Modeste supplique d’un gros con de gauche à Autheuil

 

  

« Atlantico, un vent nouveau sur l’info »… (Rien que de l’air pur ! Puisqu’on vous le dit…)

 

   Autheuil est l’un des rares blogueurs de droite que je respecte pour la qualité,  la densité et la haute tenue de ses billets, ainsi que la manière posée et mesurée avec laquelle il écrit, sans jamais agresser qui que ce soit, d’une culture relativement tolérante, toujours prêt à examiner de manière rationnelle tel ou tel dossier de fond. 

On peut éventuellement déplorer son aversion pour le gauchisme, mais bon…  Comme il n’en fait pas, contrairement à d‘autres, l’étalage et son fond de commerce, je ne m’en sens donc pas le moins du monde froissé. Chacun ses opinions, du moment qu’elles soient respectables…. et respectueuses des expressions démocratiques.

 Bien que je puisse comprendre qu’il se sente davantage à l’aise, comme il l’explique ici, dans ce genre d’environnement (culturel, vraiment ?), j’aimerais attirer son attention sur le paradoxe qui consiste selon moi à apprécier ce genre de site alors qu’on me fait l’impression de quelqu’un de qualité, là où ce site ne l’est pas.

 Car il y a bien plus grave que la vulgarité et le gauchisme primaire,  que je pourrais éventuellement  représenter,  ou celui plus élaboré de Vogelsong. Ainsi, la vulgarité qui se loge dans le mépris des opinions suintantes d’un si quelconque mauvais lait fielleux dans lequel Le Causeur fait mieux (ou pire selon l’angle de vision adopté), comme cet article, pour seul exemple navrant.

 Un précédent billet vous en dira plus sur mon sentiment à ce sujet précis. Peut-on critiquer Israël et sa volonté expansionniste sans passer pour antisémite (ou son synonyme plus pédant, ce cache-misère d’« anti-sionisme »)? La cause de la paix internationale ne nécessite-t-elle pas que l’on mette un frein aux exactions de certains pays, quand bien même ce serait Israël ? Et peut-on, faisant cela, ne pas apparaître comme excusant automatiquement la nature bien peu démocratique (puisqu’à caractère religieux, et pas des plus progressistes !) du Hamas ? Il ne m’est en effet pas inconnu que ce mouvement voit inclue dans sa charte la destruction d’Israël, ce qui est à mes yeux particulièrement inacceptable. Peut-on donc ainsi accuser Stéphane Hessel (dont on sait le lourd tribut qu’il a payé de par  sa résistance contre le nazisme et l’anti-sémitisme, en étant notamment déporté à Buchenwald), de vouloir attenter aux intérêts de ce pays, en dépit du bon sens le plus élémentaire ? Et puis, pour autre preuve de notre bonne fois puisque nous ne pouvons bien entendu pas produire de certificat de moralité sur la demande expresse de ce site inquisiteur , n’y a-t-il pas, y compris en Israël,  de mouvements (bon, ok, gauchistes…je le concède) qui condamnent la position systématiquement belliqueuse du gouvernement actuel ? Et dans le monde également ?

 Et s’il n’y avait que cet exemple là, sur ce site médiocre… on ne peut mieux !

 Mais je n’en ajouterai pas davantage à propos de ce truc bidon qui ne me dit rien qui vaille, de la même manière qu’Authueil ne se sent pas à l’aise chez Rue89 (qu’il se rassure : moi non plus) au risque de lui faire une publicité qu’il ne mérite pas, et qui n’a même pas l’excuse de la haute tenue intellectuelle pour être (ce qui après tout serait son droit), de droite….

 Et puis d’abord, l’ami blogueur du CSP a déjà parlé. Hugh ! J’ai dit.