anti-lepénisme primaire ?

Auteur : Sacha Pfister(vu ici)

.

je ne sais que penser de cette initiative, et de ce texte, pour une fois. je n’ai pas forcément un avis sur tout. Cela parait aller dans le bon sens, s’il s ‘agit de réaliser de vrais débats, pour de vraies gens, et non pas de kidnapper la parole des militants pour en faire, une fois élu, ce que l’on veut sous prétexte d’un pseudo-pragmatisme… Quelque chose me laisse perplexe. Mais quoi ?

.

2012 : des primaires pour toute la gauche (Libération, 20.04.2011)

Par SUSAN GEORGE Ecrivain, STÉPHANE HESSEL Ambassadeur de France, corédacteur de la Déclaration universelle des droits de l’homme., PIERRE KHALFA Syndicaliste, WILLY PELLETIER Sociologue, PATRICK VIVERET philosophe

.

A près de 20%, nous appelons à une insurrection civique contre le Front national et ses alliés de rencontre. La situation est extraordinaire. Le microcosme politique suit son cours ordinaire réduit souvent, hélas, au choc des ambitions personnelles, des carrières, des concurrences stériles, déjà vues. Ce n’est pas à la hauteur. Nos engagements diffèrent. Certains votent socialistes, d’autres écologistes, communistes, NPA. Certains dirent «oui» au traité instituant la Communauté européenne, d’autres «non». Certains viennent de la deuxième gauche, d’autres s’y opposèrent. Le passé doit être dépassé.

Le vote FN augmentera si ne sont pas traitées ses causes : le chômage de longue durée, la réclusion en HLM délabrées, les fins de mois qu’on ne boucle plus, l’échec scolaire, l’impossibilité d’échapper à une condition plus dégradée qu’hier qui avive la guerre des pauvres contre de plus pauvres qu’eux. Rien ne se fera sans déplacer vers les salaires et les services publics la richesse produite détournée vers les profits et le privé.

Les forces de transformation écologiques, sociales, politiques doivent, avant 2012, prioritairement redonner espoir aux milieux populaires. Elles ne le feront et ne feront, par là, reculer le FN, qu’en se dépassant toutes, grâce à un dispositif inédit. Il ne s’agit pas de gommer les différences voire les vraies divergences. Il s’agit de les traiter afin qu’elles ne deviennent pas destructrices. La situation l’exige. Nous suggérons une procédure pour éviter à la gauche tout risque de ne pas figurer au second tour en 2012. Il s’agirait d’organiser après le choix de leurs candidats et programmes par les différentes familles socialiste, écologiste, communiste, alternatives… une série de débats communs destinés à cerner les objets d’accord et de désaccords. Puis d’offrir la possibilité lors de «primaires communes» sur le contenu des programmes, en décembre, à tout le peuple de gauche de hiérarchiser les propositions qui vaudraient programme d’action sur le quinquennat. Il faudrait ensuite choisir une procédure pour désigner un ou une candidat(e). Mais d’abord le programme décidé tous ensemble puis le ou la candidat(e) qui le porte !

Il y a, en même temps, ce qui dépend de nous. Directement. Sans déléguer. Pour faire reculer la peur et l’isolement qui alimentent le FN, nous allons partout en France, chaque semaine, monter des apéros «pour vivre ensemble», des banquets pour vivre ensemble, des barbecues pour vivre ensemble. C’est «cucul» ? La peur vient de l’éloignement. Quand nous sommes au plus près, partageant soucis et craintes, nous nous sentons vite semblables et s’évanouissent les fantasmes. Il s’agit banalement de «prendre un pot». Chacun de ces pots sera pour le FN, un pot de départ.

Et vous, z’en pensez quoi ?

.

12 réflexions sur “anti-lepénisme primaire ?

  1. Franchement, ça va être dur pour les partis de dépasser les querelles de boutique, sans oublier qu’on est dans un système hyper-présidentiel, où les législatives sont des élections de confirmation de la présidentielle et où les élections locales sont les seules occasions de sanctionner le gouvernement.

