nucléaire : le débat s’impose

source

.

L’histoire part de Melclalex. Pour lui, le débat que certains voudraient avoir sur le nucléaire, en France, est une polémique inutile.  De surcroît, il suffira de ridiculiser un peu avec une pointe d’ironie au passage tous ceux qui ne pensent pas ainsi (« La fin du monde est pour demain c’est sûr et certain ») pour remettre les choses en ordre, chaque animal dans son parc, et les cochons seront bien gardés. Ya pas de débat, circulez ya rien à voir. Respectons la douleur des japonais.

Si c’était si simple…  Il suffirait donc de faire passer les écolos pour des soixante-huitards attardés pour que le problème n’existe plus ? Et remettre à demain ce qui nécessite d’être débattu dès aujourd’hui ? Ce sont les japonais qui voudraient bien en avoir eu un, de tel débat, alors que l’industrie nucléaire leur a été imposée dans le contexte psycho-historique que l’on sait, suite à Hiroshima… Vous croyez  vraiment qu’ils auraient répondu oui à un référendum ? Et si nous le faisions, nous, ici, la réponse serait elle différente ? C’est peut-être ça, qui coince, et dont les élites politiques ont peur. Seraient-elles encore sous le coup de 2005 ? Veulent-elles continuer à penser pour nous, avec toutes les conséquences que l’on connaît aujourd’hui ? On risque difficilement de faire pire, entre nous soit dit, malgré tous les Minc et Attali du monde… Sans parler des experts nucléaires qui nous mentent depuis si longtemps. L’évolution de l’histoire de Fukushima ne nous le confirme-t-elle pas ?

Bon, un point pour lui, Melclalex ne semble pas être contre l’idée de sortir du nucléaire, comme d’autres, c’est déjà ça. Mais quand Denis, que je n’apprécie pas particulièrement, dit « C’est l’union sacrée entre le PS et l’UMP ! »… sur ce sujet là en tous cas, je ne peux hélas que lui donner tristement raison, malgré tous les liens qui m’attachent encore un peu au PS. Pas pour longtemps s ‘ils continuent comme ça. Qu’avaient-ils besoin d’aller crier haro sur l’écolo ?

Car en plus de mes divergences sur les positions économiques du PS et le soutien qu’il apporte à un capitalisme qu’il n’a jamais voulu renier malgré les débordements de l’histoire récente, voilà qu’il maintient à présent qu’il n’y a pas de débat à avoir sur le sujet ?

Et bien si : il faut battre le faire quand il est chaud, comme l’explique très posément, et avec une pédagogie que j’apprécie, l’ami Eric. Préfèreraient-ils l’autre débat dont tout le monde se fout éperdument¹ mais qui envahit les médias alors qu’il ne répond en aucun cas aux préoccupations essentielles des français, qui sont ailleurs, contrairement à ce que voudrait nous faire rentrer de force dans le crâne avec ses idées à la con la grosse blonde qui tache ?

Mais bon, je m’égare. Mais arrêtez de nous faire le coup des élites qui nous intiment non seulement les thèmes mais le quand ou et avec qui poser les débats  : ils nous regardent tous. Et surtout celui-là, qui détermine notre survie. Et ne me faites pas le coup non plus de la question qui tue. Pour moi, elle est très simple, comme je l’ai répondu à ce jeune socialiste… qui mérite mieux qu’un tel parti, dans lequel la démocratie bat de l’aile, manifestement. Et cela n’est pas une opinion, mais une observation très factuelle, si l’on constate à quel point il y a urgence à ne pas débattre. C’est le mot d’ordre de la direction du PS, c’est ça ?

 

¹ Ce n’est pas (que de) la provoc… Je me souviens des paroles de Hamon que j’ai déjà vu mieux inspiré. Non pas que le fait de condamner les prières dans la rue soit scandaleux en soi. La Laïcité ne saurait souffrir d’exceptions. Mais que l’on commence d’abord par condamner dans ce cas aussi les processions catholiques dans les rues. Et c’est davantage et surtout  le fait de participer à ce débat puant dans un sens orienté qui m’a déplu dans une prise de position qui ne saurait être anodine venant du porte parole du PS. Il n’a pas su suffisamment se démarquer de cette chasse aux sorcières qui se déroule actuellement dans notre pays face aux musulmans, ce qui a entraîné cette réaction que je comprends trop bien.

