aux actes, citoyens !

S’il ne devait y avoir qu’un seul argument qui devrait me  suffire pour clouer définitivement  le bec à la fois aux sarkozystes primaires,  aux droitiers confirmés ou même à certains pseudos-gauchers  libéraux contrariés, ce serait celui-ci, que je viens de glaner dans l’édito de Jean-Claude Mailly, secrétaire général de FO :

 » En Février de cette année, la Ministre de l’économie (herself !) a axé sa communication sur la suppression de la taxe professionnelle. Et pour illustrer son propos, les services s’étaient livrés à une simulation sur douze entreprises de secteurs et de régions différentes. De fait, le gain net d’impôt représente, pour ces entreprises, entre 11 % et 53 % du versement 2009. […]

[…] Mais pour les salaires, c’est une autre mesure qui est appliquée. Ainsi, les indemnités journalières versées aux victimes d’accident du travail seront soumises à l’impôt, comme les indemnités journalières de maladie, ce qui revient donc à imposer le montant des cotisations sociales. Par ailleurs, les critères de calcul pour la prime pour l’emploi ne sont pas revalorisés  et l’acompte forfaitaire de 400 euros est supprimé. Quant à la demi-part supplémentaire dont bénéficient les parents isolés, (célibataires, veufs, divorcés…) ayant des enfants à charge, elle ne bénéficiera plus qu’à ceux qui auront vécu au moins cinq ans seuls en élevant leurs enfants.

On le voit, deux poids, deux mesures. […]

Mais quand diantre mes compatriotes se soulèveront-ils face à tant d’injustice si criante et intolérable ? Quand cesseront-ils de prendre leurs vessies pour nos lanternes ?

Assez de parlotes, aux actes, citoyens !

Résistance ! au capitalisme triomphant, qui n’a non seulement pas retenu les leçons de cette crise financière mais en  a même profité de manière éhontée !

12 réflexions sur “aux actes, citoyens !

  1. @dpp : pas d’accord : seulement si nous ne nous battons pas, n’inventons pas de nouvelles formes d’actions…

    Ainsi, déposer ses impôts collectivement sur un compte bloqué et dédié…

    J'aime

  2. Quand je pense que certains disaient , ( parmi les leftblogs ) que y’avait rien de tel que les urnes .. on voit le résultat, malgré la branlée !

    Se battre , oui , mais comment , et avec qui ? .. Dans ce pays amorphe .. si quelqu’un a la formule pour sortir le peuple du comas , je suis partant ..

    Gréve illimitée .. bien sûr , mais vu l’état des syndicats

    Cordialement

    J'aime

  3. [URGENT]

    Lancée lundi dernier, la “Campagne contre l’Europe Totalitaire – Pour la Liberté et la Démocratie en Europe” connait un succès inattendu et particulièrement encourageant.
    Mais cette Campagne ne sera qu’un coup dans l’eau si nous n’arrivons à la diffuser de façon encore plus massive, si nous ne nourrissons pas l’élan de son expansion.
    C’est pourquoi je vous demande, vous blogueurs qui diffusez l’information libre, vous qui représentez des opinions alternatives, vous qui par votre réactivité assurez une lutte permanente contre la désinformation, je vous demande d’apporter votre soutien à la Campagne contre une Union Européenne dont vous avez été parmi les premiers à cerner le caractère fondamentalement antidémocratique et à percevoir sa dérive totalitaire.
    Comme moi, vous savez que votre pouvoir de diffusion est considérable, et que ce pouvoir peut contaminer l’ensemble de la société civile, si nous nous en donnons les moyens.
    Alors, n’hésitez pas à écrire des articles autour cette campagne, n’hésitez pas à relayer son Manifeste, et surtout n’hésitez à nous contacter pour apparaitre sur le site, dans la liste de ceux qui soutiennent cette grande Campagne !

    Vincent Vauclin

    Voici les codes html à insérer, pour revendiquer votre soutien à la Campagne :

    Bannière :


    Logo :


    ___________

    http://europe-totalitaire.com

    J'aime

  4. Je viens de calculer mon impôt, avec le simulateur de gouv.fr, pour 2010 (revenus, quasiment inchangés, de 2009) et la version 2009 (pour les revenus de 2008), toujours disponible.

    La somme double, ce qui se comprend à la lecture de la citation avec ligne verticale à gauche, qui m’a fait faire cette recherche. La loi est de décembre 2009. Le contrôleur m’avait annoncé la note en mai. Je vais tout de même retourner la voir (oui, c’est une femme, je refuse de dire une contrôleure, pourquoi pas contrôleuse ou pétroleuse), elle est très aimable, tout à fait compétente, et puis ma déclaration, c’est trois lignes, même avec les dons – je ne donne pas encore à GdeC…

    Quand je dis qu’ILS en pondent une par jour, et je ne veux pas bloguer (ou rouler) pour des gens qui se foutent de notre gueule (et qui nous roulent).

    Encore heureux, pour le moment, les pensions de retraite ne sont pas réduites d’autorité et de 25% (je ne parle pas de la baisse due à l’inflation – comme ‘il’ disait : vous avez aimé Maastricht, vous allez adorer l’euro — il n’était pas le seul à le dire).

    GdeC, toute crédibilité acquise, une fois de plus, mais si tu pouvais nous parler d’autre chose… laisse-nous dans notre ignorance 🙂

    J'aime

  5. Est-ce qu’il y a quelqu’un qui peut nous sortir de ce pétrin ?
    Ni communiste, ni socialiste, ni UMPiste, ni Modemiste, ni Front Nationaliste etc, etc…
    Juste un français quoi ! Avec des idées claires, des objectifs précis notamment nous sortir de l’Union Européenne, de l’OTAN et de la Finance pourrie qui nous écrase….!!
    Si vous avez des idées, merci pour les réponses !

