Luc Ferry, philosophe fictif ?

Merci à Bruno Arfeuille ici de nous avoir mis sur la voie de cette information dont,  j’espère,  nous serons nombreux à nous délecter…  Il y aurait donc, enfin, une justice ? On verra bien  si les puissants passeront ou pas à travers les gouttes de la règle appliquée à d’autres…. honnêtes travailleurs, pourtant smicards :

 Luc Ferry, qui s’est plutôt illustré récemment sur les plateaux de télévision, serait convoqué demain par le président de l’Université de Paris 7. Motif : l’ancien ministre de l’Education n’aurait pas donné les cours de philosophie qu’il était censé dispenser depuis la rentrée 2010. Et pour lesquels il percevait un salaire.   

« Le mauvais élève (Luc) Ferry est convoqué, ce mercredi 8 juin, par le président de la fac. S’il ne se présente pas, l’université est bien décidée à lui réclamer le remboursement de son salaire – 4.499 euros net par mois – pour toute l’année scolaire » (2010-2011), précise le Canard Enchaîné daté de demain, dans son article intitulé « Un emploi fictif pour le moraliste Luc Ferry ».

Dispensé pour présider « un comité Théodule » 
L’hebdomadaire satirique explique que, depuis 1997, Luc Ferry est employé et payé, sauf quand il était ministre, comme professeur des universités à Paris 7. Mais, précise l’article, « les ministres de l’Enseignement successifs l’ont dispensé d’assurer ses cours en raison des charges qui lui étaient confiées par ailleurs ». 

Le journal rappelle que « depuis 2004, (Luc Ferry) est « président délégué » du Conseil d’analyse de la société, un comité Théodule chargé de pondre des rapports pour Matignon ».

Obligation d’assurer 192 heures de cours de philo
Une dispense qui aurait donc pris fin le 30 septembre 2010. L’ancien ministre de l’Education nationale « a donc obligation de disserter pendant 192 heures par an » devant des étudiants, explique Le Canard. Pour qui l’ancien ministre de l’Education ne s’est jamais présenté, « tout en continuant de toucher son salaire ». 

Convoqué pour mercredi « dernier délai »
Le président de Paris 7, Vincent Berger, aurait donc fini par lui adresser un courrier en recommandé, l’incitant à prendre contact avec lui « avant le mercredi 8 juin dernier délai ».

(source)

.

5 réflexions sur “Luc Ferry, philosophe fictif ?

  1. C’que j’en dis: et pan dans les dents. J’espère qu’il y aura des suites à cette histoire. Parce que là, franchement, c’est le pompon. Bonne soirée!

    J'aime

  2. 4.500 € nets par mois pour ne rien glanger, çà existe donc des emplois comme çà. Pourquoi ne pas en offrir un à tous les allocataires « glandeurs » du RSA ?
    Quand je pense au nombre de « Ferry » en crypto-activité dans les sphères politiques, on pourrait en payer des indemnités dignes à ceux qui les méritent.
    Et si quelqu’un peut m’expliquer à quoi peut servir un conseil d’analyse de la société ?

    J'aime

Les commentaires sont fermés.