Le vote (des idiots) utile(s) au libéralisme triomphant

  Ce sont certes des élections locales à l’impact limité. On ne peut en tirer des leçons sans abus en étendant l’analyse que l’on pourrait en faire (si tant est que ce soit véritablement une analyse… j’ai de ce travail intellectuel une idée plus noble) à l’échelon du pays, avec pour arrière plan 2012 et ses présidentielles.

 Pourtant, ce que je vais évoquer ne peut que mettre la puce à l’oreille de tout gauchiste qui se respecte, prêt à faire mordre la poussière à tous les capitalistes de tous poils, quels que soit leur étiquette politique. Et plus particulièrement dans une famille politique qui se voudrait être aussi la nôtre. J’ai nommé la GAUCHE. Et je ne parle pas là que de ma famille plus restrictive (j’aime bien les cocons, on y est plus chaud ! Mais, parfois, il m’arrive d’en sortir !).

 Les choses sont graves. Et certains devraient bien en prendre la pleine mesure. Que l’événement se soit déclaré une seule fois, c’aurait pu être un hasard, une coïncidence malheureuse, une volonté isolée. Mais plusieurs fois de suite (et encore, je ne sais pas tout…), c’est un peu trop pour moi. Pour d’autres aussi ? Qu’ils s’expriment donc !

 De quoi je parle ?  

 Premier point de l’esquisse d’un certain dessein que j’oserai qualifier de collusion libérale, Noisy le sec, où Alda-Pereira Lemaître (PS) a préféré maintenir sa liste au second tour, alors qu’elle était moins bien placée que le candidat d’une liste rouge et verte, Gilles Garnier, permettant ainsi à la droite, en la personne de Laurent Rivoire (Nouveau Centre) de l’emporter. Lamentable. Sans commentaire. Pour l’instant.

 Vient ensuite le cas de l’élection de la vice-présidence du Conseil d’agglomération de Montpellier, où le Président, Jean-Pierre Moure, investi par le PS, appelle à voter…   Pierre Dudieuzere, maire UMP de Vendargues, contre René Revol maire PG de Grabels. Honteux. A vomir. Contre-productif et plus que discutable sur le registre des convictions.

 Si l’on rajoute à ce qui pourrait apparaître à certains comme des faits divers le discours convergent de gens comme Huchon, Valls, et bien d’autres au PS qui ne perdent pas une occasion de taper sur Mélenchon et le Parti de gauche, sans que Mme Aubry ne se donne la peine de rappeler ses troupes à davantage de raison (Et sans parler du fait qu’elle ne daigne toujours pas répondre aux militants du parti de gauche sur ce point, je n’ai aps la mémoire courte), on ne peut que s’interroger sur les capacités du PS à rendre la pareille en cas de désistement républicain, comme la tradition l’a toujours exigé.  Alors, continuez à nous bassiner avec vos primaires… on s’en fout, mais d’une force !

  Mélenchon cogne sur un PS centriste. Moi sur un PS à majorité libérale qui ne renie en rien les logiques de marché et ne répugne pas aux stratégies capitalistiques cannibales. Mais dans ces exemples là, c’est pire : que des élus PS en appellent à voter UMP (le nouveau centre en est une composante), voilà qui ne peut m’apparaître que comme une aberration.

 Cette logique de désistement pour le candidat de gauche le mieux placé qu’à toujours soutenu le PS, a parfois profité au PC… qui l’a soutenu à son tour dans certaines élections. Notamment dans ma Lorraine, pour conserver ses petits strapontins sur lesquels on est pourtant si mal assis (mais là encore, une hsitoire de gros sous… probablement) ce qui à l’heur de me déplaire fortement, et je le fais savoir à mon détriment, car cela va à l’encontre de mes convictions profondes. Mais on me rétorquera qu’il faut être contextuel, ne pas jouer les chevaliers blancs, les absolutistes… je ne mange toujours pas de ce pain là. Etpicétout.

 Alors, vote utile ? Ou inutile ? A vous de choisir… Moi, c’est fait : je ne donnerai plus jamais mon bulletin vote à un libéral. J’en ai assez soupé. Plus jamais ça.

