laïcité, vraiment ?

La laïcité, un devoir de l’état ? Alors, 0 pointé à Marine et Nicolas :

Le préambule de la Constitution du 27 octobre 1946, repris par le préambule de la Constitution du 4 octobre 1958 :

Nul ne peut-être lésé, dans son travail ou son emploi, en raison de ses origines, de ses opinions ou de ses croyances. (…) La Nation garantit l’égal accès de l’enfant et de l’adulte à l’instruction, à la formation professionnelle et à la culture. L’organisation de l’enseignement public gratuit et laïque à tous les degrés est un devoir de l’État. »

 

.

 

Avec un petit temps de latence, et conformément à ce que j’ai promis à l’ami des pas perdus il y a quelque temps, je reviens sur cette histoire de prière dans la rue qui a tant fait réagir certains, et pas forcément dans le bon sens, en prenant appui à plus ou moins bon escient sur le concept de laïcité.

Celui-ci me semble avoir été utilisé avec une telle outrance par une certaine grosse blonde à la voix gutturale si peu féminine (et pas seulement par elle, d’ailleurs… hélas) que je vais donc tenter d’expliciter ma propre conception, qui rejoint d’ailleurs son acception française traditionnelle, c’est à dire…. d’avant 2007, et qu’un certain président pratique le mélange des genres, la confusion des concepts et des valeurs, et l’atteinte systématique aux fondements ancestraux de notre société, en n’hésitant jamais à en détourner les symboles fondamentaux. (Ainsi, l’exemple de Jaurès, qui maintenant est repris par le FN, en est un aussi absurde que pitoyable exemple…).

Selon wikipédia, , « est laïc celui qui ne fait pas partie du clergé » (chrétien, sous entendu). C’est mon cas. Ce terme est devenu un adjectif (laïque) « qui désigne en particulier un partisan ou un militant de la laïcité, c’est-à-dire de l’indépendance de la société civile à l’égard des institutions religieuses et du domaine religieux de façon générale ». Jusque là, c’est moi. Tout va bien.

La laïcité est devenue un concept connu en France comme relevant du principe de séparation de la société civile et de la société religieuse, avec en écho dans l’esprit de beaucoup sa référence juridique obligée, la loi de 1905.

Dire de quelqu’un qu’il est laïque, cela ne signifie pas forcément qu’il soit athée ou agnostique. On peut donc être croyant, laïque, et enseigner dans une école publique. On peut aussi être athée ou agnostique sans être hostile aux institutions confessionnelles ou à la liberté de religion. C’est mon cas également, à la condition expresse que la religion en question ne porte pas atteinte à la dignité humaine, et respecte les droits de l’homme, de la femme, et de l’enfant. Un point c’est tout. Sa liberté de parole et de pensée, par exemple, et un point important à mes yeux. Et ça, c’est déjà plus difficile… dans toutes les religions, je crois.

Pourtant, certaines religions peuvent imposer des pratiques rituelles que je trouve personnellement barbares, comme l’excision ou la circoncision, quelles que soient les prétextes plus ou moins fallacieux qu’on saura y trouver. Et puis, il y a le cas des sectes, encore plus grave, qui très régulièrement violent la liberté de conscience, font du prosélytisme (ainsi, les témoins de Jéhovah), aliènent leurs adeptes par des méthodes et des pratiques déresponsabilisantes, relevant de la manipulation mentale, les dépossèdent de leurs biens, de leur argent (chez les scientologues, c’est une pratique courante), et peuvent aller jusqu’à nier la dignité humaine en pratiquant la pédophilie, les abus de confiance, les mauvais traitements, la polygamie, la non-assistance à personne en danger, des incitations à la haine raciale, voire des trafics de stupéfiants. Quand ce n’est pas jusqu’à conduire ses adeptes… à la mort. L’un des plus fameux exemples en France est celui de l’ordre du temple solaire.

Jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, tous les États étaient confessionnels, c’est à dire qu’ils ne distinguaient pas les pouvoirs temporel et spirituel, les autorités religieuses ayant ainsi une réelle puissance politique, comme c’est encore le cas dans de nombreux pays du Maghreb (mais pas seulement) dans lesquels ce concept de laïcité n’existe pas.