 

 

PS.  Après avoir publié ce billet, un informateur me glisse dans l’oreillette que Ségolène trouve ce débat « indécent »…. Ce qui est indécent, c’est justement de ne pas en parler : déni de démocratie, encore une fois. Elle a raison : laissons le débat à des spécialistes… comme elle. (je rigole ! jaune…). Plus sérieusement, allons voir ce que Paul Jorion pense de cette indécence là… C’est ici.

.

les blogueurs qui participent au débat, chacun à leur façon... (les pour et les contre, les connus, les moins connus, les de droite, les de gauche, les du centre… les rien du tout)  :

celui par qui le scandale arrive : Melclalex

radical chic : Nucléaire : vos gueules

Eric citoyen : sarkozy vante le #nucléaire français, «le plus sûr du monde» …

des pas perdus : le nucléaire ? Aucun danger !

ValLenain : Le nucléaire, le Japon, les blogs

le fin et délicat hashtable : Ecologie : pour ne surtout pas en finir avec les dictatures

Corto : les charognards de l’écologie

Météo-Mulhouse : Faut-il arrêter la centrale nucléaire de Fessenheim ?

Yann Savidan : nucléaire : chacun donne son avis

Romain Blachier : l’opportunisme et le débat nucléaire

Captainhaka :  A la guerre comme à la guerre.

chat de nuit : instrumentalisation : le coup de pipeau

réflexions en cours : on va tous mourir !

CSP : puisqu’on vous le dit !

Romain Pigenel : Enola pas très gai

Laure Leforestier : Fuck Fuck Fuck U Shima

Effets de terre : sortie du nucléaire : il est urgent d’attendre

Superno : Breaking News ! Boum ! Tchernobyl is back  ! Basta !

sarkofrance :  Japon : Sarkozy pense à sa filière nucléaire

rêver de nouveau :  Sortir du nucléaire ? Une question de choix de société !

pensée libre : la grande peur du nucléaire…

Jacques : indécence>>>>indignation !

Cpolitic :  L’Explosion de la Centrale de Fukushima: Le Choc Nécessaire pour Sortir du Nucléaire?

A tort ou à raison : la France peut-elle se comparer au Japon ?

rue-affre : service public… le nucléaire vu de l’intérieur, c’est intéressant !

alter-oueb : A l’est, du nouveau ?

Mr Poison: Japon en deuil, le soleil est noir…

Jean-Luc Chavanieux : Pour supprimer les problèmes, lynchons les anti-nucléaires !

Intox2007 :  Vive le nucléaire, le photovoltaïque et l’éolien

Hervé Torchet : Nucléaire : pas d’hypocrisie

plume de presse :  Les risques pour Fukushima étaient connus : la sécurité sacrifiée aux intérêts financiers

Alex Lemarié :  Voici le plan des écolos pour sortir la France du nucléaire en 2035

Ruminances : Nucléaire et quadrature du cercle vicieux

.

34 réflexions sur “nucléaire : le débat s’impose

  1. J’ai entendu hier soir Claude ALLEGRE nous endormir avec ses arguments à deux francs. Selon lui, les écologistes sont dans une logique qui n’a pas ça place en France. Dany avait beau lui expliquer, que c’était le danger du nucléaire et non l’aspect sismologique, rien ne freinait les ardeurs pro-nucléaires de l’ancien ministre.

    Comment peut on être aussi sourd aux messages d’alerte des gens de bon sens, le nucléaire est serte un combustible de prime abord plus rentable, car puisé dans des pays où il est facile (niger, mali, jusque là) de s’en procurer. Mais les dangers réels que font jouer sur la population, la pollution, les radiations, et le risque identique à celui qui vient de retentir au japon est une épée de Damoclès que de nombreux Français ne veulent plus (innondation, erreur humaine à la gravité sans égale mesure avec d’autres sources d’énergies).

    Les lobbies industriels et le discours lénifiants des gouvernements ne peuvent nous empêcher de penser que la manipulation pro-nucléaire est insensée, irresponsable.

    Nous devons repenser l’énergie autrement, et saisir cette malheureuse opportunité pour redonner à notre peuple le moyen de choisir son avenir énergétique.

    La démocratie c’est le choix du peuple et non celui des ingénieurs des mines.

