ça fait du bien d’être méchant ! (Marre des Jegouneries…)

* zut, je vais lui donner un peu plus de popularité, ma voisine ne le connaissait pas… Je l’ai rassurée : elle ne perd rien. La preuve en image. Et en texte.

 

..

Comme je m’ennuyais ferme, ces jours ci, ayant malencontreusement décidé de prendre le pont, j’ai décidé de m’atteler dans ce billet à ce que je sais faire de mieux : taper sur un con. Mais là, attention, pas de demi-mesure, c’est du chef d’escadrille…

 

(Je ne vois pas pourquoi je me gênerais, vu que l’olibrius ne perd pas une occasion d’en faire autant, même quand je demeure silencieux et respectueux à son endroit, résolu à ne pas répondre à ses absurdes provocations… Quand ce ne sont pas de pures et simples calomnies que je me réserve éventuellement le droit de garder pour les besoins de la justice, quand j’aurais de l’argent à perdre…et davantage de connerie à dépenser).

 

Caporal chef d’une blogosphère consensuelle qui se prend pour le nombril du web au point de décider en meute la disgrâce de tel ou tel, le mentor disgracieux et atrabilaire de la coterie wikiesque qui a pour délicieux prénom homonyme celui de notre cher tyran ne cesse de m’épater par tant de rage à salir, insulter, à détruire, à se moquer méchamment, à lécher les plus démunis parmi nos amis blogueurs  ou simples commentateurs de son fiel hautement cynique qui se voudrait être de l’humour. Et comme le pensent communément tous les cons mégalos, seul le sien est drôle, car lorsque d’ autres en font preuve, c’est forcément moins bien. Voire de la merde à ses yeux… de vache épanouie par temps de fleurs de houblon consommées en pure perte… Enfin, il est utile de préciser que je ne parle pas là de son poids. C’est interdit. Et si mesquin…

 

Quand on a pour répugnant ami (ou cruel affidé, à vous de choisir) quelqu’un qui en manque tant comme ce grossier Monsieur Goux (et je ne parle pas là de son langage) tout en se vantant d’être de gauche, voir gauchiste, (fieffé usurpateur ! Enlèves ton masque, Raffarin, on t’a reconnu !), on ne se mêle pas de nos affaires en passant sa vie certainement bien vide à dégueuler sur les uns et les autres à longueur de temps. Et le temps, pour toi, c’est sûrement de l’argent… puisque tu n’en perds jamais à débattre, préférant certainement ton seul avis à celui des autres.

 

Ta hauteur de vue et ton sens de l’analyse m’ont toujours fortement impressionné… Ainsi, déjà, en 2008, tu nous livrais la vacuité de ta pensée quant à ton obsession favorite, dont tu as récemment pollué l’univers bloguistique français. Comme si le monde n’en était déjà pas suffisamment affecté comme cela…

 

Tout le temps que tu prends à écrire de si longues missives sur les pauvres cons de gauche qui se prennent pour l’incarnation de Jésus Christ – euh pardon, de la vraie gauche – là où d’aucuns quant à eux préfèrent se consacrer à des tâches plus soucieuses de l’intérêt commun, ne t’en déplaise… Je ne suis rien de ce que tu crois. La faiblesse de tes neurones est manifestement plus habile à recenser des liens ou à sonder les viscères de la bête techniquement parlant mais hélas pour toi bien plus malhabile à saisir la complexité d’un être humain, qui ne se lit pas que dans ses outrances, ou ses erreurs.

 

Ceci écrit, je comprends que tu préfères t’y attacher : c’est beaucoup plus facile de se vautrer en meute dans la connerie et la suffisance que d’agir et de tenter de construire ensemble, à gauche. Même si pour toi, c’est un peu maladroit. Tout le monde ne peut pas être un génie de l’informatique.

 

J’aimerais avoir la force de t’ignorer, mais devant une telle propension à faire du mal, surtout à ceux et celles que j’apprécie (moi, je m’en fous, tes attaques me renforcent, j’étais avant toi si susceptible…), tout en dénigrant d’un revers de la main dont l’œil est volontiers méprisant les valeurs les plus essentielles à mon regard, je ne pouvais pas rester sans voix, ce serait un délit de non assistance à personne ne danger.

