Journalistes, debout !

Aujourd’hui, mon humeur est à l’indignation et au ressentiment profond face à une classe politique qui ne sait plus garder ni son sang froid, ni le sens des valeurs communes, comme il conviendrait à ceux et celles qui nous gouvernent, dont on attend tous davantage d’exemplarité… L’époque me semble-t-il en a éperdument besoin…

Pourtant,  force m’est de constater, comme tant d’autres, que tel n’est plus le cas…

Dernier exemple en date, cette ignoble série d’attaques des ténors de la majorité contre le site Médiapart, qui prolonge elle-même un mépris affiché depuis bien longtemps par le chef de l’état lui-même envers le journalisme en général, et Internet en particulier, un média comme un autre… Peut-être un peu moins contrôlable, au grand dam de tous les pouvoirs.  Et pour la plus grande joie de tous les électrons libres que sont en puissance les blogueurs. Et des citoyens à part entière, n’en déplaise à Mr Sarkozy.

Je tiens donc formellement  à  m’associer  à l’indignation légitime, voire à crier, même si tout le monde s’en fout (ah non, pas tout le monde)  que je trouve particulièrement indigne dans une démocratie d’assister à de tels propos de la part d’hommes (et même de femmes !) d’état à propos de (vrais) journalistes, quitte à pratiquer le révisionnisme historique, l’inversion des valeurs, et la pratique si usuelle dans une certaine droite  (la même que celle qui parle de « racisme anti-blancs ») de ce que je qualifie de contre-réthorique :

Sur RTL,  Xavier Bertrand a dénoncé « un site qui utilise des méthodes fascistes à partir d’écoutes qui sont totalement illégales (…) ».Suite à ces propos insultants, Edwy Plenel a d’ailleurs décidé de porter plainte en diffamation (source AFP).

Christian Estrosi a comparé le site internet Médiapart à « une certaine presse des années 30« . (en référence à une période dont l’affaire Stavisky n’est pas sans analogies avec la nôtre… sauf qu’il s’agissait d’attaques venant de…  l’extrême-droite !).

Nadine Morano évoque également des « méthodes fascistes de sites internet » et une « collusion politico-médiatico-trotskyste« . Il semblerait qu’elle avoue là son inculture à la fois linguistique et historique puisqu’il n’est pas inutile de lui rappeler que le fascisme, malgré l’appellation de « national socialisme » qui lui est historiquement apparentée et qui aura dû créer en elle une certaine confusion mentale était bien à l’origine… de droite ! (Comme la référence populaire de l’UMP ? )

Quant au PS, elle en dit qu’ »avant il était inutile, maintenant il devient nuisible. Quand on utilise ces méthodes de chasse à l’homme on n’est pas digne d’être un parti de gouvernement« , a-t-elle ajouté.

« Je suis choqué quand vous dites que c’est un site d’information. Ce n’est pas un site d’information, c’est un site de ragots, de déclarations anonymes« , a également déclaré Nadine Morano, secrétaire d’Etat à la famille (et accessoirement reine des dance floors).

– « Ce ne sont pas des journalistes » a répété bêtement le vice-président du groupe UMP à l’Assemblée, Jean Léonetti, sur France Info…  Ben si,  raté, Mr Léonetti  et Madame Morano !

– Et quant on voit Nicolas Sarkozy lui-même s’en prendre ouvertement à l’ancien directeur de la rédaction du Monde, devant les députés du « nouveau centre », on peut craindre le pire…

Que l’UMP attaque la presse en ligne avec une telle violence sans craindre le recours systématique et organisé à l’amalgame historique, voilà qui ne peut que nous faire présager du pire. Et pour paraphraser Didier Porte (cf. citation ci-contre) :

« Un pouvoir qui s’en prend à ses humoristes et à journalistes est un pouvoir aux abois ».

Car pour  quelqu’un qui voudrait une « république irréprochable », nous sommes loin du compte… Peut mieux faire !

Le bas peuple que nous sommes devrait-il  ainsi toujours se contenter de tous ces « journalistes couchés » que nous livre si complaisamment et à profusion l’époque ? Au plus grand mépris de la liberté d’expression et de la pluralité des sources, de plus en plus menacée par la concentration des pouvoirs ?

J’invite donc toutes celles et ceux qui sont également outrés par de tels propos de la part de celles et ceux qui sont sensés nous représenter (de plus en plus mal…) à se manifester en arborant ostensiblement leur soutien à Médiapart en affichant sur leurs blogs, leurs voitures, leurs vêtements, et en tout autre endroit qu’il leur plaira en respectant la législation, le petit logo ci-dessous, par exemple.

Je soutiens

la liberté d’information

Pour la défense de la liberté d’expression et d’une certaine idée du journalisme… sur Internet ou ailleurs.

 La suite au prochain épisode de … « Notre démocratie est en train de pourrir par la tête »

Résistance !


Bookmark and Share

Advertisements

8 commentaires

  1. @Jeandela XR : des liens vers eux ? ah bon, yen avait ?
    @Joel : le lien vers ton blog ne fonctionne pas. Pourrais tu réparer ça, que les lecteurs ne soient pas obligés de chercher ? Merci pour toi.

  2. Qu’est-ce qu’il y en a des journaleux qui se couchent devant mon cher et adoré Sarko…Et chez vous il y en a combien ?

  3. Que va dire Sarkosy pour sauver le soldat Woerth lors de son discours le lundi sur France 2 ?
    La morale n’est pas une valeur
    L’amitié en est UNE
    Quand on aime celui qu’on a choisi.
    La politique n’est pas une valeur
    La Fraternité en est UNE
    Quand on aime celui qu’on n’a pas choisi.
    La vérité n’est pas une valeur
    La sincérité en est UNE
    Quand on est celui qu’on paraît.
    Quand je lis le moindre canard aujourd’hui
    Je ne vois qu’une morale qui dégouline
    Sur fond de règlement de comptes
    Nous nous dénonçons les uns les autres : Vice… Police… ou Malice ?
    Parce que nous confondons investigation journalistique et investigation juridique.
    Laissons le droit à l’endroit et prions les médias de percer plutôt le secret de l’envers…
    Et si nous voulons vraiment être sincères, sauvons le soldat Eric Woerth qui a peut-être moins saisi que d’autres ce que c’est qu’un conflit d’intérêt mais qui semble dire à ceux qui refusent de l’entendre ; que ce conflit n’a aucun intérêt pour sa personne en particulier.
    Et que la Presse serait plus inspirée si elle lavait ses machines, plutôt que de se prendre pour une machine à laver.

    http://www.tueursnet.com/index.php?video=Balle%20de%20canard

Les commentaires sont fermés.