    J'aime

  2. @Webmestre : Allègre est un charlot discrédité depuis longtemps sur le sujet. Come sur d’autres… Il fut pathétique quand il faisait des pieds et des mains en espérant un poste chez Sarko. Il l’est toujours sur le sujet. Doit-on y voir là la marque des lobbies qui financent la recherche en France ? A vérifier. mais j’ai vu quand à moi ce qu’opposait comme argument fallacieux et l’attitude arrogante de Besson qui n’y connait rien à Corinne Lepage. Ce mec est taré. ça fait peur de confier notre destin à des gens comme ça…

    J'aime

  3. (moi j’ai quelques problèmes techniques à régler d’urgence : mon blog avait totalement disparu… je reconstruis peu à peu alors quelques indulgences)
    merci pour ton lien, j’ai tout dit ce que j’avais à dire dans mon billet

    J'aime

  4. Joli boulot de synthèse honnetement !

    ceci dit, je precise encore une fois ne pas etre contre un debat sur le nucleaire. Je ne vois pas comment en sortir si ce n’est à long terme. Ce qui a choqué c’est surtout l’empressement des ecolos, dès le dimanche, à vouloir se relancer politiquement « grâce  » à cette cata. Sans meme prendre ni recul ni compassion par rapport au drame.
    cdlt,

    J'aime

  5. Bel inventaire que tu as fait là. J’ai encore quelques billets à aller lire. Comme écolo, j’ai envie de dire comme Cécile Duflot : « le prochain qui nous accuse d’exploiter ce qui se passe, je lui file un coup de boule ».

    J'aime

  6. Complétement d’accord, forcement que le problème du Japon nous mets en face de nous et dans un sens quelle chance pour nous ! bien sûr certain pourraient dire, le malheur des uns fait le bonheur des autres, mais honnêtement n’est ce pas de cette façon qu’on peut avancer !? Je suis triste pour les Japonais, et j’espère qu’ils ne souffrent pas trop et surtout qu’on arrête de leur mentir, mais un jour, j’espère ! peut être ? on pourra les remercier….

    J'aime

  7. N’étant pas de la gauchosphère, je ne m’attends pas à figurer dans cette liste, mais je me permets de signaler que j’ai donné mon opinion sur les hypocrisies et sur la transparence sur mon blog.

    J'aime

  8. @hervé : ne vois-tu pas qu’il n’y a pas que des gens de gauche, sur ce billet ? je ne suis pas sectaire, compte-tenu du thème, qui me semble dépasser les traditionnels clivages partisans, et de la nécessité vitale d’un débat qui me semble urgent, contrairement à ce qu’en disent des gens un peu trop sûrs d’eux, je t’inclus volontiers. Ta parole n’est pas plus négligeable qu’une autre.

    J'aime

  9. « Le nucléaire, c’est l’avenir » qu’ils disaient au Japon !
    Ils se sont fait hara-kiri les champions du nucléaire japonais ?
    Et les députés qui ont approuvé ce programme ?
    Quand on lit ou écoute à la télé Michel Rivasi, c’est du très sérieux

    La secrétaire générale de son parti qui dit, hier soir sur BFMTV, que le Japon est dans l’hémisphère sud, ça l’est nettement moins pour une probable future ministre.

    Il y a des éGolos rigolos limite dangereux qui pensent d’abord à leurs strapontins ou leur juteux sièges bruxellois, et il y a des écolos crédibles comme à la CRIIRAD fondée par Michèle Rivasi

    On peut aussi améliorer d’urgence sa culture si on est « responsable » en cliquant sur http://resosol.org/Gazette/GSIEN.html

    Le Groupement des Scientifiques pour l’Information sur l’Energie Nucléaire, ça ne sont pas non plus des rigolos

    J'aime

  10. Coucou ! merci du lien, oui débattons de tout.

    Par ce ça va concerner le mode de vie de nos voisins, concitoyens pendant 30 ou 40 ans. Tout ça dans un contexte où on ne sait pas tout : plus de canicules l’été? plus de risque de coup de froid l’hiver ? pétrole à 200 ou 400$ le baril ?

