DSK jusqu’à la lie… au mépris de la démocratie

 

Je ne comprends vraiment pas cette hystérie collective à propos de DSK. Elle me déçoit sur mes contemporains, me pose question quand à leur santé mentale (heureusement, certains résistent encore, grâce à l’humour), et m’interroge sur leur sens critique et leur faculté à résister à l’envahissement médiatique. Le danger de la manipulation mentale n’est pas loin, face à de tels exemples…

 Pourtant, dans les journaux, les sites, les blogs, on assiste à un tel raz de marée qu’il semble difficile d’y échapper, puisque rien ne semble pouvoir le stopper, pas même la raison, alors qu’il ne s’agit pour moi que d’un fait divers, quand bien même il vient toucher un puissant de ce monde. L’égalité est encore loin…

 Que certains envisagent même de stopper un processus lancé sur les fonds baptismaux par le discours de l’autrefois première secrétaire du PS en dit long sur l’état de notre démocratie. Qu’on en arrive à vouloir interrompre une consultation électorale pour qu’un seul candidat virtuel puisse éventuellement y participer alors qu’il n’en a même pas manifesté l’intention me semble totalement ahurissant.

 Cela montre bien à quel point notre société est souffrante. Et combien nous ne sommes plus en démocratie : car ce n’est indubitablement pas le pouvoir d’un seul, surtout aussi affaibli, et grand malade sexuel, contre tous… Quand bien même ce pouvoir serait celui de la seule influence personnelle.

 Cela m’en écoeure même de bloguer, tant la réalité de l’information politique quotidienne me semble totalement figée par ce seul événement à mes yeux détestable. Le dégoût du politique est en train de me submerger.

 Nul doute que les vacances me feront le plus grand bien.

.

10 réflexions sur “DSK jusqu’à la lie… au mépris de la démocratie

  1. Hello,

    Il est rare que je ne sois pas du tout d’accord avec toi à la lecture de tes articles, mais il faut bien commencer un jour 😛 Je ne suis pas du tout d’accord^^. Je m’explique:

    1) L’égalité: je vois ce que tu veux dire. Cependant, DSK est un personnage public. N’importe quel personnage public plongé dans le même merdier susciterait la même chose, parce qu’il est public. Ces personnages publics se placent en repères sociaux et politiques et quand l’un d’eux plie, ça déstabilise le système. Mes propos ne visent pas à cautionner ou à défendre le dit-système, mais juste à analyser le pourquoi du raz-de-marée. Après, je te rejoins sur la sur-médiatisation, clairement, mais voilà c’est un personnage public qui avait une influence en France, qui portait un mouvement, donc la réaction globale est assez « normale » si j’ose dire.

    2) Les faits: Ce n’est pas comme s’il était accusé de corruption, par exemple. Il est accusé d’un crime extrêmement grave qui lui aurait valu 74 ans de prison si la situation en était restée aux faits initiaux. 74 ans! Il serait mort en prison, les USA ne rigolent pas avec les crimes sexuels. Alors certes, il y a des tas d’innocents qui sont emprisonnés à tort tous les ans, dans tous les pays et ils ne sont pas l’objet d’une telle attention. Mais je reviens sur cette notion de personnage public et, qui plus est, de futur candidat à la présidentielle dont l’avancée à été assassinée en plein vol par une accusation gravissime qui, apparemment, se révèle être fausse.

    3) Le processus des primaires: il me semble, sauf erreur de ma part, qu’il n’a pas été question de stopper un quelconque processus électoral au PS. S’ils ont affirmé que le report de la date de dépôt des candidatures pourrait être repoussé « sans aucun problèmes », en revanche il a été dit aussi qu’il ne serait pas possible de repousser la date du vote final, pour laisser le temps de la campagne. Je rejoins Ségolène Royal là dessus: que les candidatures soient clôturées le 13 juillet ou le 31 août, ça ne change pas grand chose. Même, il me semble justement plutôt démocratique de dire que, dans la mesure où DSK est innocenté, il est presque nécessaire de lui laisser la possibilité de reprendre le cours de ses actions: une grande partie du PS comptait sur sa présence. S’il est innocent, n’est-il pas normal qu’il puisse reprendre son chemin vers la présidentielle, et qu’on laisse ceux qui souhaitaient voter pour lui exercer ce droit plutôt que de se rabattre sur un autre candidat PS « par défaut »? Tout cela, bien sûr, dans l’hypothèse où il souhaiterait effectivement reprendre la course à l’Elysée, et ça personne n’est en mesure de l’affirmer.

    4) Le grand malade sexuel: attention à ne pas te laisser piéger par l’ordre moral. La vie sexuelle des gens relève de leur vie privée. S’il avait réellement violé cette nana, là, oui, on aurait pu tenir de tels propos, d’autant qu’il avait bénéficié des services d’une escort-girl quelques heures avant pendant la nuit. Mais là? S’il ne l’a pas violée, que reste-t-il? il reste un homme qui aime le sexe et le pratique activement. Est-ce que ça en fait un malade pour autant? On peut avoir une vie sexuelle très active, même à son âge, sans pour autant être un malade. Il y a des tas de gens qui sont en couple et qui vont dans des clubs échangistes, qui ont une vie sexuelle libertine et libérée. Et personne ne les traite de grands malades sexuels. Certains sont heurtés parce que cela diffère des bonnes moeurs que l’éducation nous impose, mais en attendant ça reste leur vie privée et chacun fait ce qu’il veut dans son lit. D’autant que des dires des spécialistes, une addiction sexuelle prend le plus souvent le pas sur le reste car est incontrôlable et dominante. DSK a-t-il été reconnu comme diminué dans l’exercice de ses fonctions? Non, loin de là. Pour ma part, je trouve que ce qui a été dit sur sa vie privée est assez déplorable, parce que soumis à l’Ordre Moral, au jugement bien séant de la société qui défend pourtant les libertés. Liberté d’expression, de culte, de mouvements. Alors pourquoi pas la liberté sexuelle? Bref, cette question pourrait être un débat à elle-seule^^. Et il faut faire attention aux jugements à l’emporte-pièce.

