malaise dans un mouvement (vaguement démocrate)

Il ne fait pas bon être un homme politique, de nos jours… Après le petit teigneux aux grandes oreilles, et le si sympathique pourfendeur de mélenchonnistes attentatoires à nos libertés fondamentales (bien plus que le FN, pour sûr !), voila que le gascon aux plus grandes oreilles encore (pas d’attaques sur le physique ? Moi si,  j’ai le droit : les miennes ne sont pas mal non plus…) vient d’être victime d’un malaise vagal. C’est-à-dire qu’il a du vague non pas à l’âme (ça se saurait…), mais dans les souvenirs… au point d’en être fortement contrarié. Ah, ces journalistes, décidément !

 Une épidémie ? Mes amis, prenez soin de vous. C’est l’hiver. Et ça n’est que le commencement…

 Les temps vont être rudes. Surtout  pour les combattants de la dernière heure. Protégez vous.

 

..