les centristes aussi rêvent d’une autre France

Le Pen, Sarkozy, Hortefeux et consorts, votre France n’est pas la nôtre !

.

En voilà une nouvelle qu’elle est bonne ! Ce n’est pas tous les jours qu’en haut lieu, on se permette de contredire l’arrogant Nicolas ! Voilà qui risque bien de provoquer la colère de l’irascible autocrate : les sénateurs viennent de retoquer le projet de loi sur l’immigration, en refusant de déchoir de leur nationalité des personnes qui l’auraient acquise depuis peu, arguant de certains délits particulièrement graves. La mesure a été rejetée  par 182 voix contre 156, grâce à l’appui des centristes qui se sont alliés pour la cause à la gauche sur ce vote. Voilà qui augure plutôt bien des futures échéances si ce genre d’actes politiques forts, de nature à défendre une certaine idée de la démocratie,  se reproduisaient à l’avenir…

Les mots des centristes sont plutôt durs, jugez plutôt : « C’est Vichy qui a inventé la dénaturalisation » a notamment Nathalie Goulet, porte-parole des centristes au sénat. Au micro d’Europe 1, le centriste Jean Arthuis s’est exprimé lui aussi :  « il ne faut pas confondre immigration et délinquance. Il est important de respecter l’égalité des Français devant la loi« . Voilà qui me fait particulièrement plaisir, et cela va d’autant mieux que ce soient des centristes plutôt que des anti-sarkozystes primaires, gauchistes de surcroît, comme moi, qui le disent ! Cela a bien plus d’impact.

Le socialiste David Assouline est allé quant à lui encore plus loin, en évoquant le rapprochement avec le Front national, qui propose que la déchéance de nationalité puisse être étendue aux personnes condamnées à plus de six mois de prison ferme. « Une fois que vous aurez légitimé cette idée dans le droit, d’autres pourront plus facilement aller plus loin« . Il a raison, et je ne peux que le suivre dans cette crainte… qui est celle de plus en plus de gens aujourd’hui, bien plus démocrates que ne nous le démontre actuellement l’UMP…. Isolé qu’il est autour du cercle présidentiel, comme on a pu le voir lors des derniers événements marquants, que ce soit sur l’affaire de Laetitia, ou des événements en Tunisie, où les représentants du gouvernement français se montrent bien mal inspirés… et en complet décalage avec le reste de la population.

Espérons que les français sauront se souvenir, au moment du passage dans l’isoloir, en mars prochain comme en 2012, à quel point l’image de ce pays qui leur est certainement aussi cher qu’à moi à été dégradée par cette élite corrompue et en proie à des affaires si préjudiciables à notre nationalité… qu’on en arrive à regretter, de par leurs exactions, d’en être affublé. C’est pour dire !

Il ne fait pas bon  être français, en ce moment… Espérons que cela va changer, et qu’un mouvement de fond nous redonne notre fierté. Nous en avons bien besoin.

.