l’UMP n’aime décidément pas les pauvres…

De tous temps, la question du logement social a été un marqueur entre la droite, particulièrement la plus dure, et la gauche. Ainsi, il est de notoriété publique que notre si démocrate Président peut s’enorgueillir d’avoir été le maire de l’une des communes de France qui consacre le moins d’efforts possible à ce type de logements, violant ainsi la loi SRU. Celle-ci oblige en effet chaque commune de plus de « 3500 habitants (1500 en île de France) comprises dans une agglomération de plus de 50 000 habitants, et comprenant au moins une commune de plus de 15 000 habitants, à consacrer au moins 20 % » de son parc immobilier au logement social (source).

 Pourtant, et cela en dit long sur leur volonté de justice sociale, et cela quelle que soit leur étiquette politique¹ (voir ici la carte interactive), de nombreuses communes préfèrent s’acquitter de la taxe annuelle qui leur permet opportunément de contourner cette loi : celle-ci est fixée, selon l’article L.302-7 du CCH, à 20 % du potentiel fiscal par habitant3 multiplié par le pourcentage de logements sociaux manquant, avec un plafond fixé à 5 % du montant des dépenses réelles de fonctionnement de la commune de l’année précédente. Le lecteur jugera du caractère dissuasif de cette pénalité financière… Surtout pour une commune riche.

 Je tenais donc à remercier personnellement Jean-Yves Le Bouillonnec de nous avoir alerté sur la manœuvre déshonnête de certains députés UMP de contourner davantage encore cette loi (comme si besoin en était en une telle période de crise du logement), en proposant d’inclure l’accession sociale à la propriété dans ce quota obligatoire de logements sociaux. Tout le monde sait que les plus démunis de nos concitoyens adorent acheter des pavillons de banlieue, bien cosy, à Neuilly…

( Il est à noter que l’auteur de cette proposition de loi, Jean-Marc Roubaud, un homme charmant assurément, est également l’un de ceux qui mènent la fronde contre la suppression des avertisseurs de radars. Mais cela n’a rien à voir, n’est-ce pas.)

.

¹ Observer que même certains maires communistes puissent se laisser aller à ce genre de pratiques me laisse quelque peu perplexe quant à leurs réelles convictions populaires…

1 commentaire

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s