En France, avant cette séparation de l’Église et de l’état, on a pu assister à la lutte acharnée contre les Cathares, puis contre les Huguenots au XVIe siècle. Et donc, aujourd’hui, contre les musulmans ? Bien belle défense de la laïcité que celle là, qui cache bien mal son islamophobie.Et fait de la religion catholique une préférence nationale… discriminatoire, et facteur de troubles à l’ordre public.

Pour en revenir à notre siècle, je vous invite, tout comme je l’ai fait, à approfondir votre propre conception du sujet en lisant la Déclaration universelle sur la laïcité au XXIe siècle qui définit trois principes visant à assoir le concept de laïcité :

« respect de la liberté de conscience et de sa pratique individuelle et collective ; autonomie du politique et de la société civile à l’égard des normes religieuses et philosophiques particulières ; non-discrimination directe ou indirecte envers les êtres humains ».

La laïcité est une valeur fondatrice et un principe essentiel de la République Française puisqu’elle s’incarne notamment dans le premier article de notre constitution et dans de nombreuses obligations juridiques. On retrouve ainsi à travers les textes de nos lois le fruit de notre histoire et notamment celui d’un long et périlleux combat anticlérical pour parvenir à la conception actuelle.

On admet, en France, que, pour que l’État respecte toutes les croyances de manière égale, il ne doit en reconnaître aucune, selon ce principe, la croyance religieuse relève du domaine privé.

Je me démarquerai donc à la fois de la laïcité à la sauce Hamon et au colloque sur l’invasion du terrritoire dont est si friande la grosse blonde et ses suiveurs.

Il me semblerait d’ailleurs opportun, comme sans doute à beaucoup, de voir à résilier l’absurde, passéiste et illogique concordat d’Alsace-Moselle, qui va à l’encontre du principe d’égalité défini dans notre constitution, entre autres.. (Article 1 : La France est une république indivisible, laïque, démocratique et sociale).

Enfin, je tiens à le dire et à l’écrire, en demandant aux esprits libres qui veulent le demeurer de bien vouloir se méfier de Riposte laïque, association et site internet d’un extrémisme qui me semblent bien proche des thèses du front national, tant son islamophobie est patente. Comme elle porte bien mal son nom… en jouant ainsi sur les amalgames et la confusion !

Précisons pour terminer que la laïcité n’est pas une exception française, et qu’il serait intéressant d’aller voir ailleurs comment elle se dessine… Piste de billet pour un autre blogueur ?

 

d’autres sources sur le sujet :

 

post-scriptum : merci à Éric, Baptiste, Amélie et Jessica pour leur excellent travail. Si les autres ne savent pas pourquoi, eux le sauront… 😉 et moi aussi. Toute ma reconnaissance.

 

 

30 réflexions sur “laïcité, vraiment ?

  1. GdeC bravo pour votre prose stétile car vous refusez d’affronter les méfaits de l’Islam ,ayez le COURAGE d’appeler un chat un chat!Vous affublez votre article d’une caricature d’un curé à l’ancienne pour faire contre -poids une caricature de Mahomet ou d’un Iman aurait été souhaitable pour crédibiliser votre article.Mais là le Grand Gauchiste fait dans sa c…….A titre d’exemple en Grande Bretagne le groupe Islam4UK déclare : « Nous demandons par la présente à tous les musulmans du Royaume-Uni, à Manchester, Leeds, Cardiff, Glasgow et dans tous les autres endroits à venir nous rejoindre et à déclarer collectivement qu’en tant que soumis à Allah, nous en avons assez de la démocratie, des lois humaines et de la dépravation de la culture britannique. »

    « En ce jour, nous appelons au changement complet du système juridique britannique, ses représentants et son parlement, et exigeons la mise en place totale de la charia en Grande-Bretagne. »

    Allez ,faites la politique de l’autruche quand on à peur d’agir.

    J'aime

  2. @le prétorien : t’a pas fini de squatter mon blog ? je ne veux pas te censurer (tant que tu restes correct..), mais faut pas venir me bouffer la laine sur le dos comme ça, là… sans arrêt. Tu te trompes de mouton noir. Et puis, tu sais, si tu n’as pas encore compris, moi, les invasions de minarets et de musulmans qui viendraient égorger nos femmes et nos enfants… ça me fait sourire. je ne me sens pas vraiment en danger. Du moins de ce côté là… mais davantage face à des militants du FN, beaucoup plus dangereux. #remember malik Oussekine.