    Bref, DSK n’est pas mon candidat, mais j’essaye de faire la part des choses. S’il avait réellement violé cette fille, je me serais réjouie de son incarcération à vie, déjà parce qu’en tant que femme, l’idée même du viol m’est insupportable. Mais si, comme cela se profile, il a été victime de ce qui lui arrive, alors je suis vraiment très contente que son honneur soit sauf, qu’on parle d’un puissant ou pas. Que les médias en fassent trop, soit, je suis d’accord. Mais acceptons tout de même de voir, et avec plaisir, que la justice aura fonctionné, car c’est l’accusation qui a révélé le pot aux roses, pas le clan de la défense. Il aurait été assez ignoble que DSK paye pour tous les puissants qui auront, eux, agit de façon criminelle avant lui, et d’en faire le bouc-émissaire du dégoût montant des puissants (que je partage en revanche avec toi, et de plus en plus).

    Moi aussi les vacances vont me faire du bien 😛

    Bonne journée!

    J'aime

  2. Alors forcément nous avons tenté avec quelques potos d’aborder sévèrement le sujet par l’humour carrément décalé…

    C’est aussi un peu notre marque de fabrique…faut dire qu’il y a de quoi vouloir se distinguer de ce marécage…

    Bonnes vacances alors, au kazoo…
    Steph.

    http://nosotrosincontrolados.wordpress.com/2011/07/04/l%E2%80%99affaire-nafi-dsk-devient-l%E2%80%99histoire-de-la-patate-sacrement-chaude-zaz/

    J'aime

  3. @working Mama:

    le probleme pour moi vient du point 3.

    Comme découvert plus tôt, la date du 13 juillet (et toutes les modalités en fait) sont le fruit de votes internes au PS. Donc si report il doit y avoir, cela doit se décider par un vote. Pas simplement sur déclaration des principaux acteurs « visibles » – les candidats.

    De même, dans cette cacophonie, on oublierai presque que le choix du 1er secrétaire du PS doit aussi se faire par vote. Même si c’est pour un poste interimaire (soit disant).
    Donc la désignation de Harlem Desir n’est pas légle, d’après les statuts propres au PS!!!

    C’est un comble, mais qui le verra? qui le portera? qui s’en plaindra?

    Personne…sauf quelques petits commentateurs de blogs (bouh internet) peut-être

    J'aime

  4. @working mama : et que penses-tu de ça ? http://www.lexpress.fr/actualite/politique/tristane-banon-annonce-qu-elle-porte-plainte-contre-dsk-pour-tentative-de-viol_1009004.html

    @fred : merci pour le commentaire… car on est là dans le flou le plus complet et moi aussi, j’essaie de faire la part des choses et de tenir compte de l’intérêt collectif. Or, DSK n’a jamais dit qu’il était candidat, changer les règles en fonction d ‘un seul individu n’est pas sain. working mama ne dit rien quant à mon argument selon lequel n’importe quel citoyen peut avoir l’impression d’une démocratie bafouée quand on change les règles pour un seul homme. De plus, tout le ps est devenu incompréhensible, décrédibilisé par cette affaire du fait de la vie privée de ce seul individu. Donc, quand on dit qu’il ne faut pas tout mélanger et faire la part des choses entre vie privée et vie publique, ce n’est pas tout à fait vrai dans la mesure où arrivé à un certain niveau de responsabilité, les deux s’interpénètrent et se téléscopent… la preuve ici, mais aussi dans d’autres histoires….

    J'aime

  5. Autant pour moi concernant l’affaire Tristane Banon, je n’avais pas eu l’info comme quoi elle portait effectivement plainte. En attendant, là encore, il serait bien dangereux de juger hâtivement tant que la justice française n’aura pas fait son travail. Je ne mets pas la parole de cette femme en doute, ce n’est pas à moi de décider de ces choses là. J’aimerais juste que l’on se retienne (et je ne parle pas spécialement de toi pour cet article, mais pour l’ensemble de ce qui aura été dit depuis quelques semaines partout) d’étiqueter les gens avec des propos très lourds tant qu’on ne sait pas exactement ce qu’il en est. C’est juste de la prudence de ma part, ainsi que le respect de la présomption d’innocence, rien d’autre. Et toutes ces étiquettes nuisent à ce principe il me semble. On ne sait rien, rien du tout. Et tant qu’on en sera là je me refuserai à tout jugement de valeur sur les protagonistes de ces affaires, dans un camp comme dans l’autre. Je n’attends que les preuves, et les verdicts.

    Concernant le fait de changer les règles pour un seul homme, je t’ai exprimé mon point de vue tout à l’heure: dans ma tête, ça donne la possibilité (si jamais il se présentait effectivement) à ceux qui voulaient voter pour lui de ne pas être obligés de faire un vote par défaut. Mais j’entends bien ton argument ainsi que celui de fred2vienne sur le système de fonctionnement du PS, et effectivement cela pose question.

    J'aime

  6. @working Mama:

    « dans ma tête, ça donne la possibilité (si jamais il se présentait effectivement) à ceux qui voulaient voter pour lui de ne pas être obligés de faire un vote par défaut. »

    mais le mot principal dans cette phrase c’est « SI »;
    au lieu d’espérer que les « SI » se réalisent, envers et contre tout, malgré les règles, les gens feraient mieux de réorienter leur choix en conséquence.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.