Bienvenue en Sarkozie… Pays des (non) droits de l’homme. Et de l’enfant.

Interpellation arbitraire d’un jeune père bosniaque

Une enfant de 2 ans voit son père partir avec la police avant d’être laissée seule !
Le Réseau d’Education Sans Frontières de Thionville s’élève contre l’interpellation arbitraire d’un demandeur d’asile, d’origine bosniaque, dans des conditions irrespectueuses des droits de l’Homme et du Citoyen.

En effet, le 29 Avril à 10 h 45, la Police de l’Air et des Frontières a procédé à l’interpellation à l’intérieur de l’hôtel et ce, après des contrôles successifs.

Cette interpellation s’est déroulée devant sa jeune enfant, tout juste âgée de 2 ans, enfant déjà traumatisée par de multiples interpellations et un internement avec ses parents au Centre de Rétention Administrative (CRA) pendant 6 jours au mois d’octobre 2009.

Les forces de l’ordre ont laissé l’enfant seule, sans sa maman qui avait un rendez-vous médical, ce qui est contraire à l’article 2 de la Convention Internationale des Droits de l’enfant, dont la France est cosignataire.

Ce cas n’est pas isolé, de nombreuses infractions au respect des droits de l’Homme se déroulent chaque jour sur notre territoire.

Nous appelons la population thionvilloise à empêcher que de tels actes se reproduisent dans un pays censé respecter les droits de l’Homme, de la Femme et du Citoyen et de les dénoncer chaque fois qu’elle en est témoin.

Pour tout contact :

RESF Thionville    4, Rue des Près de Brouck . 57100 Thionville

RESF-THIONVILLE@hotmail.fr

RESF Moselle

http://www.educationsansfrontieres.org

Dimanche 2 mai:

Depuis « l’enlèvement de son papa » par la PAF, la petite Amina est très choquée :  Depuis jeudi vomissements, diarrhée et refus de manger. Samedi la petite a été atteinte de fortes diarrhées avec refus de boire et de manger.  Elle a perdu 2, 7 kg. Vers 22 h 30, deux personnes de RESF ont fini par emmener la maman avec l’enfant à l’hôpital. La petite a été mise sous sous perfusion.

Le papa redoute particulièrement un retour en Bosnie où dit-il sa famille ne pourra vivre en sécurité tout comme par le passé : en témoigne l’état de santé de sa femme et de sa fille suivies régulièrement sur la plan médical en France.

dimanche 2 mai 2010.


Faire connaître cet article

Partager

Une réflexion sur “Bienvenue en Sarkozie… Pays des (non) droits de l’homme. Et de l’enfant.

  1. Et il faudrait être fier d’être français ….quoi que je n’ai jamais compris ce que celà voulait dire ! …ce sont je suis sûr c’est que ces gouvernants ne me représentent pas , dans l’idée de ce que je me faisais de ce pays , et que Charles Trenet appelait  » douce France « 

    J'aime

Les commentaires sont fermés.