La fièvre porcine de l’extrême droite, suite lyonnaise.

Ce qui s’est passé avant

« La liberté d’expression et la liberté de manifestation ne peuvent en aucun cas servir de justification à l’insulte xénophobe et à la provocation à la haine », ont ajouté ces associations en demandant l’interdiction de ce rassemblement par la préfecture.

La suite ici.

… et Le coupable là.

3 réflexions sur “La fièvre porcine de l’extrême droite, suite lyonnaise.

  1. Porter le « trou-du-cul » à Droite est le dernier avatar de la nouvelle modiste des parfumeurs.Ainsi, la merde brune jaillit-elle désormais par les côtés et non plus comme pour tout le monde par l’arrière…Peggy-le-Pen dépasse Guerlain et Dior réunis: Ça pue!

    J'aime

Les commentaires sont fermés.