matricule N° 448 744

source

 

Notre système médiatique névrosé et anémié se nourrit de ses riens là, en période estivale… Ont-ils donc si peu à se mettre sous la dent ?  La dskmania ne parvenant pas à remplir une part plus optimale de « temps de cerveaux disponibles », certains journaux ont cru bon d’exhumer notre Anders Behring Breivik à nous : Maxime Brunerie. Pour ceux qui l’auraient oublié, il s ‘agit de l’auteur de la tentative d’assassinat de Jacques Chirac en 2002 (plus de détails ici).

Ce qui retient l’attention de ces médias pathétiques, c’est le fait que le jeune homme, après avoir purgé sa peine, n’ait rien trouvé de mieux à faire que d’adhérer au modem, ce qui en dit long sur sa santé mentale… (Ce parti existe-t-il encore vraiment ?)

Fort heureusement pour l’avenir de ce parti groupuscule hors du commun, François Bayrou n’en veut pas… Ouf, l’honneur est sauf. Mais pas de bol pour les médias, le soufflé est bien vite retombé : une seule page sur twitter, c’est nul !

En tous les cas, on se demande bien en vertu de quoi le modem pourrait légalement refuser  cette adhésion, sinon de manière arbitraire. Demander à tous les adhérents de tous les partis un brevet de bonne santé mentale, c’est réduire à coup sûr  la quasi totalité des adhérents du FN et d’une certaine frange de l’UMP ¹ à la portion congrue… et remettre en cause les vertus du suffrage universel, qui dans bien des cas historiques a mis à la tête de certains états de dangereux psychopathes.

 

¹ j’en profite pour glisser une précision à propos du billet cité en lien d’Autheuil, avec lequel je ne suis pas d’accord, mais qui invite au débat.  Dire que la droite populaire est en phase d’extinction peut éventuellement être vrai en nombre d’adhérents, je n’en sais rien. Mais quid de la diffusion de ces idées dans la politique gouvernementale ? Le nombre ne dit rien de l’influence… On en a régulièrement l’exemple avec les décisions et les propos de certains membres du gouvernement, qui font passer la France à l’étranger pour un pays xénophobe.

 

Une réflexion sur “matricule N° 448 744

Les commentaires sont fermés.