Goasguen, amiral d’une flotte un peu trop brune…

Ceux qui me lisent régulièrement le savent, je n’évoque guère ici le sujet d’Israël, sinon avec de (très) grandes précautions, celui-ci étant propice à tous les débordements, d’où qu’ils viennent, y compris de mon propre camp, hélas, je suis le premier à le déplorer.

 Pourtant, lorsque j’ai vu ce titre d’un billet du blog de Claude Goasguen, que je pensais (ne le connaissant pas ¹) malgré son appartenance à l’UMP plutôt démocrate que d’une droite dure genre droite populaire ², mon sang n’a fait qu’un tour. Son titre ?

La flottille de la haine

 Le Monsieur pousse un peu, là… je ne pouvais pas laisser passer ça. Question d’honneur. Car contrairement à lui, je sais de quoi l’on parle ici. Travestir ainsi une initiative que je respecte en parodiant son appellation de manière aussi éhontée n’est pas digne d’un pays qui se dit démocrate. Je me suis donc aussitôt inquiété de son pedigree… Mazette ! Je me mettais vraiment le doigt dans l’œil jusqu’au coude ! Jugez plutôt : président de la Corpo d’Assas et proche de figures telles qu’Alain Madelin, Hervé Novelli, Patrick Devedjian, Gérard Longuet, alors membres du mouvement nationaliste Occident, « à la direction duquel, il était chargé, en 1967, avec Gérard Longuet du secteur étudiant et de l’entrisme dans les syndicats ». Cela ne vous rappelle rien ?

 Dernier fait d’arme récent de ce gai luron humaniste qui se revendique pourtant si… libéral  : un amendement visant à supprimer bêtement, purement et simplement, la binationalité, histoire de faire plaisir à ses cousins de l’extrême droite tant courtisés par une certaine frange de l’UMP, sans doute… Comme quoi, confondre libéral et liberté est une illusion dangereuse pour nos libertés.

 Instrumentaliser ainsi la possibilité de l’antisémitisme là où il n’existe pas est bien symptomatique d’une certaine droite extrême, alors que même parmi les soutiens d’Israël, certains n’approuvent pas forcément la politique belliciste qu’une certaine frange de ce pays promeut, et que nous sommes nombreux à condamner, au risque de braver le politiquement correct. Et c’est tant mieux. Car utiliser ainsi le spectre de l’antisémitisme pour condamner une expérience que personnellement je soutiens, ce n’est pas joli, joli…Surtout quand cela vient de telles personnalités qui, bien qu’elles ne brillent pas vraiment par leur humaniste notoire, mais davantage par leur anticommunisme primaire, pourraient ainsi faire illusion si on ne les connaît pas, auprès du grand public ! L’UMP a peut-être finalement raison de nous alerter sur ce web qui charrie tout et n’importer quoi !:)

 Aussi, Monsieur Goasguen, question haine, vous feriez mieux de vous la fermer : vous n’êtes certainement pas le parangon d’amour et de moralité que vous vous prétendez !

¹ Pour être honnête, je l’avais simplement cité ici, mais je ne m’en souvenais plus. J’ai en effet, il faut le savoir, une très mauvaise mémoire.

 ² Vous pourrez d’ailleurs constater comme moi en cliquant sur ce lien qu’il, ne figure pas sur la liste des blogs de soutien à ce mouvement si contigu du Front National.