 

A vous la suite… j’en appelle à tous ceux qui font les frais assez régulièrement de ce malotru mal embouché à l’haleine fétide empuantie par de la mauvaise bière dont il lèche ses mots jusque dans les traces composées par les flux putrides que laissent ses blogs dans l’espace autrefois plus propre d’internet avant lui.. :

 

Ainsi, Bibi, déjà cité (mais ça c’est facile, il est plutôt proche…), mais également Dominique, plus lointain cousin, et tous ceux et celles qui se reconnaissent dans ce thème si fécond.

 

 

Post-scriptum : oh zut alors ! J’ai totalement oublié de tenir compte de tes conseils de blogage, mon cher Maître… Pauvre de moi. Je ne serai jamais sur le haut du podium, à force de tant de négligences coupables.

 

PS 2 : je pèse 95 kgs et mesure un mètre 87…. mon gamin. (3 ans de moins, tu me dois le respect).

 

PS 3 : ne vois surtout aucune allusion à l’illustration de billet. Rien à voir avec toi, n’est-ce pas ? Ne te dispense pas cependant d’interprétation sauvage : tu y excelles… (j’ai pas dit tableur, obsédé !).

 


 

 

32 réflexions sur “ça fait du bien d’être méchant ! (Marre des Jegouneries…)

  1. Je ne vois vraiment aucun intérêt à ce genre de billet. Mesquin, petit, sans talent aucun et qui n’apporte rien à quiconque. Vous n’avez pas pensé à faire autre chose que du blog ? je ne sais pas du tricot ?

    J'aime

  2. Et où est le fond dans cette liste de trucs ? Tiens il me semble que la vraie gôche doit avoir des idées (ah oui nous nous sommes des fils de pute je crois).

    Et dis moi le jour ou NOUS devrons nous rassembler (ds un sens comme l’autre), tu aura encore ce type de vocable dans la bouche et sous ta plume ? Tu nous crachera à la gueule ou tu courrera derrière le NPA qui te méprise ?

    Je dis ça pour les blogs de la vraie gôche : A force de chier sur tout le monde, vous finirez sur un radeau perdu sur un ocean de merde. Pendant ce temps là , une grande partie des nos concitoyens sont dans la mouises : jeunes et moins jeunes.

    Et cette vraie gôche ne pèsera toujours que 8 ou 10% (hors NPA, hors LO, hors EE, Hors PS donc), par ce que les électeurs liront vos proses méprisantes et sans fond ou tentative d’emporter la conviction de ceux qui sont supposés avoir tord (les soc-dem) par le débat, la pédagogie et la démonstration ce qui est autre chose que de la rhétorique ou du troll.

    J'aime

  3. @tous : il n’est pas question ici de politique ou même d’élection. A d’autre.
    Il s’agit avant tout de briller au classement wikio, de calmer une solitude certaine et de se donner l’impression d’agir en donnant un avis que personne ne lit, tous assis devant la télé.

    @gdc : la preuve par l’exemple, le mec ne sait pas ouvrir un dictionnaire : http://tinyurl.com/2bqhlbl

    J'aime

  4. Chacun fait ce qui lui plait, mais franchement les warblogs… Garde ton énergie pour tes proches ou pour la cause..

    Dragouik : la merde en ce moment, ce sont tes potes Huchon et Cohn-Bendit qui la déversent…

    J'aime

  5. @yann : tu sais pourquoi je ne t’ai jamais mis dans ma blogroll, conformément à ta demande ? (je la garde en réserve, je peux le prouver..) : parce que je n’ai aucun goût pour la prose convenue. Et tu es le blogueur le plus socialisse que je connaisse… « ce qui vient au monde pour ne rien troubler ne mérite ni égards ni patience » (René Char, mon héros…).

    @Poireau : retourne à ta soupe, ce n’est pas aux perroquets que je cause. Le gros est assez grand pour se défendre tout seul, je ne crois pas qu’il ait besoin de vous, chiens de chasse genre bassets artésiens…

    @robert : tu attends une réponse ? Sois plus précis, s’il te plait…

    @elc95 : enlèves ton masque, Nicolas, je t’ai reconnu : ya un détail qui ne trompe pas, sur l’avatar, là… à gauche !

