Aubry sur le nucléaire : une position qui va faire la différence

Source

.

Martine Aubry, première secrétaire du PS, a estimé lundi à propos de l’annonce par l’Allemagne d’une sortie du nucléaire en 2022 que la « méthode » était « à suivre ».

« Je pense que la méthode est à suivre. Angela Merkel a pris le problème à bras-le-corps. Elle n’a pas pris une position comme si Fukushima n’existait pas », a-t-elle déclaré à la presse, à son arrivée aux Lilas pour une réunion consacrée au projet. « Nous avons dit il y a un avant, il y a un après. Elle a réuni des scientifiques, des experts, elle a porté un débat avec l’ensemble du pays après que les experts se sont exprimés », a affirmé la patronne du PS, faisant valoir qu’il y avait 17 centrales en Allemagne alors que la France en a « une cinquantaine ».

« Les socialistes ont pris une décision commune de sortir de la dépendance du nucléaire et du pétrole, et nous pensons qu’au lieu de faire comme le président, de faire comme si rien ne s’était passé, nous pensons qu’il faut discuter rapidement avec les experts, les scientifiques, a-t-elle affirmé. Nous, nous disons : foncer sur les énergies renouvelables, travailler avec les experts et les scientifiques pour voir dans combien de temps nous pouvons arriver à produire suffisamment pour notre propre indépendance, et il faut continuer le travail sur le danger de certaines centrales parce que j’ai l’impression qu’aujourd’hui on a laissé cela un peu sous le boisseau. »  (Le Point, aujourd’hui)

Rappelons cependant que dans le projet du PS, approuvé ce week-end, le mot d’ordre est plus ambigu : non pas sortir du nucléaire, mais du « tout nucléaire », ce qui peut s’interpréter comme on veut… au gré des candidats à la primaire. Mais cette déclaration permet tout de même à la première secrétaire du PS de faire un signe à ses futurs alliés d’EELV….

Pour info, des socialistes ont ouvert un site pour la sortie du nucléaire. C’est ici.

.

3 réflexions sur “Aubry sur le nucléaire : une position qui va faire la différence

  1. Ségolène Royal, dès 2007, s’était clairement positionnée pour la sortie du nucléaire. Heureux que Martine Aubry la rejoigne sur ce sujet ! Et je crois que tu as raison. C’est un point qui fera la différence avec le très pro-nucléaire François Hollande !

    J'aime

  2. Je suis un peu surprise de ce que tu écris : Angela (notre Martine à nous…) a vraiment eu le temps de consulter les experts et le peuple allemand ? En 2 mois ?
    Mais bon sang, mais c’est bien sûr !!! Elle va être bien contente d’importer de l’électricité nucléaire de France…
    Et les gaz à effet de serre, le réchauffement anthropique de la terre, on les passe par pertes et profits ?
    Je ne suis pas une fana du nucléaire mais j’aimerais bien que les politiques ne racontent pas n’importe quoi, ça nous changerait agéablement !!!

    J'aime

Les commentaires sont fermés.