je ne suis pas de la race des murs, mais de celle des portes… et des fenêtres

 

.

En me levant ce matin (pourtant je n’apprécie ni ne lit guère Agoravox, je suis tombé dessus par hasard), j’ai bien aimé ça :

Hortefeux, triste sire !

On commence à bien connaître Brice Hortefeux, le serviteur préféré de Sarkozy. Affligeant comme ministre de l’Immigration, carrément nul au ministère du Travail dont il a fallu l’exfiltrer avant qu’il ne plombe tout l’édifice sarkozyste, l’homme est désormais en charge du ministère de l’Intérieur où il ne cesse d’accumuler les bourdes. La dernière ne date que de quelques heures, mais elle est à la hauteur du personnage : pathétique !

On savait que les Grecs envisageaient d’édifier une clôture pour séparer, aux abords du fleuve Evros, leur territoire de la Turquie voisine afin d’endiguer les flux migratoires illégaux. En visite à Athènes ce jeudi 27 janvier, Brice Hortefeux vient d’apporter un soutien sans ambiguïté à ce consternant projet. Un projet auquel sont opposés l’ONU et l’Union Européenne. Alain Salles, sur le site Le Monde.fr, cite un porte-parole de la Commissaire en charge de la Sécurité : « Les murs ou les grillages sont des mesures à court terme qui ne permettent pas de s’attaquer de manière structurelle à la question de l’immigration clandestine. » Un discours de bon sens que notre rubicond ministre n’entend manifestement pas plus qu’il n’a vu tomber la neige en décembre, préférant s’aligner sur les méthodes « humanistes » de la RDA de Walter Ulbricht ou de l’État d’Israël d’Ariel Sharon. On attend l’étape suivante : que notre brillant ministre propose aux autorités grecques le concours d’EDF pour électrifier le dispositif en haute tension létale, et qu’il profite de ses contacts en Grèce pour refourguer – fut-ce à prix bradé en cette période de soldes ! – les munitions initialement destinées à l’« ami » Ben Ali, ce démocrate bien connu du Maghreb parti jouer dans le sable saoudien avec le seau en or et la pelle en platine que lui ont offert les Tunisiens en témoignage d’affection.

 

La suite est ici.

 

Merci à Fergus pour cet éclairage inédit : je ne connaissais pas l’information…

 

12 réflexions sur “je ne suis pas de la race des murs, mais de celle des portes… et des fenêtres

  1. Ce n’est rien d’autre que des rétorsions de la part de la Turquie envers l’Europe.
    “Ti veux pas qui ji rentre? Ti vas voir!”

    Il faut que l’Europe définisse ses frontières, qui sont celles avec la Turquie et construise une barrière calquée sur celle des USA avec le Mexique. Ou plutôt de celle séparant Israël de la Cisjordanie.

    – Les Romains avaient compris avec le mur d’Hadrien
    – Les Chinois avaient compris avec la grande muraille.

    Et nous, 2’000 ans plus tard, on est beaucoup plus cons

    J'aime

  2. @benoit : je me demande bien qui est le plus con, des romains, des chyinois… ou de nous ! L’évolution sociale ne va pas vraiment dans ce sens là, et ctte poignée d’illuminés qui jurent par le seul protectionnisme des frontières alors que les capitaux, eux, ont le droit de les traverser sans le moindre souci, voila qui est surprenant.

    De toute façon, quant à moi, je suis pour l’abolition de TOUTES les frontières : c’est une monumentale connerie !

    J'aime

  3. @GdC: »De toute façon, quant à moi, je suis pour l’abolition de TOUTES les frontières : c’est une monumentale connerie ! »J’espere que que vous joignez vos actes à la parole et que vous accueillez et heberger chez vous toute la misere du monde.Ca c’est un beau geste et vous aurez en prime la médaille en chocolat de la Méluche stalinienne.

    J'aime

  4. ces gens viennent conquerir nos terres – ils rentrent par milliers pour nous destabiliser – ils ne sont pas la pour travailler mais venus pour semer le chaos dans nos pays et nos villes

    ils ruinent nos systemes sociaux – nous enfoncent dans la dette – asphixient nos villes avec leur insecurite permanente et incontrolee

    au lieu d’aider les grecs a financer leur dette l’europe devrait envoyer des forces renvoyer ces gens dans leur pays de gre ou de force

    aucun pays au monde ne peut accepter ceci – je vois pas pourquoi on accepterai ca chez nous !

    J'aime

  5. @kaos : je serai curieux de connaitre tes origines… au delà de quelques générations… N’as tu pas entendu dire que le premier être humain serait né… En Afrique ? Dommage pour toi.

    J'aime

  6. @kaos
    C’est complètement faux. Discute avec des roumains par exemple. Tu apprendras que chez eux ils sont abreuvés de propagande pour le mode de vie à l’occidentale. Du coup ils souhaitent tous partir de Roumanie pour aller dans ce qu’on leur vend comme un lieu paradisiaque. Il n’y a aucune volonté de conquête ou de déstabilisation, ils veulent juste améliorer leurs conditions de vie. Dans leur cas, qu’est-ce que tu ferais ? Sachant qu’en plus ils ont le FMI et l’Union Européenne contre eux…

    Ensuite, ceux qui ruinent nos systèmes sociaux ne sont pas ceux que tu crois. Les politiques qui ont encouragé la fraude fiscale, qui ont allégé les cotisations patronales (pour lutter contre le chômage, on voit le résultat…) et qui déréglementent à tour de bras sont les coupables. Il serait très facile de remettre les comptes au vert en partageant les richesses.

