Tron : un coup à gauche (vraiment ?), un coup à droite…

Aujourd’hui, on annonce la démission de Georges Tron. Et c’est tant mieux. D’autres ont été débarqués pour moins que ça… Oh bien sûr, il s’agit de respecter, cela va de soi, la présomption d’innocence, comme on l’a respectée avec un autre, que je ne citerai pas, ne me désolant pas franchement de son sort, lui qui vit dans une petite maison à 50 000 dollars par mois de loyer.  Mais ceux qui à droite se gargarisaient de ce que la gauche ne pourrait plus, après l’affaire DSK, se prévaloir du camp de la morale peuvent bien déchanter et se faire à présent tout petit…

 L’ancien secrétaire d’état à la fonction publique ayant mis en œuvre une très mauvaise politique (suppression d’un fonctionnaire sur deux, gel des salaires pendant 3 ans, plan de suppression d’emploi sans précédents en se dédouanant totalement des conséquences sur la santé des employés de l’état), on ne s’étonnera pas que je sois, comme bien d’autres, et notamment les syndicats, fort aise de ce départ dominical.

 Quant à ces journalistes sans cervelle qui osent titrer sur ce sujet « Démission de Tron : Le Pen « à demi satisfaite » (le JDD), qu’on me permette d’écrire ici – tant qu’on est encore en République – tout le mal que je pense de la sur-médiatisation de Marion-Anne-Perrine, que la morale n’étouffe pas… A qui cela profite-t-il ? En outre, rappelons que Madame Le Pen est tout autant que d’autres l’une de ces représentantes de l’Oligarchie que nous dénonçons vigoureusement ici.

Ils en parlent aussi :  ElmonePhilippe Bilger Sarkofrance – … Yann Savidan, qui nous rappelle à juste totre qu’il s’agit du sixième membre du gouvernement Sarkozy qui repart par « la petite porte »…

4 réflexions sur “Tron : un coup à gauche (vraiment ?), un coup à droite…

  1. @Romain : il semblerait que Mme Le Pen soit en bisibille pour une affaire immobilière avec le maire de Daveille, où une partie du clan Le Pen réside… Ceci expliquerait cela…

  2. Ping : Troisième aveu du jour : GdeC est, lui aussi, un (vrai) bisounours… « les échos de la gauchosphère

Les commentaires sont fermés.