Et pusi, pour en revenir à du plus basique, que feront-ils avec notre pognon, à part nous affamer davantage ? L’argent appelle l’argent…Et celui-ci n’a pas d’odeur. Même au PS, soi-disant à gauche, alors ? Misère…

 

Et puis  tiens, permettons donc à quelques autres, s’ils ne l’ont déja fait,  de s’exprimer sur ce point :

et tous ceux que j’ai oubliés de la coordination des rouges, ou de ma ligne très personnelle de blogs Netvibes (mon univers à moi que j’aime), que je vais d’ailleurs, entre parenthèse, m’empresser dès que j’ia cinq minutes d’enrichir, tant de nouveaux blogs ou d’anciens méconnus que j’ai découvert ces derniers temps me semblent dignes d’intérêt.

10 réflexions sur “Le vote (des idiots) utile(s) au libéralisme triomphant

  1. Tes exemples à Noisy le sec et à Montpellier, montrent bien que nous sommes mal barrés.
    Je ne vais pas défendre ce qui est indéfendable mais ces situations étaient prévisibles…

    J'aime

  2. Pour moi le PS nationalement ( je ne connais pas les situations locales évoquées donc je ne suis pas en mesure d’en parler) ne doit pas se contenter ou espérer gagner sur un vote « utile » mais il doit emporter l’adhésion.

    C’est pour cela que le PS travaille sur le fond lors des conventions avec des associations, des syndicats, des intellectuels et que les militants peuvent amender et voter les textes.

    Bien sûr ce n’est pas une garantie que ce travail sera porté de la même façon quelque soit le candidat d’où l’intérêt des primaires, les sympathisants de gauche trancherons…et le PS est pour le moment le seul parti qui donne la possibilité aux sympathisants non encartés de trancher la question du candidat et de l’orientation politique de cette manière…

    J'aime

  3. J’attendais que tu t’accroches à cette chaîne, que j’avais vu débuter, pour pouvoir moi-même m’exprimer sur le sujet. Ben oui, ce n’est pas parce que je ne blogue plus sur la politique que j’ai arrêté de penser, et particulièrement sur ce sujet.

    Tout d’abords, il me semble important de dire que je récuse en bloc l’expression « vote utile », car elle induit forcément que tout autres que celui-ci serait inutile. Je trouve cela arrogant de la part des « grandes » formations politiques d’utiliser une telle formulation, et elle en dit long sur leur conception de la démocratie.

    Mais bon, de quoi s’agit-il en fait ? De voter socialiste au premier tour pour être sûr que la tragédie du 21 avril ne se reproduise pas ? C’est bien ça ?
    Et bien ils peuvent toujours s’accrocher.
    La démarche qui consiste à dire que l’on doit absolument s’assoir sur ses idées pour permettre à des libéraux auto estampillés « à gauche » d’accéder au pouvoir et faire peu ou prou la même chose que leurs prédécesseurs ne me convient pas. Cela reviendrait à ne plus voter pour ce que l’on croit être le mieux, mais ce que l’on estime être le moins pire. Et ça, ça ne correspond pas du tout à ma conception de mon rôle de citoyen.

    Pour moi, appeler à voter utile ce n’est ni plus ni moins que de la désinformation. De l’intox pour engranger un maximum de voix et faire taire les petites formations. Et j’ajouterais que si nous succombons à ces sirènes, la prochaine étape sera le bipartisme, ni plus ni moins.

    Pour finir, et pour aller au devant de ceux qui reprocheraient à la vraie gauche de rester droit dans ses bottes, il sera inutile de rejeter sur elle la faute d’un 21 avril bis. Les seuls responsables seront les socialistes qui n’auront pas su proposer autre chose que la génuflexion face au libéralisme.

    En clair, si les socialistes n’arrivent pas à se hisser au second tour des présidentielles de 2012, ils n’auront qu’à s’en prendre à eux même. Mais je doute qu’ils le fassent… puisqu’ils commencent déjà à préparer le terrain en prônant le vote utile… C’est donc qu’ils envisagent de rejeter les conséquences de leur vide idéologique sur les autres.

    J'aime

  4. @gwendal : et ben, quand tu reviens, toi, c’est en force ! Coment ne pas adhérer à ce que tu écris ici… merci pour ta visite. Mais dis moi, le bateau, c’en est où ?

    J'aime

  5. Plus que deux mois avant le départ… Et rien n’est prêt ! Mais bon, j’attends que le mauvais temps cesse pour me remettre au boulot.
    Sinon, j’avoue que le blog politique me manque un peu… Et c’est pourquoi je suis ravi de pouvoir m’exprimer chez toi !

    J'aime

Les commentaires sont fermés.