la droite dure déclare la guerre aux pauvres… et aux étrangers

 

… et pendant ce temps là, la « gauche » célèbre Mitterand. On est pas aidés !

Au nom de la liberté d’expression, ils sont de plus en plus nombreux à se lever, à revendiquer leurs droits, et à crier à l’injustice. Ils n’hésitent pas pour certains à  utiliser à l’endroit de ceux qui défendraient une vision plus généreuse de l’humanité le terme de collaboration, étrange renversement de rhétorique… qui me semble relever du révisionnisme historique.

 Ils s’appellent Eric Zemmour, Yvan Rioufol, Renaud Camus, Didier Goux, Elisabeth Lévy ; Alain Finkielkraut, Robert Ménard, Michel Garroté, Alain Soral (cherchez l’intrus), et brandissent l’argument ultime : ce sont de bons et beaux chevaliers blancs  qui  luttent contre le politiquement correct et la  bien-pensance… (Et pour peu qu’elle soit de gauche, le plaisir est plus grand).

 Ils ironisent volontiers sur notre manque de vigilance à discerner le danger bien réel selon eux qui guette notre civilisation et que bien entendu nous sous-estimons, pauvres naïfs égarés que nous sommes… Un péril totalitaire nous guette, et nous n’en avons pas conscience. Les éveilleurs, ce sont eux. Les vigilants, ce sont eux. Les vrais démocrates, encore eux. Certaines de ces nobles âmes vont même  jusqu’à invoquer la mise sous tutelle de la France par le fascisme islamique… Misère de la pensée.  

 Pourtant, ce qui envahit les médias comme un raz de marée au point que l’on se sente minoritaire à exprimer une opinion différente, la pensée dominante du jour,  n’est-ce pas celle-là ?

 Le lepénisme aurait-il donc contaminé toutes les consciences de France ?

  Faut-il donc être raciste, xénophobe, se revendiquer d’un  principe de pragmatisme exclusif en exprimant haut et fort, et si possible de manière tonitruante et ne souffrant  aucune contradiction, sous peine d’excommunication, son obsession islamophobe ? Faut-il répandre à toute occasion  si possible médiatique son souci de lutter contre les hordes arabes qui constitueraient la pire menace qui soit, bien loin devant les catastrophes naturelles, nucléaires, chimiques, économiques ou sociales  qui nous menacent bien davantage ?!

 Faut-il, comme Wauquiez, d’une droite qui n’a plus de sociale que le nom (comme l’était le national socialisme ?), éradiquer les moindres acquis sociaux qui nous resteraient encore à distribuer aux manants qui n’ont pas eu la chance de naître comme lui avec une cuiller en argent dans la bouche ? Et condamner les plus démunis au travail obligatoire comme de tout temps la droite extrême en eut le désir ?

 Faut-il, pour faire moderne et aller dans le sens du vent, souscrire au registre des binationaux de Goasguen, qui choque même Mariani (c’est pour dire !)  ? Faut-il  encore et toujours courir derrière le FN comme seul détenteur de l’attente populaire et meneur de jeu d’un débat qui s’annonce bien curieusement con-centré… vers d’étranges fantasmes nés d’un imaginaire souffreteux, de peurs pathologiques ?

 A passer plus de temps aujourd’hui à se repaître des victoires du passé qu’à imaginer l’avenir et à combattre au présent, nous ne rendons pas hommage à la gauche : nous l’enterrons. Et baissons notre froc devant une droite qui elle ne s’encombre pas de salamalecs… C’est la guerre. Des idées. Et nous sommes en train de la perdre, plus que dans les urnes : dans l’opinion.

 Réagissons. Maintenant. Sans quoi, nous pourrions bien, à juste titre, essuyer le feu de critiques qui, ne valant que ce qu’elles valent mais qui existent déja, engageraient dans ce virage d’une droite extrême la responsabilité de toute la gauche. Ou du moins de toute celle qui ne veut pas de ce monde puant là. Mais qui n’a encore rien fait de bien convainquant pour le combattre. J’attends.

.

