Bonnet rose, bonnet vert : même bonnet.

Le deuxième tour des élections régionales me laisse perplexe. Pour l’une des premières fois de ma vie, mon aptitude à trancher, décider, analyser, rationaliser et tailler dans le vif (à grands coups de machette s’il le faut) me laisse pourtant sans voix(e)…

Car pour quelqu’un qui a quitté le parti socialiste et qui sait très bien pourquoi, la perspective de revoter pour lui me  fait je l’avoue un peu mal au ventre…

Ceci d’autant plus quand on n’est pas vraiment sûr qu’ Europe  Ecologie, qui s’est allié ici comme ailleurs avec le PS,   soit vraiment de gauche, et que ses bases idéologiques soient vraiment différentes de celles du PS…

Le seul argument qui pourrait me convaincre de voter pour la liste PS (Masseret en Lorraine) Dimanche serait éventuellement le risque que l’UMP s’allie au FN,  ce qui ferait courir un risque démocratique inacceptable à ma région.

Mais ce coup là, on me l’a déjà  fait en 2002…

Et quand on voit ce que cela a donné  (un boulevard pour Sarko),  je ne suis pas encore franchement convaincu…

Et dire que les votes blancs ne sont pas considérés à leur juste valeur de protestation…

Dommage…

Contribuer à consolider un parti qui n’a jamais rien fait pour rompre avec le capitalisme, et avec le projet de société libérale qui s’est si bien porté entre le PS et l’UMP (qui comporte tant de transfuges du PS, ce qui n’est pas du tout le fruit du hasard), voila qui me déplait au plus haut point.

Car je ne suis pas une girouette, et ma ligne directrice n’a jamais cessé d’être en totale opposition avec ce projet de société libérale qu’il s’agit de changer. Et voter Dimanche pour le PS ne saurait aller dans ce sens.

D’où le risque à mon humble avis d’un taux d’abstention encore plus fort que celui de Dimanche dernier,  hélas.

Que propose-t-on en effet comme alternative sociétale crédible à nos concitoyens ? Cela se réduit de plus en plus, objectivement,  à la portion congrue… Si cela ne se nomme pas tomber de Charybde en Scylla !

Résistance !

18 réflexions sur “Bonnet rose, bonnet vert : même bonnet.

  1. Ben moi j’ai pris ma décision, je n’irai pas voter dimanche.
    Dans ma région, au second tour j’ai le choix entre: Frêche, l’UMP et le FN.
    Entre la peste, le choléra et le typhus, quoi !
    Donc je reste chez moi, parce que je refuse de jouer à un jeu de cons.
    Oualà…

    J'aime

  2. Voilà pourquoi un scrutin vraiment proportionnel serait plus démocratique… cela éviterait ce genre de situations et les petits arrangements entre appareils.

    J'aime

  3. « Rose bonnet, bonnet vert » c’est sûr, mais encore une fois, nous voterons CONTRE, pour éviter le pire (pour ceux qui comme moi n’assumeraient pas l’idée d’avoir pu rester immobile face au pire). De toute les façons, l’autodestruction du capitalisme est en cours; mais le processus est lent.
    Mektoub.

    J'aime

  4. je me sens nettement moins seule en passant par là , venant de chez JOEL, je refuse categoriquement de voter pour le ps qui n’a de socialiste que le nom.au 1er tour , en renâclant j’ai voté front de gauche, car je subodorais ce qui allait ensuite se passer!!cqfd mais, bon dieu ne peut on un jour être clair, et même si on doit y perdre quelques plaçous se rendre compte que la vraie gauche (si elle existe!)n’a pas intérêt a se vendre a des traitres !!!!!!cette vraie gauche mettrait du temps a remonter la pente toute seule , mais au moins elle serait digne et en accord avec des principes révolutionnaires.Il y a des années que j’enrage a voir un pc ramper devant le ps, et maintenant le front de gauche fait la même chose , qu’ils aillent tous se faire fou……de toute manière pour les européennes ‘on’ n’a pas tenu compte de mon bulletin donc a quoi bon ?????

    J'aime

  5. Sans esprit de polémique, la situation est différente en Lorraine et en Auvergne, Joel… 🙂

    C’est vrai qu’en Lorraine la situation est particulière..

    Je te dirai qu’en IDF, les élus PG ne devraient pas participer à l’exécutif, les principaux points du programme n’ayant pas été repris dans le programme de la liste unitaire. Donc fusion technique avec EE et PS pour battre l’UMP ce qui n’est pas négligeable dans la période actuelle, mais sans se compromettre à des politiques locales d’accompagnement de la politique libérale.

    J'aime

  6. Moi, pour la première fois, je m’apprête à voter blanc pour rester conforme à mes principes… et cela me coûte, sachant que ce vote sera considéré comme nul. Alors qu’à mes yeux ce vote là a bien plus de sens que d’autres votes d’abandon aux partis désespérément institutionnalisés… Quant au front de gauche… j’ai l’amer sentiment qu’il m’a autant trahi que le ps autrefois… à s’allier ainsi avec ceux qui continueront de mener la même politique libérale qui envoie nos amis, nos frères et sœurs, et nos collègues au pôle emploi… et de ne sanctionner aucunement les banques et autres acteurs financiers qui ont créé la crise à leur seul profit, quoiqu’il arrive… Sur notre dos.

