ça déborde !

explosion-atomique

Pour quelqu’un qui avait promis de ne pas augmenter les impôts, il a tenu parole : il n’a fait qu’augmenter les taxes, qui ont atteint un niveau tel qu’il ne se passe pas un jour sans qu’une nouvelle ne soit annoncée. Nicolas, moi et d’autres en avions d’ailleurs relayé la liste en son temps…

Mais là, c’est la goutte d’eau qui devrait faire déborder le vase, car il y a vraiment de quoi s’indigner. Rien que l’idée devrait faire rougir de honte… Mais non, pas de problème pour la droite, qui se réfugie derrière une parodie d’équité à la géométrie plus que variable.

On aimerait que ce nivellement soi disant mu par un effort de plus grande justice sociale s’illustre également par la suppression du bouclier fiscal, qui ne protège pas il me semble les plus démunis… Ou que les députés s’appliquent à eux mêmes cette justice à deux vitesses qu’ils préfèrent appliquer à d’autres : en diminuant l’indemnité de ceux (et celles) qui préfèrent déserter leur banc à l’Assemblée par exemple.

Mais à l’UMP, l’idée qui leur semblait la plus juste et la plus urgente était manifestement de taxer la souffrance… Honte à nous, qui n’avons rien fait pour arrêter le flux grandissant des réformes iniques.

Faut qu’ça pète, nom de bois !

Une réflexion sur “ça déborde !

  1. Hélas, la grenouille ne saute de la marmite que si l’eau est déjà bouillante quand on l’y plonge… Nos représentants ne représentent plus qu’eux mêmes et leurs semblables, quant à nous, ils nous laissent gentiment mijoter à l’étouffée sous un couvercle appelé crise en attendant de nous assaisonner à leur goût avant de nous bouffer… Les Anglais nous appellent Froggies, ils avaient vu vrai depuis bien longtemps… La Vème république s’est sacrément usée à force de s’en être mal servi… Non seulement, faut que ça pête, mais il faut aussi que ça change en profondeur ensuite, à la fois au niveau des mentalités et aussi dans les instances politiques, que les citoyens redeviennent exigeants envers leurs représentants pour ne plus en avoir honte…

    J'aime

Les commentaires sont fermés.