Valérie passe son bac. A sable.

.

 Je ne sais pas ce que cette personne peut bien faire comme métier (ah, oui, j’ai vu ça quelque part… attendez, je cherche… Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche) mais sortir une énormité pareille, ça vaut son pesant de cacahuètes. A lui jeter à travers les barreaux, ou bien ?

 Et comme on le fait savoir sur le site du PG, cela est d’autant plus absurde que cela vient d’une ministre qui défend l’accord avec le Vatican permettant de reconnaître les diplômes de l’enseignement supérieur privé. Il faut dire que Madame est catholique pratiquante, ceci expliquant peut-être cela.

 

Lire aussi : cet autre blogueur si différent de moi et heureusement (pour moi) qui en parle aussi…. (c’était juste pour faire un lien et monter au wikio car ce n’est vraiment pas son meilleur billet, même si j’en partage en partie le sens. Et pis, j’aime pas les néolibéraux, na. ).

.

Une réflexion sur “Valérie passe son bac. A sable.

  1. Cette Valérie là est toujours à la maternelle… C’est la mère supérieur qui la recherche… Pas la ministre assise sur son énorme cacahuète… C’est à mourir de rire de l’entendre parler.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.