    J'aime

  3. Je ne comprends pas qu’elle est le but de cet article en aucultant les dangers de l’Islam et puis cerise sur le gateau dire que les militants du FN, sont beaucoup plus dangereux que l’Islam c’est une blague et enfin quant au « #remember malik Oussekine. »un « scoop »je ne savais pas que Robert pandraud et charles Pasqua était a l’époque au FN.Ne soyez pas ridicule.Bien sur vous pouvez moderer mes commentaires mais alors comment pourrez-vous dépassez f.desouche?

    J'aime

  4. Bonsoir,

    Comme je suis de gauche, que je suis originaire du Maroc et membre actif de Riposte Laïque depuis sa création, je ne peux que réagir à cette excellente page et donner à réfléchir à des gens qui pourraient croire que quelqu’un qui est né de deux parents musulmans, n’a pas son idée sur la laïcité et sur le chanoine du Latran. Mais avant de continuer à me lire et à m’écouter, je vous préviens, comme l’a fait le rédacteur de cette page : méfiez-vous de moi et de Riposte Laïque, vous risquez de ne plus être libres d’esprit, car j’ai des pouvoirs de sorciers, capables de vous transformer en aliénés, en addicts malgré vous de ma prose. Voici donc mes deux petites contributions à cette réflexion : une courte vidéo et un texte d’une page A4.

    http://www.ripostelaique.com/A-l-attention-de-Caroline-Fourest.html

    Bonne lecture et soyez sur vos gardes.

    J'aime

  5. (Le Prête à rien, casse-toi, si c’est pas bien ici…)

    GdC, bon billet, j’adhère à 100%.
    Surtout que tout le monde ne parle pas comme toi en ce moment, notamment des « gauchistes » dont on se demande s’ils sont bien à gauche…
    Effectivement, je considère aussi « riposte laïque » comme un groupuscule pas clair du tout et dangereux pour la démocratie.

    J'aime

  6. @marius : … où l’on voit que certaines amitiés virtuelles en disent long sur les risques de consanguinité (et donc…) entre le FN et riposte laïque…

    J'aime

  7. Comme je suis un extrémiste de chez extrémiste et que je m’assume, j’aurais pu proclamer avec une indignation feinte : « Tous pourris, y compris mes amis de GdeC ! ». Ainsi, tout le monde aurait pu voir que c’est tellement commode de coller des étiquettes aux gens, de les mettre dans un sac, au lieu d’argumenter.

    Mais je ne choisis pas la facilité : je crois avoir démontré que le Chanoine du Latran ne dit pas vrai et que mon maître d’école avait des mots plus justes que le chanoine-curé-imam-et-rabbin réunis. Je crois avoir argumenté pour démontrer que nos trois ténors de gauche (Fourest-Kintzler-Pena Ruiz) qui dissertent de Laïcité uniquement pour taper sur la vachette vaticane sont des lâches et n’osent pas affronter le taureau islamique qui est entré dans l’arène depuis au moins trente ans.

    GdeC a raison de considérer que Riposte Laïque est dangereuse : nous n’hésitons pas à le laisser s’acharner sur la vachette vaticane en bonne partie déjà terrassée pour nous occuper de l’islam et démontrer ainsi la lâcheté de nos amis de Gôch. Celle de GdeC paraît ainsi au grand jour ! Et pour se consoler, GdeC nous colle des étiquettes : dangereux extrémistes. Le 18 décembre 2010, d’autres « amis » de gauche (très gauches) ont scandé : « Pas de quartier pour les fachos, pas de fachos dans nos quartiers ! », mais ce n’étaient pas des islamistes qu’ils visaient, alors qu’ils étaient à deux pas d’eux et hissaient un drapeau écrit en arabe avec le credo musulman (comme sur le drapeau saoudien) et affirmaient que bientôt ce drapeau allait flotter sur l’Elysée.

    Votre discours ne trompe plus personne, chère Gauche-de-Combat contre le Vachette Vaticane Uniquement. Un peu de courage et de lucidité vous grandiront. Comme Riposte Laïque, il vous faudra prendre le taureau islamique par les cornes avant que les barbus n’exterminent définitivement Marx et n’inondent le peuple de gauche d’opium.
    Vous vous rappelez de ce qui est arrivé à nos amis de gauche en Iran et en Afghanistan ou avez-vous la mémoire très courte ?

