suit son cours et les lois organiques sont lentement adoptées. Toutefois, quelques (Lire la suite)

 Notons que pour le domaine  Recherche et innovation, il obtient la note éliminatoire  (« bien mais sans plus) », ce qui constitue à mes yeux un bien pâle sujet d’espoir en regard de notre situation économique, politique, sociale et industrielle.  Ce critère central me semble conditionner l’avenir de toutes nos activités nationales et fondamentales à la fois. La dynamique d’un pays qui laisse trop peu de place à la recherche fondamentale et à l’innovation technologique me semble en effet condamné à moyen terme. Et ce n’est pas les chercheurs que je connais qui me contrediront.

Quand au logement, qui constitue très certainement une priorité pour de nombreux français,  l’appréciation donnée par ce baromètre («service minimum ») veut à mes yeux tout dire, dans ce blog où j’en ai fait l’une de mes priorités personnelles. L’enjeu en vaut la chandelle et la peine que je m’y donne depuis maintenant plus de deux ans. Trop de gens souffrent de mal (voire de non) logement.

Pour le domaine dans lequel notre autocrate en chef aurait du (et voulait) se faire le champion toutes catégories, celui de la justice et de la sécurité, il obtient une appréciation bien navrante : « un redressement impératif pour l’exécutif ». Il apparaît d’autant plus nécessaire que c’est celui sur lequel il s’est fait prioritairement élire et qui correspondait à l’une des attentes essentielles de son cœur de cible électoral… Celui qui, justement, risque le plus probablement de passer du côté de l’extrême droite, supportant plutôt mal l’insatisfaction sur ce point, dont il tolère très mal l’absence de stricte application… Quant à l’emploi, on attend effectivement toujours « l’éclaircie »… à défaut de programme de lutte contre le chômage plus ambitieux.

 Passons à présent aux thèmes sur lesquels il apparaît le plus mauvais :

 .

SOCIETE

Bonnet d’âne pour les questions de sociétés

Un très mauvaise note – la plus mauvaise de notre Baromètre pour la troisième fois consécutive – qui s’explique en large partie par le naufrage du « Plan Espoir banlieues » mais aussi par l’absence de mesures significatives sur des thèmes comme le (Lire la suite)

Voilà qui pourrait bien faire le succès de la gauche, si elle se donnait la peine de plancher un peu ce sujet, et proposer des mesures concrètes et innovantes. (Comme Badinter ou Veil, en son temps, par exemple…).

 .

POLITIQUE ETRANGERE

International : beaucoup de bruit pour… peu

Comme sur l’Europe, on a pris l’habitude d’entendre que le bilan international du président est flatteur… Certes Nicolas Sarkozy ne rate aucun rendez-vous international et s’active intensément pour sa présidence du G8 et du G20. Mais la réalité est (Lire la suite).

 (Voilà qui confirme la pertinence de mon jugement tel qu’énoncé ici, à l’occasion de la fronde des diplomates… et des révoltes arabes. je n’en suis pas peu fier).

 .

 EDUCATION ET ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

La politique éducative recalée

Une mauvaise note pour un chantier pourtant majeur, qui sanctionne une grande lenteur à engager les réformes promises : après quatre ans, à peine 20% des mesures sont réalisées et près de 40% sont aujourd’hui en retard ou abandonnées. C’est le prix (Lire la suite)

Ce domaine dans lequel la gauche, et plus particulièrement le PS pourrait faire la différence, que propose-t-elle de concret dans ses programmes ? A vos claviers !

Mauvais, il l’est aussi de manière plus inattendue pour des critères d’appréciation qui sont aujourd’hui d’une importance vitale pour un grand nombre de nos concitoyens. Ainsi, le domaine de l’Environnement : (« le souffle coupé »): « L’euphorie du Grenelle a fait place au sur-place : pour 27,65% de mesures réalisées, 34% sont encore dans les tuyaux et près de 32% sont en retard… ». Autre mauvais point, celui de la santé (« moins de 30% des mesures sont réalisées et plus de 35% sont en retard »). Encore plus surprenant, un domaine traditionnellement l’apanage de la droite, celui de la politique familiale, jugé « sans consistance« . Quand à l’état des finances publiques, celui-ci est jugé, sans grande surprise, « critique ».

 Le récapitulatif des notes

 (Dernière mise à jour : jeudi, 5 mai 2011)

 

Téléchargez ici la synthèse (31 pages en PDF).

Téléchargez ici le Tableau Récapitulatif des mesures (86 pages en PDF).

 .

J’en appelle donc aux blogueurs suivants pour opérer une critique constructive et objective de l’action de Nicolas Sarkozy  sur la base de ce constat en 6 points. Leurs travaux devront être de nature à faire évoluer collectivement le débat politique, à l’élever de amnière plus cosntructive que le pipi caca dodo bites couilles (censuré) que nous connaissons actuellement (je ne m’exclus pas du lot des contributeurs de ce type), et  se limiteront spécifiquement aux 6 thèmes principaux tels qu’énoncés ci-dessus.

Petite précision utile : ceux et celles qui tenteront de botter en touche, de se faufiler (même habilement), de ne pas répondre sous prétexte que l’outil serait caduc ou inefficient pour des raisons qu’ils ne manqueront pas de trouver,  seront impitoyablement fusillés sur le champ par le comité Robespierre Mélenchon. Cochon qui s’en dédit.

J’ai nommé :

A gauche :

des pas perdusBibiPartageons mon avisSarkofrance Yann SavidanSEB MUSSETIntox2007 –  Lyonnitude(s)A perdre la raisonVoie MilitanteArnaud Mouillard (dont je suis heureux de lui apprendre qu’il est classé parmi les blogs de droite)- Rimbus  – Une Autre Vie –   David BurlotMarc VasseurPiratage(s)Le grumeauSLOVAR CSP  cui cui Plume de presseTrublyonne SuperNoPhilippe MéouleRefais Le Monde Avant Que …Les privilégiés parlent aux Français…Mon MulhouseRuminancesDétours à ToursLa rénovitudeMoissac Au Coeurcorinne morel darleuxNouvel HermesLouis LepioufleLa mouettemon avis t’intéresseOlympe saucehammerpapatamandropov (pardon pour tous ceux et celles que j’ai oubliés)

.

 A droite

HashtableGaulliste donc VillepinisteLe Mal PensantNathalie Kosciusko-MorizetcortoFalconhillvallenainKozLe ChafouinPas si dupes

(Est-ce ma faute à moi s’il y en a si peu ? Qu’ils passent le relais, s’ils ne sont pas contents !)

.

 Au centre

L’HérétiqueAuthueil  (merci à ces deux derniers de renvoyer la balle à leurs connaissances blogosphèriennes…)

.

Ceux que je n’arrive pas trop à situer…  :

mtislavUnhumanGabaleJe n’ai rien à dire ! et alors ??polluxelolobobo  (si je me trompe, qu’ils rectifient, et je corrigerai).

 

.

8 commentaires

  1. Très bonne idée que je reprends à mon compte.

    NB L’institut Thomas More possède parmi ses membres un certain Charles Millon. Jean-Thomas Lesueur, son délégué général, est rédacteur chez Atlantico.

    J'aime

  2. @nico : il n’est jamais trop tard pour bien faire ! Nombre d’entre nous étaient en vacances ! Ainsi, Nicolas J. m’a demandé de le lui rappeler à son retour pour qu’il planche dessus, alors tu peux également bénéficier du temps qu’il te faudra ! je ferai une piqure de rappel début septembre…

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s