    Personnellement, ça ne me dérangerait pas qu’il y ait une candidature unique de la gauche à la présidentielle. Mais il faudra revoir le mode d’élections des députés (les élire en partie ou en totalité à la proportionnelle serait bien) afin d’assurer une meilleure représentation des partis, qui n’auront plus besoin d’aller se compter à la présidentielle. Celle-ci n’est plus seulement la « rencontre » entre une personne et le pays, mais aussi celle des partis avec le pays…

    J'aime

  2. Ça commence par un mensonge : Hessel n’a jamais « co-rédigé » la Déclaration de vos fameux droits de l’homme : il était présent en tant qu’observateur. C’est à dire de rien ou à peu près.

    J'aime

  3. Sinon, puisqu’on me demande si gentiment mon avis, j’en pense deux choses :

    1) qu’il s’agit d’une ruse grossière pour éliminer d’entrée de jeu toute concurrence à gauche pour le candidat du PS, en espérant que le FN sera au second tour et rendra la victoire assurée,

    2) que prétendre faire baisser le FN en ne parlant ni de l’Europe ni d’immigration, revient à faire la guerre avec un sabre en plastique et un bouclier en carton.

    J'aime

  4. @DGoux : votre référence suinte tant l’anti-communisme primaire qu’elle m’en apparait éminemment suspecte. Ce qui n’est pas le cas de wikipédia, plus neutre. Désolé… « essaie encore ! »

    J'aime

  5. Oui, bon, je ne suis pas votre secrétaire non plus ! Des références vous vous en trouverez douze par vous-même. dont certaines, comme celles que je vous ai donnée, qui cite Stéphane Hessel lui-même, avec la date de sa déclaration. Votre mauvaise foi est encore plus confondante que celle que vous me prêtez.

    Et puis, en quoi le fait d’être anti-communiste empêche-t-il de dire la vérité ? En général, l’histoire est là pour le prouver, ce serait plutôt aux communistes de prouver qu’ils disent parfois la vérité. Par inadvertance, moment de distraction idéologique.

    J'aime

  6. @dgoux : peut-être pas ma secrétaire, mais pour me tenir la chandelle, vous vous posez là ! On ne voit que vous, par ici… Vous avez l’intention de squatter encore longtemps ? Vous n’avez pas d’autre domicile ? Allez donc polluer votre pote, tiens… ça me fera des vacances.

    J'aime

  7. Bonjour, je suis le dessinateur qui a commis le dessin en haut de cette page et même si je suis content qu’il vous plaise, je ne comprends absolument pas le lien avec le sujet de l’article… Bonne journée à vous!

    J'aime

  8. peut-être suis-je trop dans la suggestion… C’est un billet contre le FN, et pour oi, trouver le FN sur son chemin, c’est comme de trouver une mouche dans son verre : contrariant.

    J'aime

  9. Chaque républicain de bonne conscience en l’occurrence de gauche combat le parti d’extrême droite qui n’a pas changé. C’est toujours un parti raciste, xénophobe aux valeurs anti-républicaines et contre les droits de l’homme. Cependant l’anti-lepenisme primaire à long terme est contre-productif et ne peut empêcher des catastrophe comme l’élection de deux élus un au Fn et un autre apparenté (Collard) ou encore la malheureuse victoire du parti d’extrême droite récemment aux cantonales de Brignoles. La gauche pop a pour moi bien conscience de la situation actuelle. Le gouvernement doit mener au mieux sa politique économique actuelle, bien avant les sujets sociétaux (on a parlé beaucoup du mariage gay qui a été voté, on ne doit pas faire la même chose avec le droit de vote des étrangers). Je peux avoir des désaccords avec Hervé Algarrondo sur l’immigration mais il a raison quand il constate que la gauche (aussi bien Hollande que Mélenchon pour moi) a tourné le dos aux ouvriers qui préfèrent voter blanc en majorité. En effet parler beaucoup des sans-papiers et du droit de vote des étrangers, ça les a discrédité auprès de cet électorat qui pour Terra Nova n’existe plus.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.