    J'aime

  8. @pascal/mohammed : tes arguments sont tout aussi fallacieux que les miens : je n’ai jamais pris position, aussi loin que je me souvienne, contre l’église catholique (sauf peut être quant elle lutte ouvertement contre l’avortement, droit inaliénable des femmes à disposer de leur corps, et contre les moyens de contraception, ce qui est criminel, mais j’ai noté que cette position a vait été revue par le pape), pas plus que contre l’islam, le protestantisme ou je ne sais quoi…. je respecte toutes les religions du moment qu’elles respectent la dignité de l’être humain. Ce qui n’est pas ton cas avec ce qualificatif de vachette….

    Quant à qualifier Péna-Ruiz de lâche, je ne suis aps cerrtain d’aussi insignifiant que toi peut se eprmettre se genre de jugement et je te souhaite d’avoir le même parcours… probablement plus honorable que le tien. Et ces idées moins sales…

    J'aime

  9. Chère Gauche-de-Combat : je suis une personne bien identifiable et votre Prénom-particule-Nom démontre que vous êtes un magma qui combat, comme Henri Pena Ruiz, (pour lequel j’ai par ailleurs beaucoup d’admiration) la vachette vaticane de façon très féroce, mais épargne autant que faire se peut l’islam.

    Voilà la différence entre nous deux : l’une voilée, l’autre pas.

    J'aime

  10. Je n’ai pas bien compris ta position sur les prières dans la rue.

    Le fait est que la laïcité impose que la pratique religieuse soit intime, limitée à la sphère privée, non prosélyte.

    Surtout, la rue n’est pas un lieu de prière… et n’importe quel pratiquant en sera d’accord avec moi. Les lieux de culte sont bien mieux adaptés.

    Et c’est sans doute là le point majeur, la stigmatisation des prières dans la rue est ou devrait être d’abord la stigmatisation de la pénurie de lieux de culte pour les musulmans, qui ne prient dans les rues que par défaut.

    Brûlez les églises, aussitôt vous verrez les catholiques pratiquez leurs rites dans l’espace public.

    Dit autrement, la laïcité devrait peut-être se donner les moyens de ses ambitions.

    Dit encore autrement, s’il est indigne qu’une personne dorme dans la rue, ce n’est pas cette personne qu’il faut blâmer.

    J'aime

  11. @dedalus

    Raisonnement très logique, mais faux postulats :

    1°) Les musulmanes ne s’abaissent pas à cette indignité consistant à occuper les rues indûment : elles profitent de la possibilité donnée aux musulmanes et aux musulmans de prier chez eux, seul(e)s ou en petits groupes. Mais allez comprendre pourquoi certains choisissent la taille XXXXL du groupe d’orants et pourquoi ils choisissent les caves plutôt que le salon du copain qui un peu de place chez lui !

    2°) Petit, au Maroc qui venait juste de devenir indépendant, je me souviens que nous n’avions pas assez de classes à l’école. Qu’à cela ne tienne ! Le directeur avait organisé plusieurs services : les uns se levaient tôt, les autres finissaient tard. Des dignitaires musulmans ont proposé la même chose pour les mosquées à taille réduite.

    3°) Dalil Boubakeur, recteur de la Grande Mosquée de Paris (GMP) a invité les militants par la prosternation à venir combler le vide qu’il y a dans sa mosquée.

    4°) Jean-François Coppé lui-même a confirmé à la télé qu’il détenait des informations démontrant que les occupants des rues à Paris, venaient d’ailleurs. Notre cameraman l’avait déjà expliqué auparavant : des prieurs arrivent par le métro et ils auraient pu utiliser le même ticket pour aller Place Monge qui dessert la GMP.

    Conclusion : L’islam des caves est une duperie pour faire pleurer dans les chaumières et pour soutirer des sous à Marianne dont les caisses sont totalement vides.

    J'aime

  12. @Pascal Hilout – Toi, tu ne sais visiblement pas de quoi tu parles. Faute de vivre là où se pose la question, tu répètes une leçon mal apprise. Mais tu n’es pas mon troll et je passe donc mon tour.

