≠Woerthgate : l’essentiel est ailleurs…

  Parfois, le poids du silence est bien plus fort que celui des aveux… et des révélations médiatiques à rebonds qui lassent.

  …quant au dossier des retraites, et sa concomitance fortuite avec celui de l’affaire Bettencourt, rassemblés en un seul point de convergence incarné dans la (bien seule) personne tant décriée (à juste titre),  de Mr Woerth, quelqu’un s’est-il déjà demandé pourquoi ce gouvernement en général, et Sarkozy en particulier, refusent de le lâcher malgré les évidences… Et la pression médiatique (et maintenant des syndicats) de plus en plus forte ?

 Et si la raison profonde de cet attachement personnel était à rechercher dans une certaine collusion difficilement avouable entre (les) Sarkozy et Laurence Parisot, dans tout ce qu’elle représente ?

 Pour moi, le dossier des retraites est déjà effectivement bouclé, à peu de choses près¹, par des puissances dominantes soudées entre elles de manière souterraine par une certaine idéologie, et des réseaux d’influence qui les lient, pieds et poings, sans autre issue que de se taire… Ou agir.

 Les masses laborieuses feront-elles le poids, en utilisant les seuls moyens démocratiques à leur disposition actuellement ?

 Je n’en suis plus très sûr…

 Et comme c’est pour elles que je me bats, et combats², je dis, aujourd’hui, face au cul de sac sociétal dans lequel nous nous retrouvons :

Révolution !

 

¹ On ne laissera aux syndicats et autres « partenaires sociaux » selon la terminologie politiquement correcte (mais littéralement risible) que des miettes de négociation comme le dossier de la pénibilité, qu’on refuse déjà d’étudier par domaines d’emploi, mais au cas par cas, laissant la responsabilité (dixit UMP) d’étudier tout cela aux branches professionnelles, et en leur demandant en amont (avec compensations financières de l’Etat, bien entendu… ) de réduire significativement les risques et le niveau de pénibilité…. Comme si celui-ci pouvait s’étudier sur une échelle de 1 à 10 comme celle de Richter. Totalement absurde. La pénibilité physique, peut-être, et encore…  Mais celle dont je parlais hier,  plus impalpable ?

 On conviendra avec moi que cette dernière risque de laisser place à l’arbitraire…

 ²…ou me bats comme un con ( c’est selon les jours et l’humeur),   contrepèterie facile en hommage solidaire à Cpolitic mon ami en blogosphère,  injustement attaqué par Mister J., donneur de leçon péremptoire qui n’aime que les siennes et surtout pas celle des autres…

 

Bookmark and Share

5 réflexions sur “≠Woerthgate : l’essentiel est ailleurs…

  1. Balle de menteur

    Que celui qui n’a jamais trompé personne trempe son pain dans ce bol ! Pas de bol !
    Ah ah ah !!! Juste un ras-le-bol, camarades !
    Parce que nous mentons même quand nous n’avons aucune raison de mentir.
    En se disant que le mensonge c’est le B.A.BA du débat politique.
    Le bluff est nécessaire parce qu’il n’y a pas de politique sans surenchères.

    Que s’est-il passé à l’UMP lors de cette université automne-été ?
    On dirait qu’ils ont oublié la crise et occulté tout ce qui les divise.
    Comment vous le dire sans vous le dire tout en vous le disant :
    Ce qui nous dérange, ce n’est pas qu’ils nous mentent
    Mais qu’ils se mentent entre eux…c’est très étrange comme sentiment.

    http://www.tueursnet.com/index.php?journal=Balle%20de%20menteur

    oh les mecs ! On freine les conneries, je vous croyais plus professionnels!

    J'aime

  2. Bonjour, en grande partie, je suis d’accord avec votre billet, pour appuyer la reforme des retraites, à écouter et à faire diffuser l’excellente émission de Daniel Mermet Là-Bas si j’y suis avec le sociologue Bernard Friaut, qui dans un langage simple et explicite nous démontre le grand scandale de cette foutue réforme !!!!!!

    J'aime

  3. Emission du 2 Septembre 2010 la-bas si j’y suis Daniel Mermet FRANCE INTER de 15 h à 16 Heures ( émission à édcouter ou à podcaster car émission comme on dit DANS LE LANGAGE JOURNALISTIQUE (dixit Frédéric Pommier) INCONTOURNABLE, mais là l’adjectif n’est pas galvaudé !!!!!!

    J'aime

Les commentaires sont fermés.