Les mariés, à la niche ! fiscale…

(source de l’illustration : le mariage de Sara et Simon, ici

//

Comme Elmone a été le premier à nous en informer aujourd’hui,  afin de réduire  significativement les déficits de la France, il était indispensable que notre gouvernement prenne une mesure courageuse, en allant par exemple frapper là où il y a de l’argent, et où ça fait mal… Chez les riches ? Vous n’y êtes pas du tout ! Chez les mariés ! Histoire de se faire encore plus d’ennemis un peu partout, dans toutes les couches sociales… On appréciera la beauté du geste.

 Et puis, voilà une décision équitable : elle touche tout le monde,  pas vrai ?  ! D’abord, ça leur apprendra à croire encore en cette vieille lune, le mariage… Pfff…  C’est si désuet, n’est-ce pas ? De surcroît, , on sera sûr qu‘ils se marieront enfin pour de bonnes raisons, et non pour des intérêts pécuniers aussi vils… Céti pas beau, l’Amour ?

 

..

5 commentaires

  1. Quand j’ai appris cela, ce matin, dans ‘Le Monde’, j’ai immédiatement modifié mon annonce sur e-darling :
    « Cherche union libre et désintéressée, mariage exclu, le dénicheur venant de trouver une nouvelle combine. »

    D’un autre côté, ce que vous ne comprenez pas, enragés que vous êtes, c’est que notre gouvernement, le gouvernement du peuple réel, veut relancer le commerce et nous faire partager la croissance.

    En ce moment, la plupart des mariages ont lieu en juin ou en juillet (l’amour n’empêche pas de garder raison).
    Surcroît de travail pour les maires et les prêtres (lesquels enchaînent directement sur les conséquences de la canicule, en association avec les travailleurs aux funèbres pompes – les cadences infernales, quoi !).
    Lourds problèmes de gestion chez les tailleurs et les traiteurs.
    Désorganisation des systèmes d’emploi du temps : en mai, jours fériés à rallonge, en juin, le mariage de la belle-soeur, en juillet, c’est le beau-frère, en août, c’est la grand-mère qui ne supporte plus la chaleur.

    Il faut ré-par-tir la consommation.

    Désormais, on pourra se marier, sans bousculade, de janvier à décembre, ce sera le même prix.

    Ce n’est pas tout.

    Il y a les rythmes scolaires.

    Le projet est en cours.
    (Non ! pas le projet bête en cours ! vous ne pensez qu’à ça !)

    Il faut diluer (c’est la répartition des richesses) les périodes de vacances scolaires.
    En été, on n’arrive plus à nourrir les 2 à 300 gourmets de fine cuisine qui se présentent à chaque service, les pieds dans l’eau.
    En hiver, la neige fond sous la chaleur humaine, les plâtriers gâchent, la fondue se fige.

    Pour une fois qu’un gouvernement a une idée de génie, vous contestez !

    Notre gouvernement, le gouvernement du peuple réel, n’a qu’une priorité : la famille.
    Le divorce étant également déniché, on ne verra plus de ces drames qui affectaient deux mariages sur trois.

    Un Travail mieux récompensé, une Famille enfin stable, une Patrie plus riche !

    On ne conteste pas la tradition.

    [ce long commentaire a failli paraître en article]

    J'aime

  2. la suppression de l’avantage fiscal des nouveaux mariés va rapporter 500 millions par an.

    C’est à dire un peu moins que ce que coute le bouclier fiscal.

    Le gouvernement fait donc un choix clair : privilégier les copains de Sarko au détriment des jeunes couples qui se lancent dans la vie.

    Merci Sarko !

    J'aime

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.