    J'aime

  13. @dédalus : effectivement, je n’ai pas jugé utile de définir ma position sur les prières dans la rue dans la mesure où après avoir défini ce qu’était pour moi la laïcité, ma position sur le sujet en découlait. Il me semble qu’elle est proche de la tienne telle que tu l’écris : pas de religions dans l’espace public, un point c’est tout, l’islam comme le catholicisme d’ailleurs… Par ailleurs, j’ai lu quelque part je ne sais plus trop où le calcul banal d’un mec qui ramenait le nombre de mètres carré par fidèle en fonction des religions. Résultat pour l’islam : 0.05 M2… CQFD. Le manque de lieux de cultes est évident.

    @mon troll de riposte laïque : je en chercherai pas à convaincre un obsédé paranoïaque… je perdrais mon temps avec des arguments plus précis…. et il y en a. Ta haine ne te mènera à rien, qu’à te consumer inutilement. Et ton obsession envers les pratiquants de l’islam me fait penser à ces gens de la libre pensée (dont j’ai fait partie un temps) , obsédé par les cathos, au point de ne parler que de ça, même si c’est pour les contrecarrer. Tu souffres du même type d’obsession. Moi, je l’ai dépassée…

    J'aime

  14. Riposte laïque est un ovni qui ressemble à la politique que suit l’occident depuis presque 50 ans. une action qui rassemble des chrétiens largement antisémites, rassemblant les intérêts du pétrole du Texas au Golfe et menant une campagne contre la démocratie dans le monde arabe aux côtés d’Israël.

    Il est donc un peu spécieux de discuter ce mouvement au regard de notre constitution et de la République laïque quant il n’est qu’un mouvement de propagande et de soutien aux guerres coloniales

    J'aime

  15. @Borneo,

    Je vois donc que le minuscule pays d’Israël n’occupe pas uniquement et indûment des territoires palestiniens, mais aussi le cerveau de nos compatriotes comme Borneo.

    Comment arrivez-vous à concilier dans deux §§ Et notre antisémitisme Et notre soutien à Israël ?!

    Je ne sais pas Borneo si vous connaissez ma formule : les religions érigent des murs de séparation et de lamentation entre les êtres humains. Il faut être aveugle pour ne pas voir que le voile de la musulmane vous dit qu’elle est réservée aux musulmans et aux convertis bien circoncis et qu’elle n se bécotera pas de sitôt, sur les bancs publics, avec un juif portant kippa.

    Réfléchissez un peu !

    J'aime

  16. Et bien Pascal, demandez à Sarah Palin comment elle concilie les prêches anti sémites tenu dans le temple qu’elle fréquente et son soutien et le soutien à Israël (pas à vous spécifiquement qui êtes un troll) et je vais vous dire quelque chose dessus.
    Les chrétiens fondamentalistes pensent que le jugement dernier et le retour du Christ se produira quand Israël aura reconstruit le Temple.
    Ainsi le Messie viendra t-il punir le peuple juif. Cela parait tortueux mais vous savez en matière de croyances ….
    Mais Fondamentalement l’Alaska est surtout un État producteur de pétrole et donc la politique a là bas un gout (de multinationales) de gomme d’Arabie.

    J'aime

  17. Ainsi donc nos sionistes veulent relever le Temple
    de même que nos Chrétiens fondamentalistes
    Tandis que les pétromonarchies n’ont qu’un objectif: combattre le pan arabisme démocratique susceptible de remettre en cause leur légitimité en soutenant des mouvements intégristes comme seules oppositions aux dictatures
    ayant la faveur des occidentaux

    C’est comme au Poker, les alliances sont parfois surprenantes

    J'aime

  18. @Borneo,

    Merci de m’avoir confirmé que vos pensées sont autrement plus occupées par Israël que par nos problèmes FRANçAIS. Et l’occupation indue de nos rues par les militants de la soumission inscrite dans le corps, l’espace et le temps, Ici et Maintenant, c’est encore la faute à l’occupation israélienne des territoires palestiniens ?

    J'aime

  19. Tiens, le borde collie m’a amené ici, indirectement.

    Je ne connais qu’un seul autre pays laïc dans le monde… la Turquie.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Laïcité_en_Turquie

    Pas indiqué dans l’article de wikipédia, l’armée est la garante de la laïcité en turquie, c’est à dire qu’elle a pour mission de renverser tout gouvernement qui remettrait en cause le principe de laïcité. Ce qu’elle a déjà fait à plusieurs reprises, entre autres en 1971.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.