Kerviel, profession : lampiste

Ventrebleu ! Génial ! Le système a trouvé un coupable idéal… On va pouvoir lui coller tout sur le dos ! Il peut toujours faire appel… L’est pas de taille, le gamin ! >>>

Face à lui, l’hydre à onze têtes… j’ai nommé Le système bancaire.

Qui lui, n’a aucun état d’âme. Et ne se sentira jamais ni responsable, ni coupable… Même quand il escroque ses clients, tel que l’a prouvé cette affaire délictueuse.

A quand le procès des banques, pour que l’état (et donc les contribuables) puissent se voir enfin rembourser le coût de l’éclatement de la bulle spéculative créée par ce genre de pratiques,  qui n’est pas l’exclusivité de Monsieur Kerviel, mais qui selon toute vraisemblance constitue la résultante du comportement général de la hiérarchie des banques,  au niveau mondial ?

Tant que le triomphe de la cupidité ne sera pas limité par un garde-fous un peu plus clair, dont on voit mal qui cela peut être en dehors des Etats (et sur ce point, Mr Sarkozy s’est montré bien inefficace à moraliser le capitalisme… surtout en France ! Malgré ses fanfaronnades),  ce n’est pas une telle sanction, aussi lourde soit-elle, qui résoudra le problème.

Les vrais coupables, eux, courent toujours…

 

 

Pour aller plus loin… Les mots sont importants.