    @Dagrouik : tu t’égares, je ne parle pas là au nom de tous les blogueurs de gauche, je ne suis que (pitoyablement) moi… Et puis, je ne t’ai jamais vu dénoncer avec la même virulence les propos de Valls et huchon (et dernièrement cohn bendit) qui comparent Méluche à Le Pen. Si on n’est pas dans la démagogie pure des libéraux bon tein, là… (Personne ne proteste, hein, dans les médias convenus !) j’y perds mon latin politique, et effectivement je devrais faire du tricot. Mais je peux pas : j’ai des gros doigts qui enflent. tu sais ce que c’est, avec l’âge… Il s’égarent sur le clavier et me font écrire, parfois, des choses si bizarres !

    @leziadec : merci. Fallait que ça sorte. Ce serait moi le con ? alors qu’il ne cesse de me mettre plus bas que terre sans le moindre respect, qu’il m’insulte, qu’il… enfin, je ne vais pas refaire le billet.

    @Edelihan : je te mets dans ma chaîne, alors. Je ne savais pas qu’il s’en étais pris à toi aussi… opprimés de toutes les jegouneries du monde, rassemblons nous !

    @didier : pourquoi tuer le père que j’aime tant ? Le mien, contrairement à toi, est tout à fait respectable.

    @dpp : pas d’inquiétude pour ma santé : elle est tip top ! Et puis, je n’ai gaspillé que bien peu d’énergie. je dirais même que j’ai transmué mon énergie négative, celle produite par toutes les attaques, les piques méchantes, les conneries et les bassesses, les moqueries de cet énergumène intolérant, en une énergie un peu plus positive, puisque je m’en suis débarrassé. Au lieu de laisser ça pourrir et finir en trou dans l’estomac… Me voilà moins aigri, à présent ! Je suis sur la bonne voie : surtout ne plus me laisser marcher dessus par des nains. Œil pour œil…

    J'aime

  6. Est-ce qu’au moins ça t’a fait du bien de lâcher tout ça ? Si oui, tant mieux. C’est bien là l’essentiel.
    C’est drôle, moi je croyais que l’obsession de Nicolas c’était de défendre avec acharnement la baisse de la TVA dans la restauration… Comme quoi tu vois, on peu se tromper !
    Bon, je retourne à mes mouettes. @ Plus !

    J'aime

  7. @romain : tu te trompes, je ne m’ennuie pas : je m’explique. J’ai encore trois billets sur leu là. Dont un que je dois à un socialiste pur jus… pfff. quelle galère !

    J'aime

  8. Je suis tout à fait d’accord avec vous. Les gros, c’est dégueulasse. Les piliers de bars aussi. Les gros piliers de bars frisés, c’est tellement répugnant que c’est forcément de droite. C’est d’ailleurs une excellente façon de reconnaîtres les vrais de vrais fachonazis: ils sont moches, ils sont gros, ils piccolent. Leur saloperie se lit sur leur visage, leur haine du peuple suinte par les pores dilatés de leur face congestionnée. Bon, pas tousgros, mais les maigres sont parfois pires. Il y les nabots aussi. Surtout les nabots hongrois. Il y a les rouquemoutes. Les salopes de blondasses aryennes. Les vieilles bonnes femmes ridées au cul flétri. On n’en finirait pas.
    Les vrais de la vraie gauche sont beaux, et jeunes éternellement, la preuve: Besancenot ne vieillit pas.

    J'aime

  9. madame Suzanne, j’avais beaucoup de respect pour vous, vous m’avez habitué à mieux. Mais c’est vrai ? en plus, il est frisé ? oh, le pauvre… M’enfin, il pourrait être chauve que je m’en bats les coucougnettes. Ce sont ses méthodes que je n’aime pas. le physique, je m’en contrefous, ce n’est qu’un support quand on n’a plus rien à dire d’autre, nous sommes d’accord.

    J'aime

  10. antenne relais : cela ne m’aura pas échappé. La preuve que je ne suis pas si méchant… Là où lui n’en a fait aucun me concernant ! Quel dommage ! Mais le type est malin (plus que ses suiveurs…). CQFD.

    J'aime

  11. tu m’as oublié parmi les victimes 🙂
    ton billet que je viens de voir, m’a soudainement remonté le moral , je ne sais pas pourquoi . Les voix du seigneur sont impénétrables

    🙂

    J'aime

  12. @Joel : dans ce cas, reprends le flambeau et la chaîne… et fais la passer à qui tu voudras. Soit on laisse passer ses attaques,s es foutages de gueule ses sempiternelles dépréciations de nos idées, et on se laisse traiter d’abrutis, soit on agit. C’est le meilleur moyen d’éviter l’ulcère à l’estomac.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.