La racaille, c’est lui !

Le cri de la vierge effarouchée qu’est l’UMP le soir au fond des bois, aux abois, n’empêche pas un citoyen lambda de penser… Rouge !

Oui, le Système Sarkozy est corrompu !

Qu’une chose soit claire une fois pour toutes, pour ceux et celles de mes lecteurs qui ne le sauraient pas encore, je n’aime pas, mais alors pas du tout Ségolène Royal. (voir notamment  ici, et ici, et encore ici). En effet, comment miser encore sur un pareil cheval, qui par sa défaite cuisante nous a légué ce tyran en 2007 ?

Pourtant, force m’est de lui accorder que  l’une des raisons pour lesquelles elle m’est antipathique représente également une qualité (l’envers et l’endroit d’une même médaille, autrement dit…) : son goût à mon avis excessif pour la publicité et la communication. Et cette fois, elle a fait mouche. Et celles du coche n’ont pas manqué de se sentir visées. Et c’est tant mieux.

Car ce qu’elle a dit là sur TF1, emblème sarkozyste de la télévision de propagande d’une certaine élite politico-économique très représentative de ses propos sur la corruption, bien d’autres le pensent tout bas, moi le premier. Et le fait que quelqu’un le fasse savoir en haut lieu ne m’est pas désagréable, bien au contraire. Et même plutôt jouissif.

Oui, nous sommes de plus en plus nombreux à penser que ce système est corrompu, qu’il y a de plus en plus d’affaires qui viennent bien tristement l’illustrer, et que ce gouvernement a perdu le sens de l’intérêt commun, comme je l’ai déjà écrit ici dans d’autres billets à maintes reprises, par delà les querelles partisanes. Que nous ayons un gouvernement de droite ne me choque pas particulièrement, j’en ai connu d’autres.

Mais que celui-ci se comporte de manière si indécente en maintes occasions puantes (développées ici grâce au Nouvel Hermès) ), sans même parler du « woerthgate », voila qui est inacceptable, ceci d’autant plus qu’il ne se donne même plus la peine de se cacher… Arguant si (trop) souvent de l’argument du plus fort.

Ainsi, les cigares de Christian Blanc, au parfum âcre de république bananière, pour seul autre exemple, et  l’imbrication du sport professionnel dans les affaires d’état, ou cette scène aberrante dans laquelle le chef de l’état s’immisce dans les affaires du Monde

J’ai beau donc, pour conclure, ne pas aimer la sorcière du Poitou, qui a le grand tort selon moi de privilégier la com au discours de fond (et d’être un peu trop libérale à mon goût…), je ne pouvais que réagir face aux propos insupportables du chef de l’UMP, qui va jusqu’à la comparer à une autre égérie, mais du  FN :

Jean-François Copé, chef de file des députés UMP : « Cela rappelle les propos haineux de Marine Le Pen. Ségolène Royal a grandi à l’école de (François) Mitterrand, une période où il y avait quelque connexion objective entre le PS et le FN, on retrouve ça aujourd’hui. Quand le PS joue à la haine, c’est une bonne façon de faire monter le FN. Il ne l’oublie pas et il regarde cela avec beaucoup d’intérêt. » (Déclaration à France Info)

Ces scandales à répétition du gouvernement, ce n’est pas Madame Royal qui les a inventés, ni le PS, ni la gauche. Pas plus que le sentiment de plus en plus populaire selon lequel notre société politique pratique un peu trop le mélange des genres.  N’en déplaise aux sarkozystes : nous sommes nombreux, et vous êtes seuls, à présent.

A quand un grand coup de pied dans cette fourmilière ?

2 réflexions sur “La racaille, c’est lui !

  1. Ségolène Royal ne laisse jamais indifférente et malgré quelques bourdes elle arrive à faire mouche très régulièrement pour titiller Sarkozy. Et vu les réactions c’est une nouvelle fois réussi !

    J'aime

  2. Balle du Président
    C’est notre président qui a donné le ton : « Casse-toi pauv con »
    Et il a raison parce que cette insulte équivaut à un slogan.

    Celui qui loue un avion pour un rendez-vous qu’il s’est donné à lui-même. On ne peut pas le laisser dire qu’il ne sait pas ce qu’il fait. Sans lui répondre :« Casse-toi pauv con » : L’insulte équivaut à un savon
    Celui qui fume des cigares hors de prix sur le dos de la République et qui crée en même temps une confusion entre fumeur et fumier, on peut lui reprocher de nous enfumer avec notre argent.
    « Casse-toi pauv con » : L’insulte équivaut à un bâton
    Quand la femme la plus riche de France emploie la femme d’un ministre haut perché avec les soupçons de connivence que l’on sait, lequel des trois a droit à la nouvelle devise de la nation : « Casse-toi pauv con » : L’insulte équivaut à une question.
    Maintenant si quelqu’un se présente à vous en prétendant être tout blanc, pour ne pas passer pour un con, vous êtes dans votre droit de lui dire : « Casse-toi pauv con » surtout s’il a refusé de vous serrer la main : L’insulte équivaut à un diamant.
    Il ne faut pas se fier aux transparences. Parce que les chevaliers de la vertu sont autrement plus répugnants que les marchands d’illusions.

    http://www.tueursnet.com/index.php?video=balle%20du%20president

    J'aime

Les commentaires sont fermés.