    J'aime

  6. Schrouki,
    un ni… ni… ni… et Français, ça se fait rare.

    Il y en a un dont la femme a été taxée d’une amende parce qu’elle est habillée en niqab… en voiture… depuis neuf ans.
    On ne l’avait pas remarquée, c’est juste une coïncidence.

    Donc, le mari a des maîtresses. Un vrai Français ne le reconnaîtrait pas. Ses maîtresses ont eu des enfants dont il est le père et qu’il a reconnus – c’est permis depuis pas mal d’années.

    Je ne dis pas que c’est bien, mais si la femme, l’épouse, n’est pas jalouse, c’est de l’ordre (non, pas moral) de la vie privée.

    Et l’élégante, parce que je trouve le niqab très élégant (un peu fashion, mais au moins ce n’est pas de la peau d’une bête écorchée vive par Karl Lagerfeld – parce que c’est comme ça qu’on récolte la fourrure, autrement ce n’est pas bon), l’élégante, si on ne voit pas ses lèvres quand elle parle, elle n’a pas sa langue dans sa poche.

    Bref, le mari est menacé d’être déchu de sa nationalité française.

    Bon dieu ! mais c’est bien sûr !
    Comment peut-on renvoyer ‘chez eux’ tous ces bougnouls français ?
    C’est vrai, ça ! il faudrait leur retirer la nationalité française !

    Eh bien, c’est possible !
    Hassan Cehef, c’est possible.
    http://video.pour-eux.com/video-Les-nuls-Hassan-Cehef-c-est-possible!-1846.html
    La vidéo est ici incomplète, ailleurs elle a été censurée pour « contenu non conforme ».

    GdeC, t’as un plan B ?

    J'aime

  7. c’est quoi ce cirque ici je m’absente pendant deux jours de mon blog et je retrouve un chaos de commentaires dont le dernier parle de niqab ? Il est où le lien, Libellus ? je ne comprends pas tout… Quel est le rapport avec la politique économique française, la redistribution des richesses, les impôts tout ça tout ça, hein ?

    Ceci dit je suis d’accord quant au Ni ni… Il va falloir savoir se positionner un jour, Mister shrouki

    @Lou : merci pour la démonstration bien concrète. CQFD.

    J'aime

  8. Je vois, GdeC, que tu ne t’es pas mépris.

    Pour le niqab, je maintiens l’élégance. Dans un récent court dialogue (fictif), je fais dire à l’une de mes fictives : oui, le GIGN, ce sont ceux qui sont en niqab (photo à l’appui). Son amie lui répond qu’ils ont le droit, eux. Ah oui, dit la première, c’est parce qu’ils ne sont pas… (je n’ai pas écrit ‘arabe’, mon personnage a été interrompu).

    Tu vas voir comme je suis naïf.

    Je me faisais fort de démontrer que le programme du Front National (en 2002, est-ce que ça a changé ?), promettant de renvoyer dans leurs foyers nos 10 millions d’étrangers, était mensonger.
    En effet, il y a en France environ 1 million d’étrangers (qu’on soit indulgent avec mon à-peu-près), des étrangers dont on ne pourrait se passer qu’en fermant les hôpitaux, les centres de recherche et quelques amphithéâtres universitaires.
    Il reste plus ou moins 100.000 clandestins, dont certains qu’on trouve parce qu’ils ne se cachent pas et parce qu’ils inscrivent leurs enfants à l’école et qu’ils ont un emploi – ils n’ont pas tous les papiers, et les papiers, c’est important dans la vie : – (
    Et les autres ? ils sont Français. Comment les déloger ? en leur retirant la nationalité française. Comment ? si ce sont des hommes mariés qui ont des maîtresses et qui ne sont pas Français de lointaine origine, il faut les virer.

    Non ! non !!! je n’ai pas parlé de LUI ! il y a étranger et étranger, on ne peut pas confondre.

    Autrement, je ne connais pas Monsieur Niqab, je ne me mêle pas de sa vie privée.

    J’observe. J’observe qu’ils ont trouvé.

    Je ne suis pas d’accord pour l’octroi de territoires francs aux ‘diversitaires’ engagés dans des trafics aussi illicites que stupéfiants. Je ne suis pas d’accord pour qu’on s’attaque à des gens qui s’habillent comme il leur plaît – à condition que cela leur plaise vraiment. Mais je ne serais pas contre l’interdiction des baskets sans lacets, des casquettes de rappeur à l’envers ou des capuchons par dessus un bonnet.

    Bon, je suis d’accord, je ne viendrai plus polluer.

    Merci de ta confiance, GdeC – et tu peux toujours faire une explication de texte en délayage pour certains lecteurs — ça m’arrive sur d’autres sites.
    : – )

    J'aime

  9. OK, merci pour vos réponses
    C’est super, on avance bien
    Je pense que dans dans 10000 ans on en sera encore à peu près là
    Allez, à plus tard peut-être !!

    J'aime

  10. Je comprends bien ton impatience, Schrouki, mais si, en 2003, les syndicats de professeurs qui avaient appelé à manifester en 2002 pour voter Chirac, n’avaient pas interrompu une grève, largement suivie depuis le mois de mai pour protester contre la contre-réforme des retraites, et cela au prétexte que les examens approchaient et que les professeurs-examinateurs avaient bien besoin (ce qui est faux !) d’un supplément pour leur vacances, on n’en serait peut-être pas là.
    On ne refait pas l’histoire, ni en une seconde ni en 10.000 ans.
    Pessimiste, comme l’homme révolté.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.