Fachosphère : les méfaits de la haine ordinaire

 source de la photo ici  

(je vous conseille d’ailleurs d’aller y voir l’intéressant article intitulé Attentats en Norvège : la « fachosphère » française entre colère et fascination)

***

Résumons,  nous aussi,  à notre manière,  les faits. A l’heure qu’il est, d’aucuns ont donc  préféré  défendre  le droit (c’est le leur…) d’un ancien umpiste, ancien membre d’un mouvement anti-islam, ancien…  à proférer les pires ignominies, genre particulièrement médiocre et dégradant pour la dignité humaine…  Sous prétexte qu’ il serait blogueur et peu argenté, et vivait en HLM,  comme si cela donnait tous les droits, sans même connaître le fond du dossier ? Je vous invite à le lire en entier… et à vous faire votre propre opinion, et, pourquoi pas, à nous la faire paartager, ici ou ailleurs.

 Sous l’effet immédiat de la peur du marteau judiciaire sans doute, Résistance Républicaine, dont l’obsession islamophobe n’est pas à démontrer, puisqu’elle commet la bêtise de la répandre dans le cœur même de sa lettre citée ci-avant en lien, a tenu à se désolidariser rapidement de celui qui en faisait encore partie il y a un mois.

 Pourtant, malgré l’ensemble de ces éléments,  le Faucon, qui a cependant pris tout de même la peine d’y consacrer une page bien dense bourrée d’arguments bien sentis, considère qu’il s’agit d’un non-combat, et je partage cet avis, histoire que Monsieur Poireau résume ainsi :

 Monsieur Poireau a dit…

Corto aurait il l’amabilité de faire un résumé de son commentaire ci-dessus, c’est trop long !
Pour cette histoire, rien que de très normal : un blogueur insulte une personnalité politique. Des demandes sont faites pour le retrait de ces insultes en ligne, ce qui est refusé par le blogueur (si j’ai bien compris !) et donc on passe à la case suivante de la procédure : dépôt de plainte et action en justice.
Avec cet exemple, je constate que la droite n’aime pas l’état de droit ni ne prône le respect. C’est étonnant qu’elle perde aussi vite ses valeurs ! ;-))

 Pour moi, cette histoire se résume autrement, comme le dit très justement mon gamin sur le blog de Vallenain : « la liberté d’expression des uns devrait s’arrêter là où commence celles des autres » à ne pas se laisser traîner dans le purin par la blogosphère de droite… et autres réacs bien connus des services de police de la gauchosphère, comme l’évoque à bon escient aujourd’hui Dagrouik…  

 J’ai donc décidé, plutôt que de faire dans le combat frontal ³, quant à moi,  d’illustrer les résultats concrets de ce genre d’attaques indignes, au ras des pâquerettes (qui à présent, grâce à eux, c’est malin, sentent la merde. de pourtant si jolies fleurs !), par le partage de la lettre qui suit. Et j’invite tous les blogueurs démocrates à faire de même. Il serait temps que l’on fasse un peu de ménage entre nous (comme  l’Hérétique en a lancé si efficacement la mode, suivi d’autres (détails ici)  face à Desouches sur wikio…) si l’on veut demeurer respectables et crédibles.

 Cette lettre provient de Pierre Henry, directeur général de l’association France terre d’asile, manifestement excédé et à bout de nerfs devant une pluie d’injures et de menaces puantes de toutes sortes provenant d’individus que je connais trop bien pour avoir essayé d’essuyer leurs (petites) merdes sur le tapis du salon de ce blog,  il y a peu… (Ces courageux anonymes se dissimulaient d’ailleurs, pour info, sous 2 ou 3 adresses IP seulement, alors qu’ils utilisaient une multiplicité de pseudos, histoire de faire croire qu’ils étaient plus nombreux sans doute, ce qui en dit long sur leurs pratiques…). Même le vieux gâteux, lui, au moins, à le courage de signer ses conneries.

