la soif de démocratie atteint l’Espagne, et vous n’en savez rien.

 .

« Une vraie démocratie maintenant ! »  « Que les coupables paient pour leur crise ! »

   Serons nous les derniers à nous révolter ? Après, chacun à leur façon et à leur tour, l’Islande, la Grèce, les peuples arabes, voici que les espagnols font leur révolution. La jeunesse se montre en pointe des mouvements de protestation, ce dont vous pouvez avoir un petit  aperçu ici :  

 

 Il faut dire qu’il y a de quoi : En février, 44,6 % des moins de 25 ans de ce pays étaient sans emploi (source).

 Pourtant, les gouvernements européens préfèrent gérer la crise avec de vieux moyens qui ne fonctionnent plus, plutôt que de prendre conscience des tensions populaires souterraines légitimes, dont les fondements sont connus.

 Sur les médias français toutefois,  silence radio… Peu de journaux y ont fait allusion, tant leur regard préfère se tourner ailleurs… comme si c’était la seule préoccupation populaire du moment ! Alors que chez nos voisins, comme en Suisse, on titre sur les «  manifestations pour des réformes politiques et sociales »

Les manifestants ont décidé de passer la nuit sur la place de la Puerta del Sol, en plein centre de la capitale espagnole, où la police avait déjà délogé mardi à l’aube un petit groupe de protestataires.

Répondant à l’appel du collectif « Democracia Real Ya » (Une vraie démocratie maintenant) ou de mouvements de jeunes, les manifestants se sont rassemblés autour de revendications multiples dénonçant pêle-mêle le système politique, la corruption ou réclamant plus de justice sociale.

Une seule revendication commune : tous dénoncent leur absence d’avenir. Pour ne pas vouloir en tenir compte, les gouvernants européens risquent fort de s’en mordre les doigts s’ils ne trouvent pas rapidement d’autres formes de gouvernement alternatives…

 « Que les coupables paient pour leur crise ! »

Quant à moi, je suis de ceux qui pensent sincèrement qu’il va bien falloir en arriver par  leur faire peur, à tous ces rapaces cupides, sans quoi ils continueront de nous brouter la laine sur le dos ! Cette oligarchie internationale  qui respecte si peu notre expression populaire  (remember 2005) ,  et se moquent bien des parodies de démocratie auxquelles croient de moins en moins de gens, en France comme ailleurs, méritent une bonne leçon… Question de justice sociale.

Et vive la résistance !

.