Questions pour un… champion !

Les titres dans la presse nationale :

nombrilisme français pour Le Point, mortellement ennuyeux pour Bayrou, « panélistes » déçus pour BFMTV et pour Europe 1, frustration des interlocuteurs pour Le Figaro, dédoublement de la personnalité du (petit) Nicolas pour France soir, blabla de Président pour Sarkofrance chez Marianne (2) , « un candidat en campagne plutôt qu’un président » pour Le Monde, grosses ficelles pour l’Humanité, passe-plats et vieilles recettes pour Libération, changement de chaîne au bout d’un quart d’heure pour Mélenchon via l’AFP, la justice coûte cher à Sarkozy pour July chez RTL

 

Les réactions de la classe politique et syndicale  (source : les échos/AFP).

1. Gérard Larcher, président du Sénat, salue un « président humain qui cherche à réconcilier les Français, à restaurer la confiance et à sauvegarder notre pacte social » ainsi que « son courage et sa franchise ».

 2. Christian Jacob, chef de file des députés UMP : « Sans éluder aucun des grands sujets qui préoccupent les Français, le président de la République a remis en perspective l’action de la majorité depuis 2007« 

 3. Nouveau centre : « En s’efforçant de renouer le dialogue avec les Français, (Nicolas Sarkozy) s’est montré à l’écoute d’un panel d’hommes et des femmes incarnant les grandes difficultés actuelles de la société française. Face à la gravité des questions soulevées par ce panel, le chef de l’Etat est souvent apparu comme un président déjà en campagne. »

 4. Marielle de Sarnez, vice-présidente du Modem : « C’était une émission interminable et j’ai préféré regarder Hosni Moubarak » 

 5. Alain Vidalies, secrétaire national PS à l’emploi : « Nicolas Sarkozy est devant le chômage comme un spectateur impuissant devant une inondation qui se dit que cela finira bien par baisser. »

 6. Jean-Pierre Chevènement (MRC) : « Après avoir écouté « paroles, paroles » aux Français, on termine épuisé et vaguement peiné de la vanité de l’exercice du pouvoir ». « A force d’activisme brouillon qui l’amène à apparaître en « spiderman » sur tous les fronts, il manifeste qu’il a définitivement cessé de prendre le temps de penser avant d’agir » 

7. Arnaud Montebourg (PS)  : « C’était une émission qui ressemblait à une co-production publicitaire TF1-Elysée, et qui organise l’autopromotion du président de la République ». « Aucune contradition, aucune analyse face à la mauvaise foi du président de la République, pour ne pas dire un certain nombre de contre-vérités ». « S’il y avait eu sur le plateau un journaliste digne de ce nom qui avait travaillé son dossier, il lui aurait dit: mais comment se fait-il que vous annoncez que vous allez augmenter avec un demi-milliard les emplois aidés, alors que vous venez d’en supprimer 120.000? ».

 8. Mouvement des jeunes socialistes (MJS) : « Les jeunes sont les grands oubliés de plus de deux heures d’émission. Pour les jeunes, Nicolas Sarkozy a réussi à proposer pour la troisième fois en trois ans de doubler le nombre d’apprentis, mesure inefficace quand de toute façon il n’y a pas d’emplois. Les jeunes attendent encore les réponses sur la lutte contre les discriminations, l’accès à la santé, à un logement à un premier emploi, à la préservation de l’environnement, tous ces sujets ont été snobés par TF1 et le président de la République »

 9. Jean-Michel Baylet, président du Parti radical de gauche : « Comme l’an dernier, on a écouté un chef de l’Etat compatissant enfoncer des portes ouvertes et faire de belles promesses ». « Mais la compassion ne suffit pas à régler les problèmes ». « Surtout au moment où tous les secteurs de la société sont aujourd’hui lassés de ce pouvoir qui multiplie les déclarations d’intention sans lendemain pour masquer son incapacité à agir véritablement ». « C’est un président de la République affaibli par les polémiques à répétition qui frappent son gouvernement et au plus bas dans les sondages qui a essayé de redorer son blason jeudi soir ». « Ce spectacle doit renforcer la conviction des hommes et des femmes de gauche que l’alternance est devenue une nécessité et le rassemblement de la gauche un impératif ».

 10. Europe Ecologie-Les Verts : « Les Français ont de nouveau assisté à un show sécuritaire : un président qui divise la population, qui confond multiculturalisme et communautarisme, et qui court après Marine Le Pen, un président qui stigmatise les fonctionnaires et confirme les suppressions de postes dans l’enseignement, un président qui exploite de façon indécente l’émotion de l’affaire Laetitia mais qui ne répond pas aux besoins de moyens de la justice ».