10 réflexions sur “la droite dure déclare la guerre aux pauvres… et aux étrangers

  1. Pour être tout à fait franche, après avoir revu hier soir « Au bon beurre » sur la 5, par hasard. Je me sentais déjà proche de la nausée. Puis je zappe et tombe sur le complément d’enquête de la 2. Et là, je me sens mal. Je zappe entre la 3 et la 2 – Oui, je sais, je suis un peu maso en même temps. Et je déprime, total.
    Tout ça pue la haine. J’sais pas vous, mais j’ai bien peur que le combat soit bien inégal. Buisson, Le Pen, Sarkozy, Wauquiez…. Alors, c’est vrai que célébrer une victoire de 30 ans d’âge, ben c’est pas loin de nous mettre la gerbe également. J’ai bien peur que ce soit FOUPOUDAV.
    Foutu, Pourri d’avance. Je suis très dépitée. La France d’aujourd’hui me fait peur et celle de demain qu’on nous propose d’esquisser idem.

    J'aime

  2. nosotros.incontrolados
    mai 10, 2011 @ 16:14:59 [Edit]

    D’un boxon à l’autre:

    Le 10 mai 2011 12:59, ocsena.org a écrit :
    {{Fukushima: Le Premier ministre japonais renonce à son salaire (20minutes.fr – ‎Il y a 48 minutes) }}

    {{Naoto Kan a annoncé ce mardi qu’il renonçait à son salaire de Premier ministre du Japon tant que la crise ne serait pas finie à la centrale nucléaire accidentée de Fukushima. … }}
    – {{ ¤ Admirable ces Japonais ! c’est pas des Français qui feraient comme ça spontanément les kamikazes.}}

    Réponse des Nosotros :
    ____________________

    Et ici? Haro sur qui rit?

    C’est pas encore « Sepuku » mais pas loin du régime « Sec-o-thé ».

    NKM – Nathalie Kosciusko-Morrisset- ce matin, à la TV, superbement maquillée et liftée comme un vieux réacteur, involontairement donnait du son à moudre aux ânes des média en bonne mule, juste prête à la saillie avec la légion d’honneur…:

    – »Le RSA a été instauré pour bien marquer la différence entre celles et ceux qui travaillent et ceux qui ne « veulent pas » travailler »… //sic//

    C’est pas tout à fait ce que l ‘Énarque des Emmaüss, Martin Hirsh-l’humble bourrique, nous avait soutenu mais bon, soit.

    On va pas chipoter: ça allait en vérité déjà dans le même sens de l’arnaque…

    Y compris sans doute dans et vers le marasme.

    C’est que le couple des Kosciusko-Morrisset, tous deux emmargeant largement au budget de ce gouvernement s’y connaissent incomparablement en RSA et autres revenus d’appoint!

    Surtout ne nous exerçons pas à faire inutilement du mauvais esprit, l’essentiel étant déjà dans l’info.

    Steph.
    http://nosotros.incontrolados.over-blog.com

    J'aime

  3. Si Goasguen réussit à choquer un lepéno-compatible avéré comme Mariani, c’est que la situation est grave.

    Quand j’étais à la fac, je connaissais une fille, plutôt de droite mais sympa, qui connaissait Goasguen et sa famille. Goasguen se plaignait fréquemment que ses adversaires remettent sur le tapis à chaque élection son passé facho, car il avait milité à Occident avec Longuet, Madelin, Devedjian et plein d’autres.

    Certes, il a traité les militants FN de « primates », mais il est toujours de droite, et pas la plus présentable. Après sa sortie sur les bi-nationaux, qu’il ne s’étonne pas si on le traite encore de facho…

    J'aime

  4. @ labasoche;
    Meuheuhh non…Sois-moderne dans l’analyse; Il est actuellement concocté à l’intention des pauvres modernes, toujours en pâture de tout, un « prêt bancaire Garanti par le gouvernement à taux « zéro » et sans justificatif de ressources pour qui voudra bien s’offrir en « primo accédant » une niche à cons » en guise de « propriété », un truc du genre maisons phénix/ça-m’suffit/Mon Do-mi-Si-La-Do-Ré/ Ma p’tite folie/ avec un rideau de thuyas merdiques et prématurément desséchés devant sans ristourne de la part de la jardinerie pour prolots-verts.

    -« Des p’tites boites , très étroites…toutes…toutes pareilles… »/Gr. Allwhraight/
    Tout de suite, avant la gueule vide du frigo, la baraque de ces derniers, pas même tout à fait habitable, sera saisie avec les terrains polluées d’en dessous pour une juteuse opé’ immo’ du même acabit et d’autres gogos…

    Si, si…ça baigne dans l’oignon profond…

    Nous ? On en veut pas!!! Virons-les tous!!!

    J'aime

Les commentaires sont fermés.