    Ceux qui disent le rien changer sont des idiots, oui moi je pense qu’on doit garder un socle nucléaire, modernisé (donc continuer la recherche) et développer les énergies alternatives en prenant sur la rente nucléaire que la droite à donné à Areva et EDF. Tout ça dans un EDF public controlé par le parlement et les citoyens.

    Après y’a des fautes des industriels : Au Japon, tout est parti d’une panne des pompes sans courant et ensuite des pompes de secours qui n’avaient pas assez de fuel: c’est con non ?
    Et ces cons d’AREVA ont vendu du MOX pour des centrales qui ne sont pas adaptées gérées par un opérateur qui avait déjà menti dans des rapports.

    J'aime

  11. @dagrouik ? Ben ? Je croyais que tu avais abandonné ce pseudo ? Bon, pour répondre à ton com, dont je te remercie, ce qui me différencie de tes propos, c’est que je ne crois pas en l’infaillabilité, ni de l’humain, ni de la technique créée par l’humain. Partant de là, je considère qu’il faut abandonner le nucléaire sur une trentaine d’années environ, ce qui nous laisse le temps de remplacer peu à peu les centrales par des énergies moins dangereuses, mais attention, hein ! sagit pas de remplacer le nuélcaire par de vieilles centrales à charbon, comme je l’ai entendu ici ou là… Quelle connerie ! surtout pour un lorrain qui sait le prix que nous avons payé pour l’extraire… Mais peut-être pourrions nous effectivement demander au lobby nucléaire de financer sur ses gains colossaux une partie de la recherche fondamentale, de manière à trouver d’autres énergies de remplacement dont nous n’avons même aps encore idée… Celle de nationaliser AREVA et EDF me semble effectivement intéressante et utile. Certains domaines d’activité à caractère stratégique comme celui-ci ne devraient jamais être confiés au privé, qui n’a pas pour vocation première de tenir compte de l’intérêt collectif mais du sien, qui est avant tout de faire du pognon, il est utile de le rappeler. Et puis, tu ne parles pas des instances de contrôle des installations industrielles dangereuses. Nous l’avons vu pour pour la chimie en France, nous le voyons aussi pour le nucléaire : comment faire confiance en des techniques dont les contrôles sont confiés à des instances non dénuées de conflits d’intérêts ? Il fautq u’elles soient le plus idnépendantes posssibles. Nous l’avons bien vu avec l’accident de Tchernobyl, à quel point l’information donnée au public a été clairement falsifiée, au point que d’anciens responsables de l’organisme de contrôle d’alors s’en soient émus, et ne comprennent toujours aps coment on a pu débiter de telles conneries, en allant jsuqu’à brider le discours des dames de la météo ! c’est hallucinant, vraiment… Plus jamais ça. Aujorud’hui, encore, s’il ya une telle levée de boucleirs sur le nucléaire, c’est bien parceque le commun des mortels, même s’il n’a rien pu dire à l’époque, plongé qu’il était dans la désinformation et sans le recorus possible à internet, moins développé alors, a bien enregistré qu’on lui mentait, hier comme aujourd’hui. Entre le discours de Besson aud ébut de l’acccident de Fukushima et aujourd’hui, on dirait docteur Jekill et mister Hyde… ça aussi, faut que ça change…

    J’arrête là, je n’ai plus le temps, mais je serais ravi de reprendre ce dialogue quand tu veux. Marre des billets et de la coruse au wikio alors que ce genre de discussions dans la durée m’apparait de plsu en plus nécesssaire et urgent. Sur ce thème là comme sur d’autres… Ainsi, le climat de la france qui pue….

    J'aime

  12. @gauche2combat : oui faut en parler, par ce je le redis ça parle de la vie des gens pendant 30 ans: voiture, électricité, énergie, transports publics aussi. La vie des gens rien que ça, ça devrait demander un peu de temps des politiques et des donneurs de leçons.
    Et ensuite que chacun présent ses/des solutions et qu’on en parle.

    J'aime

  13. Sortir du nucléaire, est-ce possible ? Ce sera le thème d’une émission ce vendredi 14/10 à 19h sur le média numérique Opinews. Pas besoin de vous déplacer, tout se fait depuis vos ordinateurs avec 3 modes d’intervention possible 1/webcam (5 sur la même interface) 2/ Mode radio 3/ Tchat instantané. Venez-nous faire part de vos lumières 😉

    J'aime

Les commentaires sont fermés.