justice et propagande : le choix de TF1

 

 

« Il n’est pas possible, Athéniens, non, il n’est pas possible de constituer par l’injustice, par le parjure, par le mensonge, une puissance qui dure ». (Démosthène, Olynthiennes, II)

.

Les hasards du calendrier sont facétieux. Pointe d’ironie de l’histoire, au moment même où le chef de l’Etat choisit de s’adresser non pas à tous les français mais à un panel soigneusement choisi de personnes qui ne doivent surtout pas être  politisées (ni militants politiques ni syndicalistes n’ont eu le droit de figurer dans la liste des heureux élus, ce qui dénote d’une certaine conception de la démocratie…),  des enseignants et, plus inédit, des magistrats, des personnels judiciaires, des avocats et des policiers vont manifester aujourd’hui leur colère et leur écoeurement face à un pouvoir aveugle et sourd qui préfère les stigmatiser plutôt que de leur donner les moyens de faire correctement leur travail, dans des conditions simplement humaines et dignes.

 D’aucuns, dans la majorité droitière et même au FN ont tenté d’agiter le spectre de la bolchévisation du conflit qui aurait à sa  tête des juges rouges politisés et syndicalisés… D’autres sont mêmes allés jusqu’à pousser l’ignominie et le mensonge, comme Estrosi ce matin sur France Info (ce qui m’a profondément révolté tant c’était d’une injustice partisane flagrante), jusqu’à prétendre que les magistrats (et pourquoi pas les policiers tant qu’on y est..) tentaient d’échapper à leurs responsabilités, et que si le personnel judiciaire dans son ensemble avait fait correctement son travail, Laetitia serait encore vivante.

 L’argument est monstrueux. Ce n’est pas conforme à la vérité la plus élémentaire et factuelle¹ (les éléments fournis par Maître Eolas sont d’ailleurs édifiants !), et l’écoeurement présent chez tous ces personnels judiciaires, et bien au-delà, dans toute la fonction publique qui subit depuis des années les coups de butoir et la razzia du rouleau compresseur de la RGPP, devra bien trouver une issue, une voie politique, sans quoi nous ne pourrons qu’assister à des vagues de suicides comme celles connues par de plus en plus d‘administrations et d’entreprises publiques, où le phénomène est volontairement ignoré et minimisé par des hiérarchies aveuglées par leur soumission au culte de la pensée dominante, cette idéologie totalitaire, le néolibéralisme, que vont jusqu’à partager – ce qui est d’une grande incohérence intellectuelle – des gestionnaires de services publics…

 Mais pour en revenir à notre sujet central, je suis ma foi agréablement surpris de ce que les français ne soient pas dupes des tentatives de récupération politique de l’UMP d’une histoire sordide puisque selon un sondage BVA pour 20 Minutes publié aujourd’hui, 65% des Français estiment que « ces grèves et ces manifestations de magistrats » sont « justifiées » :

 « Nicolas Sarkozy a voulu jouer avec la peur des victimes. Il a voulu faire vibrer la corde sensible mais ce sondage montre que les gens comprennent nos difficultés», analyse Richard Samas, secrétaire national de l’USM, syndicat majoritaire dans la profession.

Nicolas Sarkozy a déjà perdu la bataille de l’opinion. Comme il perdra celle de l’information. Et ce n’est pas l’iRiposte qui nous démontrera le contraire… Il n’y a même pas besoin de regarder l’émission de ce soir pour s’en convaincre : la parole du Président (et c’est là le problème, dramatique…) n’est plus crédible, à force de tant de mensonges et de libertés prises avec la morale au plus haut sommet de l’Etat. Je ne la regarderai donc pas.

Et puis, si l’on avait voulu un vrai débat, on aurait pas choisi TF1… où l’on est en territoire connu. Et ami. Jusque dans ce choix, les connivences du pouvoir avec les forces économiques et médiatiques est éclairant. C’est plus qu’une faute de stratégie : une faute de goût.

Mais comme le dit si bien l’ami Slovar, «  Quand on a tout raté, il reste la propagande ! »…

 

¹ Voir le billet « Le mensonge de Fillon est gros comme une maison » pour plus de détails et de compléments d’information sur ce dossier  (ne pas hésiter à cliquer sur les liens présents dans le corps de l’article !)