Quand les grandes fortunes grimpent aux arbres

.

j’en connais qui vont avoir du mal à justifier la suppression de l’Impôt sur la Fortune, quelles que soient leurs arguties à 100 balles.

source : les échos

Cela nous fait donc, si les calculs du journal dont c’est la spécialité sont justes (ce qui semble probable, voir pire compte-tenu du silence embarrassé de Bercy),  400 millions de plus qu’attendu au budget 2011… De quoi payer une partie de nos retraites ? L’AME ? Le déremboursement de certains médicaments pourtant essentiels ? La suppression de postes dans les hôpitaux ? Ou quoi encore ? A vous de choisir… ou pas.

Et je ne parle même pas de ce que cette évolution de recettes ISF a de symboliquement fort aux yeux de ceux qui crèvent la dalle, brisés par la crise, et qui doivent, eux, se saigner jusqu’à l’os…

.

12 réflexions sur “Quand les grandes fortunes grimpent aux arbres

  1. L’ISF coûte plus cher qu’il ne rapporte pour le collecter, c’est donc au détriment des contribuables. C’est un comble !
    De plus il favorise la fuite des capitaux à l’étranger qui pourraient profiter et enrichir le pays en restant dans le circuit économique et productif français.

    J'aime

  2. @marius : ça, c’est toi qui le dit… une étude du sénat sur les résultats du bouclier fiscal montre exactement l’inverse. Tu y travailles ?

    J'aime

  3. L’ISF est l’impôt le plus contre-productif qui soit. 1) Il coûte plus cher à collecter qu’il ne rapporte. 2) Il coûte des milliards à l’économie française sous forme d’investissements (et donc d’emplois) perdus . 3) Sa SEULE motivation est de perpétrer la « chasse au riches » et de jeter ceux-ci à la pâture populaire . 4) AUCUNS de ses « ardents » défenseurs n’a JAMAIS pu expliquer POURQUOI , si cet impôt a quelque validité que ce soit, AUCUN autre pays (développé) ne l’utilise. Quand on a l’honnêteté de se poser cette question il faut bien conclure que c’est parce qu’ils ont compris EUX les effets destructifs sur l’économie de cet impôt. NON les français (contrairement à ce qu’ils croient beaucoup trop facilement) ne sont pas plus INTELLIGENTS que les autres en la matière, ils sont en fait beaucoup plus bête. Mais tant qu’on le garde la Suisse, la Belgique et l’Angleterre nous disent : « GRAND MERCI », continuez à nous envoyer vos riches, vos créateurs et vos entrepreneurs ils contribuent largement au bien -être de nos pays et gardez vos pauvres et attirez-en encore plus, ça fait autant d’assistés de moins chez nous »

    J'aime

  4. @JesseJames68 : tu dégaine splsu vite que tu ne penses et t’instruis… dans les pays que tu cites, certains collectent des impots similaires. Cherche lesquels, ça te rendras moins bête qu’en venant ici. Alors, je serai disposé à te répondre. Pour le moment, je considère tes propos comme de simples rabâchages de ce que ton aprti t’a appris. Point. Ps. les pauvres qui lisent ce blog apprécieront ta grande compassion à leur endroit. Tu as choisis ton camp. Et moi le mien.

    J'aime

  5. LES DEGATS sont énormes cet impôt calculé sur la valeur du capital et non sur les revenus réels est des plus destructeur pour ce qui a été acquis au fil d’une longue carrière ou plusieurs générations. Pire encore, un agriculteur peut se voir spolié de ses biens simplement parce que la valeur immobilière de ses terrains monte, alors que le revenu agricole, on le sait, n’a pas été défendu comme il se doit.

    Hormis d’être amorale cette taxe gouvernementale est démotivante pour la population active de notre pays. En effet, comment dire à un étudiant,  » Tu vas étudier longtemps pour avoir un travail qui paie mieux et si tu es débrouillard tu vas pouvoir assurer l’avenir de tes enfants  » alors qu’en réalité, cet étudiant va être taxé toute sa vie sur ce qu’il va gagner ou dépenser et qu’au final, ses économies vont être prises par petits morceaux chaque année. Pire, si ses enfants venaient à continuer le travail de toute cette vie, ils n’auraient même pas l’intégrité de l’héritage. Pour celui ou celle qui souhaite construire un avenir aisé pour ses enfants, l’idée de choisir un autre pays francophone peut lui traverser l’esprit.

    Cet ISF est un tour de passe-passe qui, dans la réalité comptable, se retourne contre les plus démunis. Quoi ??? oui les calculs du gouvernement socialiste de l’époque n’avaient pas prévu que les patrons des grosses entreprises, pris pour des citrons, auraient pu se délocaliser et investir ailleurs sans contrainte. Ce gouvernement comptait certainement sur l’amour de la France pour ces battants de notre économie. Mais cette France défigurée et diluée dans l’Europe n’apporte pas aujourd’hui les récompenses espérées hier. Les capitaux détenus par de nombreux Français soumis à l’ISF sont investis désormais à l’étranger pour la plus grande joie des pays d’accueil. Les emplois qui peuvent en découler sont perdus et par la même occasion les charges sociales et les impôts non perçus. Au final, pas de taxes perçues, des emplois perdus, et toujours pas de pièces d’or dans le porte monnaie des pauvres.

    Le plan socialiste ou communiste est de niveler les avoirs de chacun pour ne faire que des pauvres faciles à contrôler Un gouvernement qui plonge les individus au plus bas de l’échelle économique pour ensuite leur porter assistance, ne mérite pas ses électeurs.

    Les chiffres sont effarants, beaucoup de Français entrepreneurs se sont expatriés et ont rejoint nos voisins (Angleterre, Belgique, Suisse …). Ils ont investi partout hors de France pour la survie de leurs acquis.

    J'aime

  6. @M.H. : l’institut Montaigne est le principal pourvoyeur d’idées du MEDEF, dont les idées ont été reprises en grand partie (ou sont en passe de l’être) par l’UMP, et ce gouvernement. Les régressions sociales qu’ils prônent sous couvert de beaux mots et de pensées savantes ne me concernent pas, sauf à les combattre. Ainsi, la déréglementation qu’il prône consiste à penser que tous les droits du travailleur sont des freins à l’embauche et à l’économie. D’où al volonté du gouvernement de lutter contre les 35 heures, les contrats de travail soit disant trop rigide, le travail du dimanche (ça,c’est déjà fait), etc etc…

    Au moins, vous, on sait de quel côté vous êtes….

    @le prétorien : ce n’est pas mon habitude mais là je te censure tu prends trop de place et n’apporte rien au débat. laisse la place aux autres !

    J'aime

  7. @mh : aveu ? je ne suis pas de culture judéo chrétienne basée sur la culpabilité… Ou alors c’est en juge que tu écris, et je n’en admets qu’un seul. Et ce n’est pas toi…

    J'aime

Les commentaires sont fermés.