Zemmour condamné : bien fait !

.

Bonne nouvelle pour la démocratie,  le respect des droits de l’homme, et plus particulièrement la lutte contre le racisme, la xénophobie, et l’islamophobie  : j’apprends avec grand plaisir et un certain soulagement (on a évité le pire…) que Zemmour vient d’être condamné pour « provocation à la discrimination raciale ». Le chroniqueur était malheureusement absent pour la lecture du délibéré. Dommage… j’aurais adoré voir une autre figure que celle qu’il arbore, généralement si sûre d’elle et suffisante,  dans l’émission de Ruquier

Mais précisons préalablement l’origine de la plainte de SOS Racisme, la Licra, le Mrap, l’UEJF,  et J’accuse, pour ceux qui n’auraient pas suivi l’affaire : dans l’émission de Thierry Ardisson « Salut les terriens« , Eric Zemmour s’était écrié, après une intervention sur les contrôles au faciès: « Mais pourquoi on est contrôlé 17 fois? Pourquoi? Parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes, c’est comme ça, c’est un fait« .  Dans ce cas précis, le tribunal a jugé que Zemmour avait « dépassé les limites autorisées de la liberté d’expression« .

Le même jour, sur France Ô, il avait estimé que les employeurs « ont le droit » de refuser des Arabes ou des Noirs. La justice en a décidé autrement puisqu’elle a estimé qu’il avait « justifié une pratique discriminatoire illégale – la discrimination à l’embauche – en la présentant comme licite« .

Les deux jugements devant faire l’objet d’une publication dans la presse,  je me demandais dans quel titre cet événement pourrait bien avoir lieu… Mr Zemmour n’aura qu’à choisir Minute ou Présent, que ces propos ne choqueront probablement pas… Mais qui y feront peut-être (on peut rêver) réfléchir plus d’un, avant de dire de telles conneries. Ce serait une publication à caractère pédagogique efficace, pour une fois…

Les auteurs des propos (de ces immondices, plutôt) contenus, cette fois,  dans ce billet, pourront donc méditer utilement sur  cette décision de justice… Nul n’est censé ignorer la loi, et leurs déclarations écrites, comme je le leur ai déjà fait savoir et ce qu’ils ont préféré ignorer en me prenant (je cite l’un d’entre eux) pour « un illuminé qui prenait ses désirs pour des réalités », sont effectivement et objectivement, comme le montre cet exemple, condamnables pénalement.… Et toc !

Car si les juges ont estimé que Mr Eric Zemmour avait « dépassé les limites autorisées de la liberté d’expression« , ces gens là ont quant à eux carrément explosé le mur du çon…

Ceci étant écrit, je m’interroge sur cette mystérieuse association citée par l’AFP et reprise par tant de titres comme d’ordinaire (beau travail, les gars !) dont je n’avais jamais entendu parler jusqu’à présent alors que la défense des droits de l’homme (et de la femme ! Et de l’enfant !) font partie de mes combats fondamentaux depuis bien des années…

Si quelqu’un a des infos… je suis preneur. Ce « J’accuse » là ne saurait rester indéfiniment sans son Zola, n’est-ce pas ?

 

Ps. Comme j’aimerais être aussi confiant qu’Eric et Ramzy… dans les Inrocks.

 

Complément d’info : j’apprends que Thierry Marianni se dit consterné par cette nouvelle. Normal : il fait partie de la droite populaire (pas populiste, hein, elle, Mr Huchon Plantu, et consorts…), si proche du FN…