 Mais venons en au fait que je veux partager avec vous : cette lettre.

 

Pourquoi je porte plainte contre la fachosphère

Pierre Henry, directeur général de l’association France Terre d’Asile, vient de déposer plainte contre X.

 En cause : des menaces de mort postées sur le site Fdesouche.com, ainsi que des commentaires qu’il juge diffamatoires et insultants.

 Cette fois c’en était trop.

J’ai longtemps supporté d’être maltraité par les sites d’extrême droite, insulté à cause de l’action articulée autour de valeurs humanistes et universelles  que l’organisation que je dirige, France terre d’asile, mène en faveur des migrants. L’immigration est un thème qui déclenche les passions – surtout quand il est délibérément et faussement associé à l’islam et à l’insécurité – et je savais que tenter le dialogue ou la pédagogie avec des individus fermement chevillés à leur xénophobie serait improductif. 

Alors je laissais passer. Jusqu’à ce que l’audace des extrémistes du net atteigne des sommets d’infamie avec des attaques visant Stéphane Hessel – parrain de l’un de nos centres pour demandeurs mineurs étrangers isolés – et certains de mes collaborateurs aux noms à consonance maghrébine.

Jusqu’à ce qu’une déferlante de haine et de violence suive l’une de mes interviews : me voilà, entre autres gracieusetés, « méritant « une balle » ou encore la pendaison « au bout d’une corde de piano accroché à un réverbère« . Cette fois la coupe était pleine, suffisamment pour avoir envie de dire stop à la haine. 

J’ai donc porté plainte. Contre X. Contre la « fachosphère » et son représentant le plus actif, le site François de souche.
Ce site est un modèle dans le genre radical avec figurants « courageux » sous plumes anonymes qui écrivent sans tabous et se relayent la haine en cherchant l’escalade. Ces X, hors la loi républicaine, hors la démocratie, répandent en toute impunité sur la toile leurs propos haineux qui finissent par se banaliser. Et ce, dans un contexte politique qui l’autorise.

Ces conversations du net ressemblent à celles qui sévissaient dans les « café du commerce » des années soixante-dix, quand une partie de la France s’affichait raciste avec ses « ratonnades » et ses « Dupont Lajoie » capables de « torturer un arabe pour se distraire« , de le passer par la fenêtre d’un train, de l’incendier dans son logement, de mener des expéditions punitives en meute contre les immigrés.

Nous aimons à penser que cette époque est révolue. Gardons-nous de tout idéalisme. Les défilés racistes, antisémites, se tiennent aujourd’hui sur les forums, bras tendus droits vers la haine et celui qui le tend n’a ni nom ni visage jusqu’au moment ou de virtuel, le crime devient bien réel.
Déposée, la plainte doit maintenant être instruite pour que l’on sache vraiment au nom du bien public qui se cache derrière le site François de souche. 

L’intérêt général le commande pour tenter de stopper la déferlante xénophobe et raciste qui s’abat sur l’Europe. L’alternative commence d’abord par la maîtrise des mots et des représentations.

Pierre Henry

Le Plus, le 26/07/2011

  

 ¹ D’un genre que vous en pouvez pas imaginer, pour ceux qui connaissent le fond du dossier, du genre dont aucun d’entre nous ne voudrait se voir affublé… et qui donne envie de sortir dans la rue avec une kalachnikov pour tirer sur tout ce qui bouge. M.Aubry a préféré, plus sagement, avoir recourt à la justice, et cela est respectable en soi, n’en déplaisent à ces blogueurs… Dont le fait qu’ ils soient de droite n’a bien entendu rien à voir là-dedans….

 ² … Résistance Républicaine qui se dissimule sous les oripeaux de l’argument de la défense de la laïcité à la manière de Riposte Laïque, plus connue pour sa proximité avec le FN.

 ³ qui commence sérieusement à me lasser (marre de prendre des coups pour un résultat  plus qu’improbable)

.