Nucléaire : la France à la traîne…

L’Allemagne vient donc officiellement d’abandonner le nucléaire à l’horizon 2022. Tout le monde à conscience de ce que Mme Merkel, extrêmement fragilisée par les dernières élections, soit contrainte d’aller dans ce sens. Cependant, je salue ce choix courageux.

 Mais comme je suis amer de ce que cela ne soit pas en France ! Ce qui ne risque pas d’arriver, quand on connaît l’importance du travail de lobbying dans ce pays, sachant qu’Anne Lauvergeon, patronne d’Areva, a régulièrement été classée parmi les femmes d’affaires les plus influentes du monde. Et combien ce sujet divise fortement la classe politique française…

 J’en profite d’ailleurs pour m’interroger sur la position de chacun des partis sur le sujet :

 PS : cultive l’ambiguïté, à l’image des frictions internes que ce sujet entraîne, en proposant dans son projet pour 2012 de sortir du tout nucléaire… C’est-à-dire de laisser faire co-exister des industries plus ou moins polluantes et dangereuses. Une réponse de normand, quoi…

 EELV : Cécile Duflot et Eva Joly (Europe Ecologie-Les Verts) saluent la « volonté politique » de l’Allemagne et y voient un impératif pour la France, d’ici 20 à 25 ans. (source)

Parti de Gauche : position pas encore définitive, puisque le programme du Front de gauche doit être adopté par ses différentes composantes. Mais Jean-Luc Mélenchon estime que  « Sortir du nucléaire est un impératif. Cela demandera du temps. Raison de plus pour ne pas retarder les décisions. La planification écologique que je propose est désormais une question centrale du débat pour l’avenir de la France ».(source)

PCF : position pas encore connue à ce jour, pour les mêmes raisons que pour le PG. Mais contrairement à ce que d ‘aucuns se plaisent à laisser croire, le PCF évolue sur le sujet, et son avis n’est pas si tranché que ses détracteurs ne se plaisent à le laisser accroire (voir ici, notamment).

NPA :  Nucléaire civil + nucléaire militaire = Barbarie capitaliste (source ici. Est-ce assez clair ou faut-il développer ?). En attendant, le NPA propose de nationaliser l’industrie nucléaire, ce qui ne serait pas si idiot, plutôt que de laisser un domaine d’activités aussi stratégique à des intérêts privés… On voit en effet ce que cela a donné au Japon.

 Modem : Nucléaire : le MoDem souhaite que la France se soumette aux tests européens Oui, mais encore ?

 UMP : « Moi j’y suis, pour la France, totalement défavorable » (J.F.Copé, ici)

 FN : toujours plus de nucléaire… A moins que là aussi, Marion-Anne-Perrine n’ait décidé de se refaire une virginité… comme sur le sujet des retraites, où elle a enlevé de son site la référence aux 65 ans, redoutant l’impopularité de cette position auprès de son électorat.

 Espérons que, conformément aux vœux de beaucoup, (dont moi),  le nucléaire face l’objet d’un débat politique national,  et soit fortement présent dans les enjeux des présidentielles de 2012, pour que les électeurs puissent se positionner de manière consciente. Pour le moment, cela semble encore bien difficile… tant le positionnement des uns et des autres est flou. Hormis celui de l’UMP, qui a au moins ce mérite là… à défaut du souci écologique.

Quelques réactions suite à cette décision ici.

.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.