    J'aime

  7. NON ! Voyez ce que dit Jean-Luc Mélenchon sur son blog( http://www.jean-luc-melenchon.fr/ ) :
    Je n’ai pas l’intention d’oublier quoique ce soit de nos sujets de débats ni de nos engagements d’autonomie à la faveur d’un regroupement de deuxième tour aux élections régionales. D’autant que j’ai entendu à la télévision Cécile Duflot dire clairement « on est différents et pas d’accord, mais on sait faire l’effort de se rassembler ». C’est tout à fait raisonnable pour faire une majorité municipale ou régionale. Mais si on se projette au niveau national cela ne correspond à rien sinon a un bégaiement de la gauche plurielle. C’est que je sais aussi le danger du spectacle d’une union à qui on fait dire davantage que ce qu’elle est ! Nos électeurs n’ont pas voté pour ça ! Faire comme s’il en allait autrement peut provoquer un effet boomerang qui serait notamment l’augmentation de l’abstention. Je le dis tranquillement mais fermement.

    J'aime

  8. @ dpp ..

    c’est pas si différent … je ne crois pas qu’on parle ici de % …mais d’un véritable probléme de fond… l’attitude du front de gauche , en général ..au discours anti-libéral , mais concrêtement une attitude qui laisse à sourciller quand arrive le second tour…

    Et ton truc de fusion technique … j’arrive pas bien à saisir … quand on fusionne , on fusionne.. y’a pas de demi-fusion ! .. ou alors , c’est encore plus grave , tu veux dire qu’on fusionne pour avoir des siéges ? …ca veut donc dire que le monde politique est corrompu ! … les idéaux on oublie ! … l’éthique on oublie ! l’electorat qui vote par conviction , comme le taulier ou moi, ou raleuse , on passe outre … reste plus que  » l’alimentaire  » ou la gloire  » d’avoir des siéges  » ..qui compte ! .. eh bein , on est mal barré ! …

    pas étonnant les 54 % d’abstentions !

    J'aime

  9. Comme je te comprends GdC…

    Cet article est relatif aux dernières présidentielles mais reste intéressant…

    Misère…

    J'aime

  10. @ dpp

    Forcément , il ne pése pas dans le FdG.. Et à la proportionnelle , pour revendiquer les vice-présidents , çà se traduit par zéro PG ! .. Ce sont les communistes , qui seront à l’exécutif ..

    c’est une lapalissade que tu me fais là 🙂

    ne me dis pas que c’est de leur propre volonté ..

    Interessant le lien, bien que ce soit pour les présidentielles .. mais çà vaut toujours.

    J'aime

  11. ps à dpp

    tu ne crois tout de même pas que le PC va leur faire des cadeaux , à ce niveau là .. mais là ou ils ont l’opportunité , ils ne crachent pas dessus … la preuve , tu ajoutes ensuite  » enfin pas tous  »

    🙂

    J'aime

  12. @ LutoPick

    bein, oui, quand on a dit çà , l’honneur est sauf ! … ce serait trop facile ..s’il suffisait de paroles , pour convaincre …
    sauf que concrêtement …

    C’est vieux comme le monde çà ..du vrai langage politicien :-)..

    sauf que tous les électeurs ne sont pas des girouettes qui se laissent convaincre par une déclaration .

    J'aime

  13. L’objectif du PG était que le FDG soit devant le MoDem : c’est fait. Et à mon avis ce n’est pas une donnée à négliger quand on repense aux précédentes universités d’été du PS…

    Le PCF, même moribond, pèse dans le FDG, c’est certain. Il y a des endroits où en interne ça se passe passe mieux (Limousin) que dans d’autres (Auvergne) au sein du FDG.

    LE FDG est un combat. Il n’y a qu’au fil du temps que les anciens réflexes, les sectarismes disparaitront peu à peu. Construire une force nouvelle prend du temps.

    Je crois qu’en IDF, le PCF ira dans l’exécutif et pas ceux du PG. Dans le Nord, le FDG a seulement fait une fusion technique avec le PS, donc pas de participation ou de cogestion avec le PS.

    C’était clair dès le départ. On se compte au 1er tour, on fait gagner toute la gauche au 2d tour (même social-libérale et oui c’est ainsi, sinon on va à LO). Mais dans le dernier cas, on s’en tient aux fusions techniques s’il n’y a pas d’accord au niveau du programme. C’est sur ce point que souvent les négociation avant les élections ont échoué avec le NPA.

    Fusion n’est pas synonyme de compromission. Il me semble important, je suis peut-être naïf, que le PG ait des élus pour défendre nos idées, pour servir de relais, et aussi pour dénoncer et s’opposer à certains projets régionaux. Pour montrer à la population qu’on est unitaire, qu’on est de gauche mais qu’on est également autonome par rapport au PS et qu’on défend d’autres idées.

    Sinon, je suis d’accord avec ton billet qui analyse les résultats.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.