    Pourquoi crois-tu que l’Union Européenne «  » » »aide » » » » la Grèce ? À qui ça profite ? Combien de banques bien de chez nous ont joué au poker avec la Grèce et se retrouveraient à poil sinon ? Et qu’est-ce que ça changerait de « renvoyer ces gens dans leur pays » ? La crise est une crise systémique du capitalisme néolibéral prévisible et prévue depuis longtemps, elle n’est certainement pas due aux flux migratoires…

    Bref, le discours xénophobe de l’extrême droite peut être tentant en cette période, comme il a pu l’être avant la 2e guerre mondiale, mais il ne tient pas debout.

    J'aime

  7. @hsyl20 : on ne se connait pas, mais le commentaire est néanmoins fort à propos. Quand les chômeurs se rendront compte que ceux qui leur piquent leur boulot (notamment pour les délocaliser, ou en les détruisant de par leur mode de gestion et de recherche de profits à outrance…) ne sont pas les étrangers, mais les financiers, les patrons de grosses boites et autres investisseurs cupides, alors le FN n’existera plus… Lui qui prône le même type d ‘économie (simplement expurgé d’éléments dits indésirables) capitaliste et qui se montrera plus ultra-libéral encore que Sarko.

    J'aime

  8. J’adore votre désinformation,tout le monde sait que le medef n’aime pas le FN.
    La parisot, patronne du medef et proche de nico, a dénoncé en décembre dernier le Programme économique du Front National, qu’elle a qualifié de « démagogique ».

    Venant de la patronne du medef, ces critiques sont un excellent signe.

    Elles montrent avec éclat que le FN n’est pas l’ami du cac 40 et qu’il combat la régression sociale promue par le medef et infligée aux Français par ses alliés umps.
    Le MEDEF et l’UMP sont l’un et l’autre au service de l’ultralibéralisme.
    C’est un excellent signe dans la mesure où elle indique l’inquiétude grandissante de la classe dominante, à moins de deux ans de l’échéance Présidentielle.GdC si vous étiez honnete ,il vous suffit de lire les déclarations de Marine Le Pen.

    J'aime

  9. Nous n’avons pas besoin d’une immigration qui va majoritairement contribuer à aggraver: les déficits sociaux, alimenter le chomage donc la pression à la baisse sur les salaires les moins qualifiés restants (les patrons ne sont pas prêts de se bouger le cul à monter les salaires des boulots ingrats, c’est comme si on avait le tiers monde à domicile, avec la bénédiction de la gauche en plus); accroitre la violence lié à l’effort de non assimilation qu’ils ne veulent pas faire, ajouté a chomage, la précarité et les quartiers ethniques et communautaires.

    Alors on peut facilement faire de grandes déclarations pompeuses bardées d’idéaux déconnectés de la réalité, mais lorsqu’on est un intellectuel qui commente un fait social, je pense qu’on doit coller à la réalité plutôt que de prêcher des illusions. Mais c’est sur que c’est difficile lorsqu’on n’est pas au contact de cette réalité que vivent les français tous les joursN-est-ce pas?
    Les français ne sont pas racistes, mais attendent des étrangers souhaitant devenir français qu’ils arrêtent de revendiquer sans cesse leur culture d’origine, et qu’ils la conservent en privé, et attendent plutôt qu’ils poussent leur enfant à aimer autant la culture française et ses héritages historiques et culturels autant que les français eux-mêmes.
    Le quotidien nous montre que bien trop souvent, on en est très très loin.

    J'aime

  10. @Marius : désinformation ? J’attends que le nouyveau programme économique du Fn sorte enfin (le dernier datant de 2007, je ne peux donc m’y appuyer…) mais tout le monde sait cela, inutile de nier. M. Le Pen n’a-t-elle pas fait retirer de son programme la retraite à 67 ans ? De peur de perdre une partie de son électorat ? Dis moi le contraire et là, je me ferai un plaisir de donner mes sources… Je ne dis jamais rien par hasard.

    @dude : le mythe de l’invasion de la France par des hordes islamistes ne peut qu’en faire sourire plus d’un. Enfin, je veux dire, quand on a un cerveau (ce qui n’est pas le cas de Zemmour qui l’utilise fort mal à propos, comme Drieu la Rochelle, Mauras et tutti quanti).

    Ps : moi, déconnecté de la réalité ? ça ne risque pas, mon gars : travailleur social depuis plus de vingt ans, ayant de surcroit habité pendant plusieurs années dans des quartiers HLM, sans parler de mon militantisme pour aider les plus démunis… C’est toi qui ne sais pas de quoi tu causes : dans la misère, nous sommes tous égaux. Seuls les plus aisés tentent de nous faire croire le contraire. pour mieux nous diviser et ainsi éloigner de notre vue les vrais sujets qui fâchent, et constituent le plus grand des scandales : l’accaparation des richesses par quelques uns pendant que d’autres comme toi préfèrent se trouver des boucs émissaires faciles…

    J'aime

Les commentaires sont fermés.