Notre Président est un (même pas) cabot

En hommage collatéral à Diogène de Sinope

.

En apprenant cela, j’ai probablement commis un crime de lèse-majesté aux yeux de ces certains là qui ont de la fonction présidentielle une opinion plus haute ¹ que celle dont je témoigne ici : je me suis dit, sans la moindre culpabilité et la parfaite conscience éclairée de mes propos, totalement imbu de la certitude que m’apporte la détention indubitable de la vérité, que cette maîtrise du vocabulaire par un chien, fût-il border collie, est supérieure au vocabulaire de notre (si petit) président.

Je sais, je sais… Je plaide coupable : je suis, moi aussi, un chien : l’un de ceux d’une école autrefois renommée, dont devrait bien davantage s’inspirer les esprits de cour… et autres courtisans du web.

« ôtez vous de mon soleil », blogueurs de podium.

Bon, ben moi, je retourne dans mon tonneau… Bon dimanche à tous. Et toutes.

.

Plus sérieusement, sur le sujet, lire aussi ceci.

7 réflexions sur “Notre Président est un (même pas) cabot

  1. En 2007, je suivais des cours de com et l’analyse de plusieurs interventions orales de la « chose » de l’Elysée mettait en évidence qu’il parlait français « comme une vache espagnole »… Et qu’en effet, Le Pen possédait beaucoup de vocabulare, qu’il savait (malheureusement…) utiliser à bon escient….
    Mais ce langage populaire ne m’aurait pas dérangé s’il avait s’agit d’un homme aux idées et à la politique philanthropiques…
    Cela vaut toujours mieux que certains discours au style exagérément pompeux et qui en deviennent burlesques…. Nombres d’amphigouris cachent des idées inconsistantes dont on veut donner l’illusion qu’elles sont complexes….

    J'aime

  2. Monsieur, madame… ?
    Je m’insurge!

    Je ne vois pas le rapport entre notre « bon président Sarkozy » et ce fier chien Celte qu’est le Border Collie…
    Vous auriez dû mettre en avant le pitt bull à votre ami momo, (celui qui vend la poudre qui fait rire.) Ou le teckel de votre mamie. Celui qui est autant détestable que cette vieille peau qui refuse de crever et de laisser son héritage.
    Mais jamais un Border Collie!!!
    Le border est LE chien qui se lève tôt pour « gagner que dalle », sinon la joie de faire plaisir à son maitre. Là est sont bonheur!

    Souhaitons qu’il ne devienne jamais l’apanage des « bling- bling » de droite ou des « bobos » de gauche…
    Laissez ce chien aux braves gens, Bordel! De toute façon de gauche ou de droite vous aimez pas les chiens…

    Votre Dévoué. Clyde

    J'aime

Les commentaires sont fermés.