 11. Pierre Laurent (PCF) : « Sarkozy ne sort pas grandi de cette soirée laborieuse ». « Aux policiers, il affirme que les effectifs sont suffisants, aux magistrats que les moyens ne sont pas le problème, aux chômeurs qu’il va les envoyer en stage, aux agriculteurs que les marchés ont fait leur bonheur, aux ouvriers que la +vraie+ pénibilité est d’être sans emploi… Il confirme surtout qu’il est incapable d’écouter les Français ».

 12. Nathalie Arthaud (Lutte ouvrière) : « Plus démagogue qui lui tu meurs ». « La prestation de Nicolas Sarkozy donnait à penser à ces rediffusions, qu’on passe et repasse aux téléspectateurs jusqu’à la nausée ».

 13. Marine Le Pen, présidente du Front national : « Je crois que l’on ne transmet que la foi qu’on a et j’ai le sentiment que le président de la République n’a plus la foi. Je ne l’ai pas trouvé objectivement convaincant ».

 14. Laurent Berger (CFDT) : le président « conduit une politique pas compréhensible en matière d’emploi ». Il veut rajouter « 500.000 euros pour des emplois aidés, alors qu’il les avait réduits de 120.000 en 2011 

 15. Jean-Claude Mailly, secrétaire général de FO : «  J’ai trouvé ça un peu laborieux. Tout ça pour ça. J’ai trouvé ça long ».

 

 Si vous avez préféré la réaction de Pierre Laurent, tapez 11, si vous vous reconnaissez davantage dans la proposition d’Europe Ecologie, tapez 10, et enfin tapez Zéro si comme moi, vous avez préféré vaquer à d’autres occupations bien plus agréables et utiles.

17 réflexions sur “Questions pour un… champion !

  1. GdC et la suite ….soyez objectif si vous le pouvez: » Il a réitéré sa soumission totale à des principes ultralibéraux, de libre-échange, nous faisant croire que les problématiques de compétitivité et de désindustrialisation étaient liées aux 35 heures, ce qui évidemment sur le plan économique est une hérésie. Il a réitéré un certain nombre de mensonges, notamment sur sa volonté de lutter contre le multiculturalisme et le communautarisme alors qu’il en est le promoteur depuis des années. Il a fait un certain nombre d’aveux d’impuissance, très lourds, notamment en matière d’insécurité. Le procureur Sarkozy a été assez dur avec lui-même. Tout cela démontre que Nicolas Sarkozy ne devrait pas se représenter pour un deuxième mandat puisqu’il n’a pas réussi à apporter les solutions aux problèmes des Français. » (déclaration Marine Le Pen sur LCI).GdC,pourquoi tronquer une déclaration? ,j’ai ma petite idée.

    J'aime

  2. J’ai rencontré des militants UMP (si si, ça existe !) Ils sont totalement affolés. Tout le monde crache sur Sarkozy dans leur entourage et plein de gens leur disent : moi Sarko c’est fini et je voterai Marine Le Pen (ou je ne voterai pas). Aucun nouveau adhérent, et les anciens ne renouvellent pas. Et maintenant c’est le noyau dur des sarkozystes (CSP+, retraités, entrepreneurs, commerçants) qui commencent à quitter le navire. Ces militants n’ont plus aucun espoir. Ils disent de plus en plus que pour 2012 c’est foutu avec Sarkozy et qu’il faut que ce soit Fillon qui soit candidat.

    Par contre côté adhérents FN c’est l’euphorie. Ça continue à adhérer, venant de la gauche comme de la droite. Ils pensaient que ça se calmerait après la date limite pour voter au Congrès, ou après le Congrès. Que dalle : ça continue et ça s’accélère.

    Alors le minable , soit il se prend un bide dès le prochain sondage, soit son show lui fera gagner 1 ou 2 points mais ça tiendra pas deux semaines avant de revenir à la baisse.

    Je pense même qu’on peut commencer à envisager des plans B comme pour Ben Ali ou Moubarak parce que je ne suis pas sûr qu’il tienne jusqu’en 2012.

    J'aime

  3. @hsyl20 si vous étiez un peu mur politiquement vous sauriez qu’il y as dans les partis politiques des militants qui sont les plus aptes a être candidats et les adhérents qui la plupart du temps sont remplaçants,De plus n’oublions pas qu’il y as la parité qui oblige tout naturellement de faire « appel au peuple ».Ne vous inquiétez pas nous aurons pour ainsi dire fait le plein ,ce qui n’est pas le cas du parti de votre candidat chéri.

