Woerth, le vampire de nos retraites

(je sais, ceci n’est pas un vampire !)

Histoire de jeter à la figure tout le mépris que ce gouvernement a pour ceux et celles qui triment et (de moins en moins hélas…) votent, voilà que j’apprends avec stupéfaction à l’occasion du premier jour de débats sur la réforme des retraites que ceux-ci vont se dérouler à huis clos. Même l’UMP s’en émeut (c’est pour dire !), pendant que l’inénarrable¹ Monsieur Woerth continue de vouloir avoir raison seul contre tous… en pratiquant le dialogue social a son étrange façon !

Un certain Lionel Tardy, Député UMP de Haute-Savoie (les montagnards sont !) va même jusqu’à s’épancher sur Rue 89 en disant tout le mal qu’il pense, à juste titre, de cette façon de faire la démocratie : dans le noir…

je fais là allusion à cette aussi belle que pertinente citation d’Agnès, du Monolecte , sur Twitter :  » la fausse démocratie est un vampire qui a peur de la lumière »…

Effectivement, le vampire se montre aujourd’hui sous son vrai jour, juste après l’affaire Bettancourt… ça la fout mal !

Et maintenant, on fait quoi ? On se résigne en jouant avec le simulateur² de retraites du Ministère ?

Ou on se retrouve ici, en attendant le 7 septembre ?

..

..

Post-Scriptum : Agnès, si tu me lis, merci de rectifier si ce n’est pas de toi et de m’en donner la source, pour moi et ceux qui me lisent, histoire de parfaire notre culture… Sinon, et bien.. bravo ! Et merci).

..

¹ clin d’oeil à Olivier Bonnet, de Plume de Presse, à propos de l’adjectif avec lequel il a eu quelques petits ennuis résumés ici

² merci à Jaheb pour la trouvaille…

Bookmark and Share

..