Débat et déo pour Copé/Sarko…

source

.

Des bas et des hauts pour Sarko dans ses débats (sur l’identité nationale et la laïcité) et ses ébats (avec le Front national)…

… En effet, la puanteur de ces initiatives vénéneuses de l’UMP, sous l’égide arrogante de Jean-François Copé, qui devrait peut-être se mettre du déo sous les bras tant il sent mauvais du cerveau (cherchez pas la logique, y en a pas, c’était pour la beauté du délire) ne trompe plus personne et surtout pas les représentants des 6 religions réunis au sein de la Conférence des responsables de culte en France (CRCF) qui ont co-signé une tribune, dans laquelle ils désapprouvent la tenue du débat sur la laïcité (comme moi, dit donc ! Hein ???!! Tonnerre de Brest, pourtant, je suis athée … m’enfin !) tel qu’il est proposé à ce jour par l’ambitieux  président de ce parti.

Que ce soit des responsables de cultes qui viennent à bout du débat sur la laïcité, voilà qui vaudrait son pesant de feuillets de missel…

En tous les cas, un grand  Merci à l’ami

 

slovar qui nous apprend via twitter que la liste,  longue, longue, de plus en plus longue chaque jour, des dissidents de l’UMP se retrouve utilement complétée par le nom du Président de l’Assemblée nationale… ce qui n’est pas rien : 

C’est la fête à Copé ! : « Débat sur la laïcité. Accoyer aussi prend ses distances » #UMPfail http://slovar.at/gNu2VZ

et merci également à mon Reader qui m’apprend que la sénatrice Fabienne Keller (qui ressemble à çaattention, contenu pouvant heurter la sensibilité des plus jeunes… ) vient se surajouter en dernière minute après publication de ce billet à la cohorte des contre-débat…

Il semblerait bien que Copé ait signé là son arrêt de mort à peine quelques mois après son entrée en fonction… en tous les cas,  quant à une éventuelle candidature présidentielle en 2017, comme la rumeur court qu’il en aurait l’ambition… En a-t-il conscience ? Il s’agit là,  à mon sens, à travers ces débats, d’un franchissement historique de ligne jaune (lire ici « barrière morale »), dont  lui seul ne semble pas s’apercevoir, pris qu’il est par son entêtement carnassier. Comment va-t-il se sortir de ce piège ? En jouant contre la montre ? Non !!! Tout ça pour deux heures ? Cela valait-il le coup de mécontenter tant de monde ?

Trop tard. Le rat est pris. A moins de se bouffer la jambe jusqu’à l’os, il ne sortira pas entier des mâchoires du colet (monté ?). Poil aux pieds.

.