le journal du dimanche… après-midi.

Dimanche après-midi, temps gris, ambiance morose, consultation de l’actualité française, rien à dire, ni à écrire… Il s’agirait de parler d’un nouveau soulèvement, celui du Maroc, dont on tente de nous faire croire qu’Internet seul l’a provoqué (alors qu’il n’est selon moi qu’un simple outil, comme autrefois le téléphone, ou les journaux, plus nombreux…) ou de la répression sanglante en Libye (dont le gouvernement est si cher à Monsieur Ollier, le compagnon de Mam), et aussi de ce 54ème militaire français tombé en Afghanistan, mais je n’en ai pas les compétences, ni suffisamment de connaissances, sinon pour pérorer et m’indigner en pure perte… je vous épargnerai donc ce triste spectacle.

J’aurais pu également m’atteler au Rébus du Coucou, devenu un passage obligé chez les blogueurs et pas que, mais bon…  chaque fois que j’y passe, j’ai l’impression d’avoir beaucoup moins de neurones à ma disposition. Et je ne suis pas maso.

Et puis aussi, évoquer (encore !!!) le cas DSK, mais le Nouvel Hermès nous livre une analyse bien plus fine que je ne le saurais le faire, en taureau de combat que je suis, fonçant sur tout ce qui bouge… et qui est rouge. Aussi, je suis bien content de m’en être abstenu, surtout que ce sujet là commence par me donner… la nausée. Et je n’ai pas l’humour d’un volatile pour donner à ce sujet la légèreté qui conviendrait à ce personnage si fin et délicat dans lequel nous nous reconnaissons tous si bien… Ainsi, parmi les jeunes

J’aurais pu également, comme d ‘autres plus calculateurs, utiliser le wikio pour faire des renvois d’ascenseur plus ou moins subtils en « linkant » un blog bien classé, si possible dans le peloton de tête, afin de grimper dans le classement, mais je ne mange pas de ce pain là. Ce genre de procédés m’ insupporte au plus haut point. Surtout quand le billet est d’une telle vacuité. Désolé de n’être point trop hypocrite, cela ne fait pas vraiment partie de mes qualités relationnelles….

Alors, j’ai opté pour une option déjà choisie autrefois, celle de rechercher l’information politique la plus nulle du jour. Et je crois bien que je l’ai trouvée…  D’ailleurs, même Bayrou est d’accord avec moi, c’est pour dire ! Quand on est si bas dans les sondages, malgré les ficelles usées des instituts, comment laisser croire que le gouvernement sert encore à quelque chose, sinon en agitant les pires instincts des foules ?

C’est vraiment lamentable. Et indigne de nous. Blogueurs et journalistes, je vous en supplie, tirons les leçons du débat sur l’identité nationale, et ne nous fourvoyons plus dans ce marécage médiatique là…

Un autre monde est possible.