    J'aime

  4. Combien, hier soir, ce “guignol jouant du pipeau-marchand de sable” a récupéré de voix perdues au cours de sa mandature?!?
    A mon avis aucune, les gens ne croient plus a son discours, … c’est toujours non suivi d’effets!!!

    SARKOZY = 200% COMMUNICATION ET 0% ACTION
    SARKOZY = 50% CONSTAT ET 0% SOLUTION

    Et puis faire le perroquet des Cameron et de Merkel en piaillant à qui veut l’entendre “le multiculturalisme ne marche pas”, c’est plutôt un peu court comme stratégie de reconquête des électeurs perdus, parce que eux sont confrontés au réel tout les jours et l’ont compris depuis bien longtemps déjà!

    J'aime

  5. C’est un numéro de music-hall (très mauvais du reste…), comme la gauche et la droite se livre depuis 40 ans (au bas mot…) !!!

    Avant on le pensait tout bas, maintenant on commence à l’entrendre clairement ce constat d’echec, et ce dans plusieurs pays qui plus est.

    Tout le monde est conscient que la gauche ne changera rien (surtout pas) et la droite n’est pas mieux lotie. Effectivement 2012 pourrait nous réserver une surprise de taille…

    J'aime

  6. Quanq je pense que le Systeme envoie des leurres en direction d’un électorat pour le moins déboussolé par 5 annéés de calamiteuses gestion sarkosyste:à droite, nous avons déjà Villepin et Dupont -Aignan et à la gauche, l’inéffable Mélenchon,ex ?lambertiste,quelque peu frangin sur les bors version GODF qui pourrait bie remplacr le facteur dans une opération attrape-gogos d’électeurs .Il faut dire que lePGobserve le FN ainsi au congrés,il avait envoyé le journaliste de POlitis Michel Soudais,membre du PG,poue en venir à cete conclusion :le FN changeras pas.Brillantissime analyse qui ne méritais pas de se déplacer…Aussi Mélenchon,au lendemain du congrés s’est déclaré « en faveur d’une nouvelle confrontation avec le FN ».Priére de ne pas rire!!!Et poutant tout ne vas pas tres bien,par exemple en Bourgogne entre les « mélenchonistes » du Pg les communistes locaux,c’est la guerre froide.Meme constat en Seine -Maritime,pas de FdG aux cantonales.La suite de la déconfiture GdC…..

    J'aime

  7. 1- Avez-vous trouvé Nicolas Sarkozy convaincant ?

    Pas convaincant pour 54 % des sondés.

    2- Avez-vous trouvé Nicolas Sarkozy convaincant concernant les sujets suivants ?

    Nicolas Sarkozy a été convaincant sur deux sujets :

    – La dépendance : convaincant pour 58 % des sondés.

    – La grève des magistrats : convaincant pour 51 % des sondés.

    Nicolas Sarkozy n’a pas été convaincant sur tous les autres sujets :

    – L’utilisation par Michèle Alliot-Marie d’un avion privé : pas convaincant pour 54 % des sondés.

    – La sécurité des biens et des personnes : pas convaincant pour 55 % des sondés.

    – La lutte contre le chômage : pas convaincant pour 60 % des sondés.

    – Les réformes de la fiscalité : pas convaincant pour 63 % des sondés.

    – Les inégalités sociales : pas convaincant pour 65 % des sondés.

    – Le pouvoir d’achat des Français : pas convaincant pour 70 % des sondés.

    http://www.leparisien.fr/politique/sarkozy-n-a-pas-convaincu-12-02-2011-1311971.php

    J'aime

  8. (suite après enquetequ’on pourrait titrer:il faut sauver le soldat Méluche)Dans les Bouches-du Rhone,le PGrefuse de rompre avec le système Guerini,magouilleur clientéliste qui,pendant le mouvement sur les retraites, avait stigmatisé les grévistes.De plus et vous le savez ,si vous êtes un militant du PG ,l’économiste et ex LCR Christophe Ramaux,maitre de conférences à Paris-Pantheon -Sorbonne,co-animateur de la commission économie du PG,en désaccord depuis plusieurs mois avec « l’orientation trop personnalisée et le fonctionnement interne »a claqué la porte le 12 janvier.Pourquoi ce silence ?

    J'aime

  9. @Marius : aucun silence : j’ai publié la lettre de Rameaux qui explicite les raisons de son départ dans ces mêmes colonnes. Arrête de nous gonfler avec ta prose aveugle et sourde aux arguments qui ne sert qu’à propager ta haine de tout ce qui ne te ressemble pas, sinon je te vire sans aucun état d’âme. Les nuisibles comme toi, faut les combattre, certes, mais aussi les écraser quand ils ne servent pas l’intérêt commun.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.